Cycas

Les Cycas, ou sagoutiers, déploient un fascinant feuillage à mi-chemin du palmier et de la fougère arborescente. Arbres fossiles, ils évoquent irrésistiblement la végétation de la Préhistoire. Réservés à la culture en pot ou aux zones de climat doux, ces palmiers particulièrement décoratifs apportent une touche d'exotisme et de raffinement.

Cycas
© billionnet/123RF

Quand et comment planter un cycas ?

Magnifique plante à mi-chemin du palmier et de la fougère arborescente, le cycas se révèle peu ou pas du tout rustique selon les espèces et variétés. A l'exception des zones de climat doux, il est donc plutôt réservé à une culture en pot qu'à une installation de pleine terre.

Dans les deux cas, les périodes les plus propices à la plantation sont le printemps et le début d'automne.

Les cycas aiment les terres humifères, drainée et riches. En pot, faites un mélange de 1/3 de terre de jardin (ou à défaut de terre végétale ou de terreau), 1/3 de compost bien décomposé et 1/3 de sables grossiers. Garnissez préalablement le fond du pot d'un tissu filtrant et d'une couche de billes d'argile.

En pleine terre, choisissez un endroit qui ne garde pas trop d'humidité en hiver. Enrichissez la terre de plantation de terreau, de compost bien décomposé et ajoutez un lit de gravier au fond du trou et du sable grossier, si la terre n'est pas assez drainante.

Cycas en pleine terre

Seuls les cycas relativement rustiques, peuvent être cultivés en pleine terre et uniquement en climat doux. Les Cycas du Japon, Cycas revoluta et Cycas revoluta 'Aurea' résistent à un gel de -6 °C, voire -10 °C avec une protection ; Cycas panzihuaensis résiste jusqu'à -10 °C. Si seul le feuillage a été grillé par le froid, il est possible de les voir repartir du pied.

Il est conseillé de tuteurer les pieds installés dans des zones de vent. Les cycas apprécient le plein soleil.

Cycas en pot

Fortement répandue sous les latitudes plus fraîches, la culture en pot permet d'obtenir de beaux sujets de cycas même si ils ne dépasseront que rarement 1 à 2 m de hauteur et que leur floraison sera rare ou inexistante. Elle permet d'installer des espèces fortement gélives comme Cycas circinalisCycas rumphii ou Cycas deboensis.

Choisissez d'entrée un pot très large - les cycas apprécient peu les rempotages qu'il vaut mieux n'effectuer que tous les quatre ans - et bien lourd pour ne pas basculer sous l'effet du poids des feuilles. 

Installez-les en situation très lumineuse, avec un soleil direct modéré, et si vous le pouvez, sortez-les en extérieur après les Saints de glace pour toute la période estivale.

Entretenir un cycas

De pousse lente, le cycas est de culture assez facile et peu exigeante. L'arrosage doit être régulier et sans excès. En pot, attendez que le substrat sèche entre deux apports d'eau. En hiver, arrosez une à deux fois par mois surtout si la température est inférieure à 15 °C.

Un apport d'engrais est recommandé tous les quinze jours de mars à septembre, pour une plante en pot et juste au début du printemps, pour les sujets en pleine terre.

Éliminez les feuilles sèches au fur et à mesure, nettoyez la poussière et vaporisez régulièrement le feuillage en intérieur.

Comment retirer des rejets sur un cycas ?

En pleine terre ou en pot, il est possible de récupérer les jeunes rejets du pied-mère qui ont raciné.

Lors du rempotage du pied, ou bien sans enlever la plante du pot comme en pleine terre, coupez soigneusement avec une lame très aiguisée, voire une scie, le rejet relié à la plante mère. Constituez bien une motte autour du pied du rejet. Séchez bien et cicatrisez au mastic ou à l'argile verte les plaies de coupure.

Replantez aussitôt les rejets prélevés dans un mélange de terre, terreau, sable grossier et compost.

Quand et comment tailler un cycas ?

Le cycas ne se taille pas à proprement parler. Comme les palmiers, un nettoyage des feuilles anciennes qui sèchent ou jaunissent en début de printemps est la seule opération de taille à effectuer.

Maladies du cycas

Plus sensible aux maladies et insectes quand il est cultivé en pot en intérieur, le cycas est à surveiller surtout en atmosphère sèche. Les araignées rouges (acariens), les cochenilles, les thrips peuvent s'installer durablement. Bassinez ou pulvériser régulièrement tout le feuillage d'eau pour éliminer acariens et thrips. Les traitements à base d'huiles hydrolysées résolvent les problèmes de cochenilles. Renforcez les défenses de la plante en veillant à ne pas laisser le substrat s'appauvrir.

Cycas aux feuilles jaunes : pourquoi et que faire ?

Outre un dépérissement naturel des anciennes feuilles qu'il suffit de couper, un jaunissement du feuillage du cycas peut signifier un problème d'excès d'eau. Laissez sécher le substrat et réduisez les arrosages. 

Comment faire une bouture de cycas ?

Il est possible de prélever un rejet au pied de cycas afin de réaliser une bouture. 

  1. En mars, quand la végétation reprend et cicatrise plus rapidement les plaies, tranchez ou cassez très nettement, d'un coup sec un rejet.
  2. Frottez sur la plaie un morceau de charbon (anti-fongique naturel).
  3. Coupez du feuillage pour ne garder que quelques palmes.
  4. Laissez sécher dans un endroit ombragé la bouture pendant quelques jours.
  5. Puis plantez-la aux 2/3 dans un mélange terreau et sable en serre chaude. La bouture ne sera racinée qu'au bout de six mois minimum.