Dracaena

Trônant au milieu du salon ou glissé sous la véranda, le dracaena, autrement appelé dragonnier, dépayse l'atmosphère et s'épanouit sans complexe, que vous ayez la main verte, ou non. On vous explique comment.

Dracaena
© Ma plante mon bonheur

En version mini ou maxi, après tout, ce n'est pas la taille qui compte, il fait partie de ces plantes à motifs qui traversent les époques sans se démoder. Avec ses feuilles fines et pointues ou larges et souples, déclinées en vert, jaune ou dorée et parfois ponctuées d'une touche de rose ou de rouge, il est la coqueluche des intérieurs qui ont soif de fraîcheur et a conquis les réseaux sociaux. Pour preuve, le #dracaena dépasse les 40 000 mentions sur Instagram. A l'origine, le nom dracaena vient du grec drakaina, qui signifie dragon femelle. Il fait partie de ces plantes dépolluantes qui vont purifier votre intérieur et s'épanouit en Asie, en Afrique tropicale et dans les îles et archipels voisins, Madère, le Cap Vert et surtout les Canaries, il est d'ailleurs l'un des symboles de Tenerife. Si vous prévoyez une vadrouille dans le coin, faites un stop dans le village de Icod de los Vinos, c'est là-bas que se trouve le plus vieux dracaena du monde. Surnommé El Drago Milenario, "le Dragon millénaire", on estime son âge entre 250 et 350 ans... Entre tronc massif et feuillage dense, il impose son style et fait figure de vedette dans la région. 

Entretenir un dracaena

Grâce à son ou ses tronc(s) robuste(s), le dracaena peut aisément stocker l'eau. Il n'y a donc pas péril en la demeure si vous oubliez de l'arroser. Facile à vivre, il ne demande qu'un peu de chaleur, d'humidité et de lumière (pas de plein soleil). Pour l'arrosage, il suffit de toucher la terre qui l'accueille : quand elle est un peu sèche, on lui donne à boire et on évite de laisser de l'eau dans le fond de son pot. Au printemps et en été seulement, on lui offre une dose d'engrais organique pour plante d'intérieur toutes les six semaines. Et pour qu'il n'ait jamais froid, on veille à garder la température ambiante au-dessus de 10 °C. Vous savez tout ! 

Multiplier le dracaena

Au printemps ou à la fin de l'été, il est possible de bouturer le dracaena. Et là, deux options s'offrent à vous : opérer des boutures de tige dans le même pot que la plante ou dans un nouveau. Peu importe celle que vous choisirez, la marche à suivre reste la même. Il convient de couper de façon nette au sécateur l'extrémité d'une tige d'au moins 15 cm de longueur. Il faut ensuite en retirer l'excédent de feuilles à la base puis recouper les feuilles restantes aux deux tiers. Une fois la bouture prête, on pourra la replanter soit à côte de la plante mère, soit dans un pot rempli de terreau et de sable grossier humide. Ensuite, il suffit d'arroser les feuilles le substrat à l'aide d'un vaporisateur et attendre que ça pousse. 

dracaena
© Ma plante mon bonheur
dracaena
© Ma plante mon bonheur
dracaena
© Ma plante mon bonheur

Dracaena
Dracaena

En version mini ou maxi, après tout, ce n'est pas la taille qui compte, il fait partie de ces plantes à motifs qui traversent les époques sans se démoder. Avec ses feuilles fines et pointues ou larges et souples , déclinées en vert, jaune ou...