Sexualité infantile : quelles sont les étapes, à quel âge ?

Aussi déconcertant que cela puisse paraître, il est parfaitement naturel que l'enfant parte à la découverte de son corps et de sa sexualité. Quels sont les différents stades de la sexualité infantile ? Quand est-il question de plaisir ? Réponses avec Véronica Olivieri-Daniel, psychologue et psychanalyste.

Sexualité infantile : quelles sont les étapes, à quel âge ?
© gorlovkv-123rf

Qu'est-ce que la sexualité infantile ?

La notion de sexualité infantile a été théorisée par Freud en 1905 dans son ouvrage Trois essais sur la théorie sexuelle. C'est un texte célèbre qui a fait scandale à l'époque et qui, à ce jour, ne va toujours pas de soi et interroge les parents. "La succion (sein, biberon, doigt, tétine) découle d'une zone érogène qui est la bouche, première source de plaisir pour le nourrisson qui présente une fonction autocalmante. À l'origine, la succion est la première forme de sexualité, au travers de laquelle l'enfant se nourrit et peut éprouver un sentiment de béatitude et d'apaisement. Puis, la notion de zone érogène qui procure du plaisir s'étend progressivement à l'anus et à la zone génitale. La sexualité infantile se développe à partir des besoins primaires du corps (manger, déféquer, uriner), par le fait d'exploiter ces zones érogènes pour son propre plaisir et non seulement pour ses besoins vitaux", explique Véronica Olivieri-Daniel.

Quels sont les différents stades de la sexualité infantile ? 

La sexualité infantile se décompose en trois stades : 

Le stade oral (de la naissance jusqu'à 12-18 mois) 

L'enfant recouvre tout ce qui relève de la succion, de la zone buccale. Le bébé éprouve du plaisir à téter le sein, le biberon, la tétine ou le pouce. La bouche est l'organe grâce auquel l'enfant entre en contact avec le monde extérieur. 

Le stade anal (de 18 mois à 3 ans)

L'enfant prend conscience de la défécation et du fait de pouvoir contrôler ses besoins grâce à ses sphincters, et non plus faire dans la couche. Il peut jouer avec ses excréments, prendre du plaisir à retenir et à évacuer ses selles. "Ce stade peut procurer des angoisses ou du plaisir selon les enfants mais dans tous les cas, la phase anale a toujours pour objectif de faire plaisir à la maman". Regarde, j'ai fait caca dans le pot" et de ne pas être surpris par ces impératifs-là", indique la psychologue.

Le stade génital (vers 4 ou 5 ans)

L'enfant découvre son sexe. Le petit garçon commence à toucher son zizi pour se calmer, et la petite fille a plutôt tendance à se frotter soit à l'horizontale sur son lit, soit quand elle est assise sur les genoux. "Cela ne procure pas à l'enfant un plaisir orgasmique tel qu'on le connaît une fois passé le stade pubertaire mais cela lui procure du plaisir et de l'apaisement. Pour le garçon, éjaculer n'est possible qu'après la puberté, tout comme pour le fait d'atteindre un plaisir clitoridien ou vaginal chez la fille. En revanche, le frottement et le fait de se toucher procure du plaisir", développe la spécialiste. 

À quel âge les enfants découvrent-ils le plaisir sexuel ? 

"Le moment auquel les enfants découvrent le plaisir sexuel est très variable. Les filles découvrent plus rapidement le mouvement de frottement, aux alentours de 3 ans. Pour les garçons, c'est plus tardif, vers l'âge de 5 ou 6 ans. Ils touchent leur pénis par réflexe. Tous les enfants connaissent, par un moyen ou par un autre, un plaisir des organes sexuels. Plus rarement, ils maintiennent un plaisir oral en suçant leur pouce jusque très tard", informe Véronica Olivieri-Daniel.. 

Mon enfant se masturbe, comment réagir ? 

S'il est absolument normal que l'enfant découvre sa sexualité, il ne doit pas le faire dans l'exhibition. "S'il est dans sa chambre et qu'on le surprend en train de se toucher les parties genitales, la réaction adéquate est de partir car l'enfant est dans son intimité. En revanche, s'il se masturbe dans les espaces communs de la maison, il est important de lui expliquer qu'il peut le faire mais seul, dans sa chambre, car les autres n'ont pas à partager avec lui ou avec elle ces actes-là. En tant qu'adulte, il n'est pas rare d'être choqué. C'est gênant parce que cela nous ramène à des souvenirs refoulés, car on a tous eu ce procédé-là quand on était enfant", conseille la psychanalyste. 

À quel âge un petit garçon a-t-il des érections ? 

Les petits garçons ont des érections réflexes depuis la naissance mais celles-ci ne sont pas liées à une excitation. L'érection a proprement parlé, qui s'inscrit dans un mouvement d'excitation sexuelle, survient durant la phase pré-pubertaire et est renforcée à la puberté. 

Psychologie de l'enfant