Corête du Japon (Kerria japonica)

La corête du Japon est couverte de petites fleurs jaunes en pompons au printemps. Ce bel arbuste facile s'installe en haie, en massif ou même en pot ! Plantation, entretien, taille... Découvrez comment cultiver le Kerria japonica.

Corête du Japon (Kerria japonica)
© ikuya/123RF

Variétés de Kerria japonica

Caractérisé par une floraison généreuse en pluie de pompons jaunes d'avril à juin, remontante d'août à octobre, la corête du Japon est un bel arbuste décoratif. Trois variétés à ne pas manquer :

  • Kerria japonica 'Pleniflora' : variété très florifère aux belles fleurs doubles en houppes
  • Kerria japonica 'Picta' : feuilles panachées vert et crème accompagnées de petites fleurs simples jaunes
  • Kerria japonica 'Albiflora' : des fleurs simples blanches avec des étamines jaunes

Où planter la corête du Japon ?

Cet arbuste apprécie un sol léger et riche mais redoute les substrats secs. L'idéal est une terre fraîche mais drainée. Placez-le au soleil ou à la mi-ombre, à l'abri des vents forts. Il est aussi possible de le planter en pot.

Quand et comment planter la corête du Japon ?

On plante la corête du Japon en automne, pour favoriser un bon enracinement.

  1. Faites tremper la motte dans une bassine d'eau.
  2. Pendant ce temps, creusez un trou deux fois plus large que la motte.
  3. Mélangez votre terre de jardin avec 2-3 pelletées de compost.
  4. Placez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol.
  5. Rebouchez, tassez et arrosez.

En pot, pensez à placer une couche de drainage au fond du contenant, comme des graviers ou des billes d'argile. Recouvrez-les d'un mélange de moitié de terre de jardin et de terreau de plantation, additionnés à une ou deux pelletées de compost.

Entretenir la corête du Japon

Cet arbuste ne demande que peu de soins. En pot, veillez à ce que le substrat reste frais et ne s'assèche pas. À ce titre, vous pouvez lui octroyer un paillage. Tous les ans à l'automne, faites un apport de compost. Le Kerria japonica s'avère parfois envahissant, il faut alors supprimer les drageons lorsqu'ils apparaissent. La taille annuelle reste le meilleure moyen de contenir sa croissance.

Quand et comment tailler les corêtes du Japon ?

En plus de contenir le développement du sujet, la taille favorise une belle floraison abondante. On taille la corête du Japon après la floraison en juillet. Retirez le bois mort, les rameaux abîmés, proches du sol ou qui se croisent. Conservez les jeunes pousses et raccourcissez les branches qui ont fleuri au niveau d'un bourgeon. Si on ne taille pas, les rameaux ont tendance à s'emmêler et vont moins fleurir.

Comment bouturer la corête du Japon ?

La meilleure technique pour multiplier le Kerria japonica est de bouturer les racines ou récupérer les drageons. On prélève les drageons en octobre : 

  1. Commencez par repérer les rejets, c'est-à-dire les nouvelles pousses qui apparaissent à proximité de la plante. Vous observez alors des petites tiges sortant de terre, comprenant quelques feuilles de Kerria japonica.
  2. Utilisez une bêche pour soulever une motte de terre autour de cette jeune pousse. L'idée est d'avoir un maximum de petites racines.
  3. Replanter immédiatement à l'endroit désiré.

Pour bouturer les racines, on opère au cœur de l'hiver :

  1. Repérez des racines proches du sol avec une fourche-bêche.
  2. Sectionnez une racine comprenant quelques bourgeons.
  3. Remplissez une caissette percée, remplie d'un mélange de terreau et de sable.
  4. Coupez les racines en morceaux de 5-6 cm avec un bourgeon par morceau.
  5. Placez-les à l'horizontale dans la caissette.
  6. Recouvrez de 2 cm de substrat.
  7. Arrosez en pluie fine et placez la caissette en serre non chauffée ou en châssis.
  8. Repiquer lorsque la bouture est enracinée, c'est-à-dire qu'elle a formé des jeunes pousses.

Maladies de la corête du Japon

Robuste, la corête du Japon n'est pas touchée par les maladies et les nuisibles. Il arrive parfois que cet arbuste ait ses feuilles tachées. Bien souvent, il s'agit d'un dessèchement des racines. En effet, ses racines superficielles souffrent souvent d'un manque d'eau. Veillez à bien garder un sol frais avec des arrosages réguliers, surtout les premières années.