Que faut-il planter et ne pas planter à côté des tomates ?

L'association de légumes au potager peut avoir de nombreux bénéfices. La tomate, très gourmande en nutriments, ne s'entend pas avec tout le monde ! Pour que la colocation dans le potager se passe au mieux, il faut bien choisir ses voisins!

Que faut-il planter et ne pas planter à côté des tomates ?
© udra - 123RF

Au potager, il peut être bénéfique de planter plusieurs cultures au même endroit plutôt que de les aligner sur des rangs différents. On appelle cette pratique le compagnonnage de légumes. Certaines plantes, quand elles poussent ensemble, se protègent, stimulent mutuellement leur croissance et résistent mieux aux maladies. 

Que planter avant les tomates ?

Les tomates ont des besoins nutritifs assez élevés, elles ont besoin d'un sol riche. Vous pourrez installer vos plants de tomates au potager sur une parcelle qui a été en jachère avant ou a accueilli des plantes qui épuisent peu le sol, comme les légumes-feuilles (salades, épinards) et certains légumes-racines

Quels légumes associer avec les tomates ?

La proximité de la tomate active la croissance des asperges, des carottes, du céleri et des navets. La tomate a également le pouvoir d'éloigner les parasites du chou.

Ce légume-fruit poussera également bien avec l'ail, la laitue, les épinards, les pois, les oignons et les radis, des plantes suffisamment basses pour ne pas lui faire de l'ombre et n'ayant pas les mêmes besoins nutritifs. 

Les plantes aromatiques comme le basilic ou le persil éloigneront l'un des parasites de la tomate : l'aleurode. Certaines fleurs ont également ce rôle de repoussoir : les œillets ou les roses d'Inde dont la forte odeur fait fuir les insectes. A l'inverse, la capucine, elle, attire les pucerons, c'est aussi une bonne alliée car ces insectes viendront s'y loger et la dévorer avant de s'attaquer à vos tomates. 

Quels légumes ne pas planter avec les tomates ?

La tomate a aussi ses ennemis, certaines plantes vont ralentir sa croissance, provoquer des carences en cherchant les mêmes nutriments dans le sol ou encore propager des maladies. C'est le cas des plantes de la même famille que les tomates, les solanacées comme la pomme de terre, son pire ennemi, qui peut lui transmettre très facilement le mildiou. 

D'autres légumes sont certes excellents dans l'assiette avec les tomates, comme l'aubergine, la courgette ou le poivron, mais au potager ils ne font pas bon ménage ! Tout comme le fenouil, le chou rouge et d'autres légumes de la famille des brassicacées. Le melon lui est également un mauvais compagnon car il est, comme la tomate, sensible à l'oïdium. 

Potager