Pas d'écran avant 3 ans : le message clé du CSA

Comme chaque année depuis 2008, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) lance une campagne télévisée de protection des jeunes enfants aux écrans. De nombreuses chaînes TV se mobilisent du 19 au 21 octobre pour rappeler les risques liés à la surexposition des tout-petits à la télévision.

Pas d'écran avant 3 ans : le message clé du CSA
© Evgeny Atamanenko - 123RF

En 2018, la campagne "- de 3 ans" fête ses 10 ans. Dix années que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) porte une attention toute particulière à la protection des tout-petits concernant l'usage des écrans. Depuis la délibération de 2008 et l'apparition de deux chaînes de télévision spécialement destinés aux moins de 3 ans, des travaux de recherches menés par le CSA en collaboration avec des experts de la santé et de l'enfance et du ministère de la Santé, dénoncent les effets nocifs de la télévision (et plus largement des autres écrans) sur le développement cognitif et social des jeunes enfants, expliquant notamment que "les programmes télévisuels, quels qu'ils soient, n'étaient pas adaptés aux enfants de moins de trois ans". Or, en une décennie, les écrans se sont démultipliés dans les maisons (jusqu'à 5 écrans par foyer) et deux tiers des enfants à l'âge de 2 ans regardent la télévision tous les jours, a révélé l'INSERM dans le cadre de l'étude longitudinale Elfe, et dont les résultats ont été rendus publics le 12 septembre 2018 . Concernant les autres écrans (tablettes, ordinateurs, consoles ou smartphones), ils sont 20 à 30% à les utiliser de manière hebdomadaire. Alors, comment réguler leur usage ? Quelles sont les recommandations ?

Une nouvelle campagne de sensibilisation. Afin de "préserver les jeunes enfants d'une surexposition aux écrans (télévision, tablette, smartphone...) et afin de mieux les accompagner dans leur rapport aux outils numériques, nous devons poursuivre nos efforts", a annoncé Olivier Schrameck, le président du CSA lors d'une conférence de presse ce jeudi 18 octobre 2018. Du vendredi 19 au dimanche 21 octobre 2018 aura donc lieu la nouvelle campagne d'information et de sensibilisation concernant la protection des tout-petits.

  • Seront diffusés sur les chaînes de télévision (TF1, Canal +, M6, NRJ12, France 24...) et les radios nationales, des spots et des clips informatifs destinés aux parents : il s'agira de courts programmes d'animation avec des messages-clé "n'exposez pas aux écrans avant l'âge de 3 ans", "avant 8 ans, privilégiez les programmes pour enfants" et "pensez à limiter le temps devant l'écran". Ces spots rappelleront également l'importance pour un jeune enfant d'être "acteur de son univers, et non d'en être un simple spectateur", ainsi que "d'un apprentissage en 3 dimensions et au travers de ses cinq sens". 
  • Un dépliant intitulé "Utiliser les écrans, ça s'apprend", a été conçu par le CSA. Ce dernier espère bientôt pouvoir le distribuer dans "toutes les Caisses d'Allocations Familiales, les lieux de parentalité ou encore, les mairies". Par ailleurs, la rédaction de deux chartes est en cours d'élaboration avec le ministère de la Santé : l'une sur l'accès à la pornographie chez les enfants et l'autre, sur l'impact des écrans sur les comportements alimentaires. 

"Pour bien grandir, pas d'écrans avant 3 ans !". Sensible à "une utilisation adaptée des écrans par les enfants", la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, invitée au siège du CSA, a tenu à rappeler les risques d'une surexposition des enfants aux écrans : "les écrans auraient des conséquences néfastes sur l'apprentissage du langage, la capacité de concentration et favoriseraient les troubles du sommeil, de la vision ainsi que le risque d'obésité, dû notamment à la sédentarité que l'usage du numérique impose", précise-t-elle. Elle rappelle également que ces messages et des recommandations sur l'usage des écrans sont désormais présents dans les nouveaux carnets de santé. Enfin, le thème de la protection des mineurs sera l'une des priorités des prochains états généraux des "nouvelles régulations des outils numériques", qui auront lieu en novembre 2018 et en janvier 2019.

A chaque âge, sa pratique

Âge Recommandations du CSA
Moins de 3 ans Veillez à préserver votre enfant des écrans le plus possible.
Une règle d'or : pas d'écran avant 3 ans !
De 3 à 8 ans Privilégiez les programmes adaptés sur un temps limité : favoriser les sessions courtes de visionnage et pas plus de 30 à 40 minutes par jour.
A partir de 8 ans Accompagnez votre enfant dans la découverte des écrans. Pas plus d'1 heure par jour devant un écran, tous supports confondus. 

Lire aussi :

Pas d'écran avant 3 ans : le message clé du CSA
Pas d'écran avant 3 ans : le message clé du CSA

En 2018, la campagne "- de 3 ans" fête ses 10 ans. Dix années que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) porte une attention toute particulière à la protection des tout-petits concernant l'usage des écrans. Depuis la délibération de 2008 ...