Églantier

Cousin du rosier, l'églantier appartient à la famille des Rosacées. Cet arbuste épineux se décline en plusieurs espèces mais Rosa canina est la plus communément cultivée. On le connaît surtout pour ses jolies fleurs, les églantines, et ses fruits, les cynorrhodons, ou "gratte-cul". Ces derniers sont également comestibles et d'ailleurs particulièrement riches en vitamine C. On les consomme généralement sous forme de confitures ou de gelées.

Églantier
© Sergej Pushkin/123RF

De la famille des rosacées, l'églantier est la variété de rose sauvage la plus connue. Elle pousse naturellement sur les sentiers, les bords de route et les talus. Son fruit, appelé cynorrhodon, est comestible et sert depuis des millénaires de tonique naturel contre les coups de fatigues hivernaux. Il forme des baies rouges en automne qui sont remplies de ses fruits, les akènes. Vulgairement appelées "gratte-cul", ces petites graines sont en réalité le fameux poils à gratter.

Ses fleurs sont également comestibles et sont souvent servies en infusion. Elles ont des vertus dépuratives reconnues et soigneraient également la diarrhée.

Planter un églantier

L'églantier pousse facilement dans tous types de sol mais privilégiez un substrat bien drainé à tendance calcaire. Bien que l'églantier résiste aux périodes de sécheresses, il se plaira dans une terre bien fraîche. Vous pouvez pailler sa base pour assurer une bonne fraîcheur à ses racines pendant la période estivale.

Plantez votre églantier à l'automne de préférence, cela va laisser le temps à ses racines de s'implanter avant la reprise estivale. Cependant, la plantation de votre églantier est possible toute l'année en évitant les périodes de gel.

Laissez au moins 2 mètres entre chaque plant car l'églantier se densifie rapidement. Si vous souhaitez le cultiver en haie, vous pouvez les rapprocher d'environ 1,50 mètre les uns des autres.

L'églantier peut pousser jusqu'à 1 600 mètres d'altitude et possède donc une très bonne rusticité. Il est d'ailleurs souvent utilisé comme porte-greffe pour cultiver facilement des rosiers moins rustiques.

Son exposition devra être à la mi-ombre, l'églantier supportant le soleil mais pas les situations brûlantes. Vous pourrez le planter en plein soleil uniquement si vous habitez dans une région au climat doux.

Entretenir un églantier

L'églantier ne nécessite pas de taille particulière, excepté si vous le cultivez en haie. Sa taille se fera alors pendant l'hiver, pour éviter que votre rosier ne perde trop de sève pendant la saison estivale et ne finisse par se fatiguer. Peu sensible aux parasites, l'églantier peut néanmoins parfois être atteint par les maladies des rosiers de culture.

Récolter les fleurs et les fruits de son églantier

La récolte des fleurs - les églantines - se fait pendant sa période de floraison d'avril à juillet. Les pétales devront ensuite être stockés dans un lieu sombre et sec. Ils devront être utilisés dans l'année pour profiter au mieux de leurs vertus.

Pour ce qui est des fruits, ils se récoltent à la fin de la floraison, dès le début de l'automne. Vous pouvez cependant décider de les laisser jusqu'aux premières gelées car celles–ci lui donneront un goût plus prononcé. Généralement, les fruits et les fleurs de l'églantier sont conservés en confiture.

Multiplier un églantier

Pour multiplier votre églantier, vous pouvez faire une bouture sur une nouvelle branche semi-aoûtée pendant l'été. Plantez-la directement en pleine terre en vous assurant qu'elle soit toujours bien humide jusqu'à ce que vous observiez une reprise.

cynorrhodons-fruits-eglantier
Les fruits de l'églantier sont appelés cynorrhodons © Katarina Gondova/123RF

Églantier
Églantier

Nom scientifique :  Rosa canina Famille : Rosacées Couleur des fleurs : Fleurs blanches , Fleurs roses Plantation :  Plantation en septembre , Plantation en octobre Exposition :  Soleil Type de sol :  Riche en humus Utilisation :  En...