Réchauffement climatique : comment vivront les enfants nés en 2019 ?

Hausse des températures et pollution, espérance de vie, malnutrition, maladies infectieuses... Les experts de 35 institutions internationales alertent sur les conséquences du réchauffement climatique sur la santé des enfants.

Réchauffement climatique : comment vivront les enfants nés en 2019 ?
© nitsuki-123rf

En France, plus des trois-quarts des enfants respirent un air pollué. Si la protection de l'environnement est l'une des priorités, la pollution et le réchauffement climatique inquiètent de plus en plus. Dans un rapport publié dans la revue The Lancet, des experts de 35 institutions mondiales se sont penchés sur les conséquences de la hausse des températures sur la santé et les conditions de vie des enfants nés en 2019, en se basant sur 41 indicateurs clés. D'ailleurs, d'ici la fin du siècle, le réchauffement moyen est estimé entre 4 et 7°C. "Si l'on imagine un enfant né en novembre 2019, il devrait vivre en moyenne jusqu'en 2090, car l'espérance de vie mondiale est de 71 ans. On a une idée très vague de ce à quoi ressemblera le monde à ce moment-là, ce qui est inquiétant, mais ce qui est sûr, c'est que tous les indicateurs en termes de santé liés au climat sont mauvais" précise le Dr Nick Watts, en charge du rapport.

Les conséquences du réchauffement climatique sur la santé des enfants nés en 2019

  • Malnutrition. Tout d'abord, la hausse des températures va avoir des conséquences sur les récoltes qui vont diminuer. Par conséquent, si elles se font plus rares, le prix des denrées alimentaires vont augmenter, en même temps que la malnutrition, estiment les chercheurs.
  • Maladies infectieuses. Les températures élevées risquent de favoriser les maladies infectieuses, telles que le choléra ou la dengue. En effet, cette maladie virale transmise par les moustiques se propage rapidement lorsqu'il fait chaud.
  • Risque cardiaque et asthme. La pollution de l'air devrait par ailleurs affecter les poumons des enfants nés en 2019. "Tout au long de l'adolescence et jusqu'à l'âge adulte, un enfant né aujourd'hui respirera un air plus toxique, causé par les combustibles fossiles et aggravé par la hausse des températures" précise le rapport.
  • Catastrophes naturelles. Selon les scientifiques, les bébés nés cette année devraient connaître davantage de sécheresses, d'inondations et de feux de forêts. Les conditions météorologiques devraient devenir extrêmes favorisant ainsi le risque de catastrophes naturelles.

Pour éviter les risques pour la santé des enfants, les chercheurs recommandent de limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C. Rappelons que début décembre, la COP25 est organisée à Madrid. Les spécialistes espèrent ainsi que cette question soit placée au premier plan, pour voir opérer les changements nécessaires. Pour limiter les dégâts, les experts préconisent également de renoncer au charbon, de soutenir financièrement les pays pauvres pour les aider à améliorer les systèmes de santé, les transports durables et faire face à la hausse des températures. 

Réchauffement climatique : comment vivront les enfants nés en 2019 ?
Réchauffement climatique : comment vivront les enfants nés en 2019 ?

En France, plus des trois-quarts des enfants respirent un air pollué . Si la protection de l'environnement est l'une des priorités, la pollution et le réchauffement climatique inquiètent de plus en plus. Dans un rapport publié dans la revue...