La mode, revue et corrigée par Facebook : un musée de l'horreur...

Naviguez au clavier

Précédent Suivant
La mode, revue et corrigée par Facebook : un musée de l'horreur...

La polémique sur les photos de Kendall Jenner (la demi-soeur de Kim Kardashian) qui défile, seins à peine voilés chez Marc Jacobs, se poursuit.  Facebook et Instagram ont censuré tous les clichés en les supprimant purement et simplement. Et dans la foulée, Facebook a "puni" les sites féminins qui avaient osé publié cette photo sur leur mur. Le JournalDesFemmes.com  a ainsi été interdit de publication durant 24H00, de même que tous les sites du groupe CCM Benchmark. Bien évidemment, nous n'avons pas réussi à avoir la moindre explication ou discussion avec un responsable de Facebook France, malgré tous les mails adressés. Mais est-ce si exceptionnel de voir une poitrine sur les podiums ? Les créateurs ne prennent pas toujours la peine de cacher ces seins que la censure ne saurait voir : ce n'est jamais vulgaire, outrancier, ni même choquant. Et si la mode était vue par le prisme du radar "puritain" facebookien, que deviendraient les clichés des défilés ? La Rédac' s'est amusée à revisiter ces photos qui tombent sous le coup de la censure signée FB.  Le verdict ? La mode en prend un coup (qu'on le fasse avec humour ou à la va-vite) et nous donne envie de brûler nos soutifs sur les barricades des "wall " du réseau social. Facebook va-t-il mettre en place une alerte "téton" ? Que l'on veuille se battre contre l'hypersexualisation des adolescentes, bien sûr.  Que l'on tombe dans l'extrémisme de la pudeur, alors là, on ne like pas.  La mode aime les seins et ils le lui rendent bien. Sans eux, il n'y aurait jamais eu le soutien-gorge (i)conique de Jean Paul Gaultier, les défilés Victoria's Secret ou encore le fameux jeu de transparence imaginé par Yves Saint Laurent. Alors crions haut et fort à la liberté de la mode et à celles des grands noms qui la font vivre chaque saison comme Louis Vuitton, Balmain, Guy Laroche et bien d'autres...
©  Imaxtree.com