Aquagym, yoga, pilates... Quels sports pratiquer pendant la grossesse ? Quels sont les sports à éviter pendant la grossesse ?

Les activités interdites lorsqu'on est enceinte sont celles qui peuvent entraîner des chutes, des blessures, des chocs, des secousses... Sont donc prohibés : 

  •  Les sports de combat ou arts martiaux du type boxe. karaté, judo... Ces sports favorisent les risques de chocs directs, notamment au niveau abdominal, les risques de fractures. et de décollement placentaire.
  •  Les sports collectifs comme le volley, le basket, le handball... Comme pour les sports de combat, ils ne sont pas recommandés pendant la grossesse car ils présentent des risques de coups et de chocs violents. De plus, les nombreux changements d'appui peuvent entraîner plus facilement des entorses (durant la grossesse, les ligaments sont plus "lâches")
  •  Les sports avec un risque de chutes comme l'équitation, le ski, le ski nautique ou le vélo. Les chutes, même sans chocs directs au niveau de l'abdomen favorisent les risques de décollement placentaire. 
  •  Les sports avec risques de secousses et qui font augmenter le rythme cardiaque à fond du type aérobic, cardio-training, jogging, steps... Les a-coups répétés peuvent être à l'origine des contractions utérines et peuvent favoriser le décollement placentaire et des saignements. 
  • Les sports en haute altitude comme l'alpinisme ou les randonnées de haute montagne : au-delà de 2 000 mètres, il y a moins d'oxygène dans l'air et il y a alors un risque d'hypoxie (qui correspond à un apport insuffisant en oxygène par rapport aux besoins des tissus de l'organisme) pour le fœtus qui pourraient engendrer des lésions fœtales irréversibles. 
© Dolgachov - 123RF

Bon à savoir : si vous êtes une joueuse de tennis confirmée, vous pouvez continuer durant le début de votre grossesse, mais sans forcer et sur avis médical.

Sommaire