Camomille

Très odorante, la camomille romaine (Chamaemelum nobile), appelée aussi camomille noble ou officinale, fait partie des classiques en herboristerie. Originaire d'Europe du Sud et cultivée depuis l'Antiquité, cette plante rampante rustique à fleurs simples donne de jolis pétales blancs et un cœur jaune, les capitules, pareils à des marguerites. Facile à entretenir, la camomille s'épanouira parfaitement dans les massifs et bordures.

Camomille
© areeya/123RF

Quelle différence entre la camomille romaine et la matricaire ?

La première différence entre la camomille matricaire, ou fausse camomille, et la camomille romaine, c'est l'odeur. Alors que l'une a une odeur prononcée assez désagréable, la seconde sent bon la pomme.

L'une est annuelle et l'autre est vivace ; l'une reste de petite taille et l'autre peut atteindre plus de 50 cm, l'une ne fleurit pas vraiment, l'autre présente de jolis pétales blancs, un cœur bien rond jaune et un feuillage froissé. Cette dernière caractéristique la différencie d'ailleurs des autres variétés de camomille.

Voilà pour les principales différences car elles appartiennent, malgré tout, à la même famille des Astéracées.

Comment planter la camomille ?

La camomille peut être plantée en pleine terre (idéal), en semis et en pot. La plantation de la camomille doit être réalisée au printemps, après les gelées, selon votre région. Etant donné qu'elle est vivace, la plante médicinale s'étend assez rapidement : ce qui est parfait dans le cas d'une culture en bordure ou en massif. Si tel est le cas, c'est le signe d'un bon épanouissement.

Plantation de la camomille en pleine terre :

  1. Choisissez un emplacement ensoleillé
  2. Commencez par aérer la terre en retirant les mauvaises herbes et autres déchets verts
  3. Ajoutez un peu de compost ou de fumier de cheval pour meubler le sol et apporter un bon fertilisant à votre camomille noble
  4. Faites un trou assez grand pour permettre aux futures racines de s'épanouir
  5. Ajoutez du sable dans le fond pour drainer votre terre
  6. Déposez votre motte de camomille une fois qu'elle a assez trempé dans l'eau (30 min)
  7. Pensez à espacer chaque motte de 30 cm
  8. Recouvrez de terre et arrosez

Semis de graines de camomille :

Il faut préparer votre sol de la même façon. Le semis de la camomille peut se faire en avril ou en mai, selon votre région. Une fois les graines déposées, recouvrez avec un peu de terre mais juste assez pour laisser les rayons du soleil pénétrer.

Plantation de la camomille en pot :

  1. Prévoir un contenant assez grand afin de laisser le système racinaire se développer
  2. Placer votre pot au soleil
  3. Assurer un arrosage régulier (dès que la terre sèche)
  4. Mettre un peu d'engrais spécial plantes fleuries une fois par semaine pour stimuler les racines.

Comment entretenir la camomille ?

Facile d'entretien, la camomille pousse sans grande difficulté. Pour stimuler vos plants à la fin de la floraison, vous pourrez :

  • couper les fleurs fanées dès que vous en voyez,
  • rabattre la touffe à la fin de l'hiver, Cela permet, du même coup, de multiplier vos plants,
  • veiller à un arrosage régulier pour la camomille en pot, surtout en cas de température élevée (pour la camomille en terre aussi),
  • couper les tiges au plus court à l'automne pour les préparer au prochain printemps,
  • mettre en place un paillage, utile en cas de grand froid.

Récolter la camomille

Plante médicinale par excellence, la camomille se cultive aussi pour ses autres usages : infusions, tisanes, huiles essentielles... Mieux vaut récolter la camomille au début de sa période de floraison (à partir de juin), une fois que les fleurs, ou inflorescences, bien ouvertes : le matin étant le meilleur moment. Il suffit quelques jours à vos fleurs de camomille romaine pour sécher.