Sycomore

Cet immense arbre de 35 m de haut offre de larges feuilles vertes, des fleurs mellifères et des fruits ailés. Majestueux, l'érable sycomore est un sujet rustique, créant un bel espace ombragé. Découvrez comment le planter, le tailler et l'entretenir !

Sycomore
© spring75/123RF

Quelle différence entre l'érable plane et le sycomore ?

Leurs noms ont de quoi porter à confusion, mais il s'agit bien de deux plantes différentes. L'érable plane (Acer platanoïdes) se distingue par ses feuilles qui ressemblent beaucoup à celles du platane. Celles de l'érable sycomore (Acer pseudoplatanus) ont la même silhouette mais plus arrondie. Dans tous les cas, il s'agit de deux grands arbres que l'on retrouve couramment en ville, offrant une ombre agréable dans les parcs urbains.

Quand et comment planter un érable sycomore ?

L'érable sycomore n'est pas très difficile, il se plaît dans tout type de terrain. Il se développera mieux dans un substrat profond et frais, car cet arbre redoute la sécheresse. Il se plaît en sol neutre à acide mais craint un pH trop calcaire. Placez-le au soleil ou à la mi-ombre. L'Acer pseudoplatanus supporte bien la pollution, le vent et même les embruns. La plantation a lieu en automne, afin de garantir un bon enracinement.

  1. Faites tremper la motte dans une bassine d'eau, pour bien humidifier les racines.
  2. Pendant ce temps, creusez un trou de deux à trois fois le volume racinaire.
  3. Ameublissez la terre et mélangez-la à un tiers de terreau de feuilles.
  4. Placez l'arbre dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol.
  5. Rebouchez et tassez.
  6. Arrosez copieusement (entre 100L et 300L d'eau selon la taille du sujet).

Comment entretenir un sycomore ?

Comme la plupart des grands arbres, l'érable sycomore ne demande pas de soins une fois installé. En effet, les racines sont tellement profondes que l'érable va puiser lui même l'eau dans le sol, des arrosages seraient superficiels et n'atteindraient même pas les racines en question. Les apports d'eau ne sont nécessaires que les deux premiers étés, lors de périodes de sécheresse. Les trois premiers printemps, n'hésitez pas à faire un apport de compost au pied de l'arbre.

Quand et comment tailler un érable sycomore ?

Ce qui fait le charme de l'Acer pseudoplatanus, c'est aussi son bel houppier arrondi. Cet arbre a naturellement une jolie silhouette et ne nécessite pas de taille en particulier. En hiver, vous pouvez toutefois retirer le bois mort et les branches mal orientées ou qui se croisent. Pensez alors à bien désinfecter vos outils pour éviter les maladies et appliquez un mastic cicatrisant sur la plaie.

Maladies du sycomore

  • Rythisma acerinum : ce champignon touche l'érable et ses feuilles se couvrent de taches noires, avant de tomber. Il faut alors retirer les feuilles atteintes et les brûler. Ensuite, pulvérisez du purin d'ortie à raison d'une à deux fois par mois.
  • Pucerons : ces insectes piqueurs suceurs provoquent la fumagine, une maladie cryptogamique. Cette dernière cause des moisissures noires sur les feuilles limitant ainsi la photosynthèse. Pour lutter contre, on mise soit sur des insectes prédateurs comme les coccinelles, soit sur la pulvérisation d'une solution à base de savon noir et d'huile végétale.
  • Anthracnose : cette maladie forme des taches brunes sur les feuilles qui finissent par sécher. L'arbre est affaibli mais rarement menacé. Toutefois, il est toujours possible de prévenir avec l'application de purin de consoude ! Si la maladie est déjà là, misez sur du purin d'ortie ou des solutions à base de cuivre.