Pourquoi Givenchy et Clare Waight Keller mettent fin à leur collaboration prolifique ?

Après avoir signé dix neuf collections acclamées et la robe de mariée désormais légendaire de Meghan Markle, Clare Waight Keller quitte la maison Givenchy. Les raisons de cette rupture.

Pourquoi Givenchy et Clare Waight Keller mettent fin à leur collaboration prolifique ?
© Francois Mori/AP/SIPA

L'idylle aura duré 3 ans. La designer britannique Clare Waight Keller quitte Givenchy, a annoncé la maison sur Instagram le 10 avril. Son défilé automne-hiver 2020-2021 lors de la fashion week de Paris en mars était en réalité le dernier. "En tant que première femme à être directrice artistique de cette maison légendaire, je me sens honorée d'avoir eu l'occasion de chérir son héritage et de lui donner une nouvelle vie " a-t-elle déclaré, non sans émotion.

Mise en lumière par son passage chez Chloé, elle avait été suggérée par Karl Lagerfeld lui-même pour succéder à Riccardo Tisci en 2017. Ses collections haute couture inspirées, totalement en rupture avec l'ex-directeur artistique tapageur et enclin au streetwear ont été largement acclamées par la critique et plébiscitées par les stars. Si bien qu'en 2018 lors de son mariage avec le prince Harry, Meghan Markle a fait confiance à Clare Waight Keller pour réaliser sa robe de mariée à encolure bateau désormais iconique. Durant son passage, cette dernière a également mis au monde les premières collections masculines de la marque, un accomplissement pour la créatrice qui revient sur cette aventure sur son compte Instagram.

Mais alors, avec un tel bilan, que s'est-il passé ? Il est probable que le contexte de crise financière qu'engendre la pandémie Covid-19 ait accéléré les choses. En outre, si Clare Waight Keller peut s'enorgueillir de collections haute couture majestueuses et pointues, son prêt-à-porter n'a semble-t-il pas trouvé le ton juste. Cette lourde tâche est d'ores et déjà attribuée à un successeur qui sera annoncé dans les prochains jours selon Sidney Toledano, PDG du groupe LVMH. Quant à Clare Waight Keller, Le Monde annonce qu'elle a déjà trouvé une nouvelle maison. Affaire à suivre.