"Donnons de la voix", une campagne pour mettre fin aux abus sexuels sur mineurs

A l'occasion de la Journée Européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, le Conseil de l'Europe dévoile sa campagne "donnons de la voix" en vue de renforcer la vigilance contre les violences faites aux enfants.

"Donnons de la voix", une campagne pour mettre fin aux abus sexuels sur mineurs
© 123RF / Katarzyna Białasiewicz

Alors qu'en ce 18 novembre 2019 nous célébrons la Journée Européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels et que le 20 novembre 2019 marquera le 30e anniversaire de l'adoption de la Convention internationale relative aux droits de l'enfant (CIDE), le Conseil de l'Europe lance un appel à l'action intitulé "Start to talk", (Donnons de la voix). Son objectif : inciter les pouvoirs publics ainsi que tous les lieux accueillant des enfants - et notamment le milieu sportif - à instaurer des mesures de prévention et de protection pour mieux prévenir ces abus. En effet, "les violences sexuelles concernent environ 1 enfant sur 5 en Europe, et dans 80 % des cas, les auteurs de ces actes font partie du cercle de confiance de l'enfant", rappelle dans un communiqué le Ministère des Sports,

Comment mieux protéger les jeunes ?

En proposant des outils de communication (clip vidéo, brochure, site internetet de formation (outil d'auto-évaluation pour détecter les lacunes potentielles et identifier les mesures à prendre, exemples de bonnes pratiques sur le sport, kit et session de formation, etc). pour garantir un meilleur dispositif de protection des jeunes. Et si la campagne s'appelle "Donnons de la voix"  c'est parce qu'afin de mieux marquer les esprits, ce sont les adultes qui parlent et prêtent leur voix aux enfants. Egalement parce que les enfants victimes d'abus sexuels qui parviennent à en parler - 1 victime sur 3 n'en parlera jamais à personne - mettent parfois longtemps avant d'oser le faire.

Le milieu sportif dans le viseur

Soutenue par Adrien Taquet, secrétaire d'Etat chargé de la Protection de l'enfance, qui présentera cette semaine un plan de prévention et de lutte contre les violences faites aux enfants, cette campagne nationale confirme l'engagement du gouvernement à "renforcer la vigilance contre les violences faites aux enfants dans tous les milieux et dans tous les contextes". De son côté, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, sensible au sujet de la protection des mineurs dans le secteur du sport, souhaite s'appuyer sur le dispositif "Start to talk" pour mieux informer et prévenir les cas de violence infantiles dans le mouvement sportif. Sont donc concernés par cette campagne les gouvernements, les clubs, associations et fédérations sportives mais aussi surtout les sportifs et leurs entraîneurs afin de parvenir à lutter efficacement contre ces abus. En outre, comme le précise le communiqué, "Adhérer au dispositif  Start to Talk permettra de consolider et renforcer les actions du ministère des Sports auprès de l'ensemble des acteurs, mais aussi de réaffirmer le secteur du sport comme un lieu d'épanouissement et d'apprentissage pour les jeunes pratiquants".

 

"Donnons de la voix", une campagne pour mettre fin aux abus sexuels sur mineurs
"Donnons de la voix", une campagne pour mettre fin aux abus sexuels sur mineurs

Alors qu'en ce 18 novembre 2019 nous célébrons la Journée Européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels et que le  20 novembre 2019 marquera le 30e anniversaire  de l'adoption de la Convention...