Laisser son chien seul à la maison : les bons réflexes

Un chien ne s'ennuie pas, il angoisse d'être seul : c'est un peu différent. Le départ de son maître annonce l'absence, qui est un souci plus que l'ennui véritablement. Il convient donc de préparer votre chien à vos absences, de simuler des départs pour qu'il en prenne l'habitude et qu'il s'aperçoive que rien n'est anormal.

Laisser son chien seul à la maison : les bons réflexes
© bobipro/123RF

1. Cassez le rituel de départ

Vous prenez vos affaires, mettez votre manteau, vos chaussures, votre sac, etc., et... vous restez là. Comme il ne se passe rien, votre chien arrêtera d'associer votre habillement à votre départ. Quand vous partez, pas de cérémonie ni d'adieu déchirants (les chiens sont des éponges à émotions, votre angoisse devient son angoisse), vous partez sans vous retourner, le mieux est qu'il soit déjà occupé à jouer, à dormir... et qu'il ne vous voit même pas partir.

2. Le chien seul à la maison

Si votre chien doit rester à l'intérieur, attention aux occupations qu'il pourrait trouver ! Une seule solution dans un premier temps : vous devez RANGER soigneusement tout ce qui pourrait le blesser ou ce qu'il pourrait détruire. Mais dans tous les cas, laissez-lui de quoi calmer ses angoisses : des os à mâcher, beaucoup de jouets et des jouets type "kongs" feront très bien l'affaire. Par ailleurs, un chien dort beaucoup même pendant la journée, cela fera donc aussi partie intégrante de son planning. Ainsi de simulations de départ en vrais départs sans cérémonie, il s'habituera, et il saura que tout est normal et qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

3. Le retour à la maison

Quand vous revenez, pas de cérémonie de retour, posez d'abord manteau, chaussures, clés... et ensuite faites des caresses au chien. Ne lui en faites pas des tonnes : votre retour est normal.

(La rédaction remercie Marianne Mary-Lastère, comportementaliste, pour ses conseils.)