Lombricomposteur : ce qu'il faut savoir avant d'en installer un

Le lombricomposteur est une technique de compostage utilisant des vers pour transformer des matières organiques en engrais. Découvrez où et comment l'utiliser !

Lombricomposteur : ce qu'il faut savoir avant d'en installer un
© Kaleb Kroetsch/123RF

Quels déchets dans un lombricomposteur ?

Le lombricomposteur accueille nos déchets organiques, c'est-à-dire d'origine naturelle.

  • Épluchures et morceaux de légumes ou de fruits
  • Sachets et feuilles de thé
  • Marc de café et filtre
  • Coquilles d’œuf
  • Carton en petits morceaux (pas vernis, ni de papier glacé)
  • Fleurs et feuilles fanées

Quels déchets ne pas mettre dans un lombricomposteur ?

  • Ail, oignon et échalote
  • Noyaux
  • Pain
  • Épluchures d'agrumes
  • Viandes et poisson
  • Produits laitiers
  • Matières grasses
  • Plastiques

(Ces résidus ne sont pas favorables aux vers de terre ou sont trop lents à se décomposer.)

Où trouver des vers de terre ?

Ne vous avisez pas de bêcher le jardin pour récupérer des vers de terre ! On ne met pas n'importe quelle espèce de vers dans le lombricomposteur. En général, trois espèces sont réunies : 

  • Eisenia Andreï qui s'attaque aux matières en décomposition.
  • Eisenia Foetidia qui mange les matières fraîches.
  • Eisenia hortensis qui préfère les matières plus dures.

Vous pouvez acheter des vers en jardinerie ou en ligne. Ensuite ils se reproduisent, plus besoin d'en acheter.

Lombricomposteur sur un balcon : est-ce possible ?

Il est tout à fait possible d'avoir un lombricomposteur sur un balcon. En revanche, la température ne doit pas aller en-dessous de 0 °C et au-dessus de 35 °C. Certains modèles à roulettes sont très pratiques à utiliser. Sur plusieurs étages, ils accueillent les vers et les déchets. En bas, un petit robinet laisse couler un jus qui est un très bon engrais pour les plantes.

Et en appartement ?

Contrairement à ce que l'on peut penser, le lombricomposteur ne dégage pas de mauvaises odeurs. Il peut être installé dans l'appartement, de préférence dans la cuisine, pour le côté pratique. C'est même un emplacement idéal puisque la température est stable. Craignant la lumière, les vers n'ont pas l'intention de s'enfuir, ils restent bien au chaud dans leur substrat organique. Vous pouvez donc être rassuré, ils ne vont pas envahir la maison !

Moucherons dans et autour d'un lombricomposteur : comment les éviter ?

Pour éviter que les moucherons ne s'installent, placez immédiatement vos épluchures après les avoir créées dans le lombricomposteur. Ainsi, vous évitez que les moucherons ne pondent dessus avant. Si ces nuisibles sont déjà là, vous pouvez laver le lombricomposteur afin d'enlever les œufs. Également, ajoutez des morceaux de carton pour enlever l'humidité. S'ils persistent, arrêtez durant quelques semaines de mettre des aliments.

Composteur ou lombricomposteur : lequel choisir ?

Si vous êtes en appartement, le choix est vite fait : le lombricomposteur ! En effet, on ne peut pas installer un compost en intérieur. Le lombricomposteur est plus petit, il produira suffisamment d'engrais pour les détenteurs d'un balcon. Les personnes ayant une grande terrasse ou un jardin peuvent se permettre le compost. Dans un bac et à l'ombre, il ne sent pas mauvais. Il produira davantage d'engrais, de quoi enrichir vos massifs et votre potager !