Il n’arrive pas à se concentrer en classe, que faire ?

Bavardages, rêveries… Les enfants ont parfois des difficultés à se concentrer en classe. Comment réagir ? Dans quels cas s’inquiéter ?... Eclairage de Stephan Valentin, psychologue et spécialiste de la petite enfance.

Il n’arrive pas à se concentrer en classe, que faire ?
© Agnieszka Jonik

[Mise à jour du 20/09/2018]. Lorsqu'on est enfant, ce n'est pas toujours facile de rester assis et concentré en classe durant toute une journée. Certains vont ainsi bavarder, se lever régulièrement pour aller à la poubelle, papillonner… Ces réactions peuvent permettre à l'enfant de fuir le stress quand une tâche devient trop difficile par exemple. Mais ce manque de concentration inquiète souvent les parents qui vont redouter un déficit de l'attention, une hyperactivité, etc., et bien sûr, l'échec scolaire. Dans quels cas faut-il s'inquiéter ? Comment aider son enfant à se concentrer ?... Les réponses de Stephan Valentin, docteur en psychologie.

Vers quel âge un enfant arrive-t-il à se concentrer en classe ?

Stephan Valentin : La concentration n'est pas innée, elle s'acquiert au fil du temps. Il est par exemple tout à fait normal qu'un enfant de 5 ans n'arrive à se concentrer que durant 10 à 15 minutes sur une seule activité, en étant assis. D'ailleurs, à 10 ans, un bambin ne peut se concentrer que quelques minutes de plus (20 minutes). Il faut cependant savoir que les enfants sont tout à fait capables de se concentrer lorsqu'il s'agit d'une activité qui leur plaît.

Par ailleurs, les bambins des pays industrialisés subissent une grande pression scolaire et perdent de plus en plus l'envie d'apprendre. J'estime qu'ils sont trop longtemps assis à l'école alors qu'ils peuvent tout aussi bien apprendre lors d'une sortie au musée, au parc, en forêt…

Comment lui apprendre à se concentrer ?

Lire, faire un jeu de société ou un puzzle… Ces activités sont un bon moyen de montrer à son enfant comment le jeu peut permettre de trouver un équilibre entre l'action et la tranquillité. La pratique d'un sport est également conseillée. Cela lui apprend à respecter les règles. Cuisiner peut être aussi une bonne manière de réveiller l'envie d'apprendre d'un enfant. Il doit respecter une recette avec la satisfaction à la fin, d'un bon gâteau. Lors de ces activités, il faut toutefois que les parents se concentrent eux aussi. Cela sous-entend donc qu'ils ne doivent pas jeter un œil à la télévision, ne pas regarder régulièrement leur smartphone… Les parents doivent montrer l'exemple.

Comment l'aider à être concentré au moment des devoirs ?

Les parents doivent tout d'abord penser à bien aérer la chambre et à libérer le bureau ou la table de tout ce qui pourrait déconcentrer l'enfant. Pour que celui-ci boive suffisamment, il ne faut pas hésiter à lui mettre un verre d'eau à disposition. Les sodas, jus de fruits et autres sucreries contiennent en effet trop de sucres raffinés qui ont un impact sur la concentration. Enfin, il est essentiel que les parents motivent leur enfant en louant ses progrès. En effet, le gronder ou le punir ne l'incitera pas à se concentrer.

Dans quels cas faut-il s'inquiéter ?

Il est tout d'abord essentiel que l'enfant sache que ses parents sont d'accord avec les règles qui sont appliquées à l'école. Il ne faut ainsi pas hésiter, si un manque de concentration revient régulièrement, à dialoguer avec l'instituteur en présence de l'enfant et éventuellement du psychologue scolaire. Il est également important d'en rechercher la cause. Ces derniers peuvent ainsi décider avec l'instituteur si la consultation d'un spécialiste s'impose. En consultation, il s'agit souvent de rassurer les parents sur le fait que leur enfant a le droit d'être comme il est.

Quelles différences entre un enfant agité et un enfant hyperactif ?

Dans les pays occidentaux, on estime trop vite qu'un enfant "vivant" est hyperactif. Mais l'hyperactivité est un trouble psychiatrique qui se caractérise par une agitation incessante. L'enfant bouge beaucoup et est incapable de se concentrer sur quoi que ce soit. Il va alors commencer quelque chose, ne pas le finir et passer à autre chose. Il est également très impulsif. Il n'arrive pas à attendre et se met souvent dans des situations à risque. Ces bambins sont très différents des enfants turbulents.

Stephan Valentin est l'auteur du livre "La phobie scolaire : comprendre pour agir" aux éditions Enrick B.

Des outils pour l'aider à se concentrer

Conçu par deux psychopédagogues, le livre "J'apprends à être attentif" propose différents exercices qui permettent à l'enfant de développer sa concentration et son attention. A travers des illustrations et des jeux, le petit lecteur apprend à décrire ce qu'il voit afin de mémoriser plus facilement les images et répondre aux questions. L'ouvrage l'aide à mieux gérer ses émotions, à anticiper les situations, à se relaxer et à se déconnecter du monde extérieur qui peut parfois perturber sa concentration. Enfin, des exercices audio viennent compléter l'histoire. Un livre ludique, utile et pédagogique, pour les petits dès 3 ans.

J'apprends à être attentif © Nathan

Pour les enfants dès 5 ans, Nathan propose également une petite valise comprenant un livre (avec 7 histoires) qui explique à l'enfant pourquoi il est parfois difficile d'être attentif et des jeux à partager, pour l'aider à canaliser son énergie et trouver des solutions pour optimiser sa concentration, de manière ludique.

Je joue et j'apprends à me concentrer. Dès 5 ans. Prix : 12,90 euros. © Nathan

Il n’arrive pas à se concentrer en classe, que faire ?
Il n’arrive pas à se concentrer en classe, que faire ?

[Mise à jour du 20/09/2018]. Lorsqu'on est enfant, ce n'est pas toujours facile de rester assis et concentré en classe durant toute une journée. Certains vont ainsi bavarder, se lever régulièrement pour aller à la poubelle, papillonner… Ces...