L'OMS alerte sur les dangers du sucre dans l'alimentation de bébé

Selon l'OMS, les aliments destinés aux nourrissons seraient trop sucrés et leurs étiquettes trop peu intelligibles pour les consommateurs.

L'OMS alerte sur les dangers du sucre dans l'alimentation de bébé
© marctran

L'Organisation mondiale de la Santé met en garde les parents contre la nourriture industrielle pour bébé dans un communiqué publié le 15 juillet, Deux nouvelles études, portant sur près de 8 000 produits, boissons ou produits alimentaires en vente dans plus de 500 magasins entre novembre 2017 et janvier 2018, montrent que ces aliments sont beaucoup trop sucrés pour les bébés. "Une bonne nutrition durant la période néonatale et la petite enfance reste essentielle afin d'assurer une croissance et un développement optimaux de l'enfant, et de meilleurs résultats sanitaires plus tard dans la vie", a déclaré Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe. Rappelons par ailleurs que l'OMS s'engage depuis des années pour l'allaitement maternel, préconisant un allaitement exclusif jusqu'à l'âge de 6 mois.

Des aliments trop sucrés

Les résultats de ces études, menées dans 516 commerces de 4 villes, ont montré que "dans environ la moitié des produits examinés (…), plus de 30 % des calories provenaient des sucres totaux et environ un tiers des produits contenaient du sucre ajouté ou d'autres édulcorants". La branche européenne de l'OMS note qu'en dépit de ses orientations en la matière, "de nombreux produits sont encore trop riches en sucres", y compris des compotes et purées. Outre le sucre, l'OMS a également déploré qu'un tiers des produits étaient composés d'ingrédients qui ne devraient pas être contenus dans les aliments destinés aux bébés, notamment du jus de fruits concentrés et divers édulcorants. Une alimentation trop sucrée à un si jeune âge présente un vrai risque pour la santé et accroît le risque d'obésité, de diabète, de développer des caries dentaires, mais aussi d'inciter les enfants à consommer trop de sucre à l'âge adulte. 

Un défaut d'étiquetage 

Pour l'OMS, le problème ne réside pas seulement dans l'inquiétant taux de sucre relevé dans ces aliments. L'organisme dénonce également la pratique des industriels qui consiste à indiquer sur les emballages que ces produits conviennent à des bébés. De 28 à 60 % des aliments étudiés ont été effet été commercialisés comme convenant aux nourrissons de moins de 6 mois. Des pratiques qui vont évidemment à l'encontre des recommandations de l'OMS qui, dès 2016,  avait expressément demandé à ce que certains aliments dit "de complément" ne soient pas commercialisés pour les nourrissons de moins de 6 mois. L'OMS engage donc les parents à privilégier le "fait maison" et continue à marteler l'importance de l'allaitement maternel. A terme, l'organisation souhaiterait que les sucres ajoutés et les édulcorants soient purement et simplement bannis de la nourriture pour bébé. On peut donc s'attendre à un vrai bras de fer avec les industriels dans les années à venir. 

Néanmoins, le Secteur Français des Aliments de l'Enfance tient à rassurer les parents et rappelle qu'en France, la teneur en sucres dans les aliments pour bébé est actuellement encadrée par un règlement et une directive européenne. Ces normes définissent notamment les teneurs maximales pour les produits à base de fruits, de légumes et les desserts lactés. tout en encadrant les ajouts de sucres dans les céréales infantiles. En outre, "les taux de sucres observés dans les produits commercialisés en France sont très en dessous des niveaux réglementaires", précise le SFAE dans un communiqué.

L'OMS alerte sur les dangers du sucre dans l'alimentation de bébé
L'OMS alerte sur les dangers du sucre dans l'alimentation de bébé

L'Organisation mondiale de la Santé met en garde les parents contre la nourriture industrielle pour bébé dans un communiqué publié le 15 juillet, Deux nouvelles études, portant sur près de 8 000 produits, boissons ou produits alimentaires en...