Comment les futures mamans choisissent-elles leur maternité ?

Selon une étude menée par le Parisien et l'émission de France 5 "La Maison des Maternelles", la proximité est le premier critère des futures mamans pour choisir leur maternité.

Comment les futures mamans choisissent-elles leur maternité ?
© famveldman

Le test de grossesse est à peine positif que surgit l'inévitable question : "Où allez-vous accoucher ?". Certaines maternités très prisées proposent aux futures mamans de s'inscrire dès les premières semaines de grossesse, d'autres au contraires ne prennent aucune inscription avant le 3ème mois de grossesse. Mais comment font les femmes enceintes pour décider dans quelle maternité elles vont accoucher ? Le Parisien et la Maison des maternelles se sont penchés sur la question et ont réalisé un sondage auprès de 3500 futures mères durant le mois d'avril. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas la réputation de l'établissement qui est le premier critère de choix des futures mamans.

La proximité avec le domicile, premier critère pour 49% des futures mamans

Ainsi, le premier critère des futures mamans est celui de la proximité. Elles sont en effet 49% à avoir placé ce critère en tête, loin devant celui de la sécurité. Pour le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre réanimateur au groupe hospitalier de Saint-Vincent de Strasbourg et intervenant au sein de la Maison des maternelles, ces résultats ne sont pas surprenants. "D'un côté, l'équipe qui va les accoucher, la disponibilité des sages-femmes ce jour-là restent essentiels pour les futures mères. Mais de l'autre, la question de la distance répond à une peur ancestrale, celle d'accoucher dans les transports ou dans la rue. Arriver à temps, lorsque les contractions se rapprochent, c'est finalement la seule chose qu'elles peuvent maîtriser ". Un calcul pas toujours très efficace puisque les femmes qui habitent tout près de la maternité ont parfois tendance à trop attendre. "Elles se disent, j'ai le temps. Combien de fois suis-je allé dans un taxi ou dans le hall de la clinique faire un accouchement en urgence", précise le médecin.

Pour Sophie Guillaume, présidente d'honneur du Collègue national des sages-femmes de France (CNSF) qui s'est exprimée dans Le Parisien, le critère de proximité, s'il est important, ne doit jamais se substituer à celui de la sécurité. Le problème se pose pourtant dans certaines régions françaises où les petites maternités ferment, faute de patients et de personnel. En 20 ans, 40% des lieux de naissance ont disparu et le nombre de femmes vivant à plus de 45 minutes d'une maternité a doublé.

Les femmes globalement satisfaites de leurs maternités

Alors que ces derniers mois, de nombreuses femmes ont témoigné des violences obstétricales subies pendant leur accouchement, ouvrant ainsi un débat nécessaire, les futures mamans "ne sont pourtant que 4 % à choisir une maternité en fonction de leur taux d'épisiotomie, de césariennes" précise Philippe Deruelle, secrétaire national du Collège national des gynécologues. "Ce n'est pas pour ça que les femmes doivent se battre. J'aurai pensé que la bienveillance et la qualité de la prise en charge, qui respecte leur projet de naissance arrivent avant la géographie ", regrette le praticien. Quelle que soit la motivation qui a présidé au choix des femmes, le sondage a également révélé une autre donnée intéressante : les futures mamans ont attribué une note moyenne de 7,82 aux maternités, et se sont déclarées globalement satisfaites de leur séjour. Des points sont toutefois à améliorer, notamment l'accompagnement à l'allaitement, la prise en charge du second parent et la qualité des repas.

Comment les futures mamans choisissent-elles leur maternité ?
Comment les futures mamans choisissent-elles leur maternité ?

Le test de grossesse est à peine positif que surgit l'inévitable question : "Où allez-vous accoucher ? ". Certaines maternités très prisées proposent aux futures mamans de s'inscrire dès les premières semaines de grossesse , d'autres au...