Salaire des enseignants : 2000 euros net pour les profs débutants

Ce 25 juin, Pap Ndiaye a confié au Parisien que les enseignants en début de carrière gagneront au moins 2000 euros net par mois dès 2023. Une promesse du candidat Macron qui devient donc réalité.

Salaire des enseignants : 2000 euros net pour les profs débutants
© lev dolgachov-123rf

2000 euros nets par mois pour les enseignants en début de carrière

Ce 25 juin, Pap Ndiaye a confié au Parisien que les salaires des enseignants seront revalorisés et que ceux qui commencent leur carrière gagneront au moins 2 000 euros net par mois à partir de 2023. "Cette première (hausse de rémunération) sera non conditionnée et s'appliquera à tous les enseignants", a expliqué le ministre de l'Education nationale qui a aussi confirmé la mise en place d'une "part salariale conditionnée à des tâches nouvelles". "Il s'agit de mieux rémunérer les enseignants et d'ajouter un bonus pour ceux qui voudront aller plus loin", a expliqué Pap Ndiaye. 

Ce 17 mars, lors de la présentation de son programme pour l'élection présidentielle, Emmanuel Macron avait donné plus d'indications concernant la revalorisation  du salaire des enseignants. Plutôt qu'une revalorisation nationale qui "n'est pas la mesure la plus efficace", Emmanuel Macron proposait un "pacte" aux enseignants qui sont déjà en poste, à savoir améliorer leur rémunération, à condition qu'ils acceptent de réaliser de nouvelles missions".  Ces nouvelles missions consisteraient à remplacer systématiquement les autres professeurs absents, à mettre en place un suivi plus individualisé des élèves et à davantage accompagner les élèves durant la période périscolaire. Le chef de l'Etat proposait d'augmenter la rémunération des enseignants en poste "s'ils (étaient) prêts à aller vers ces nouvelles missions et s'ils (étaient) prêts à changer leur organisation et leurs règles d'accompagnement". Enfin, Emmanuel Macron aimerait que les nouvelles embauches se fassent "sur la base de ce nouveau contrat".

Revalorisation du salaire des enseignants : qu'est-ce qui a changé ?

Le 25 août dernier, Jean-Michel Blanquer, l'ancien ministre de l'Education nationale, avait déclaré qu'une enveloppe de 245 millions d'euros, destinée à la revalorisation des professeurs était prévue dans le budget de 2022. Le ministre de l'Education nationale avait indiqué que les primes d'attractivité iraient de 57 euros net par mois pour les enseignants ayant un à deux ans de carrière, à 29 euros pour les enseignants ayant de 14 à 22 années de carrière. Cette revalorisation devait concerner aussi bien les professeurs du primaire que du secondaire. Grâce à cette mesure, près de 58 % des enseignants verront leur salaire augmenter en 2022. "C'est une volonté de valoriser les professeurs et les personnels de l'Education nationale, parce qu'il y avait des rattrapages importants du pouvoir d'achat à faire, notamment pour les plus jeunes (...) Notre objectif est de ne plus avoir de professeurs payés en dessous de 2000 euros nets d'ici quelques années", nous avait confié Jean-Michel Blanquer ce 27 août 2021. Issue du Grenelle de l'éducation, la prime d'attractivité est versée depuis le mois de mai aux enseignants en début de carrière et qui ont jusqu'à quinze ans d'ancienneté et représente un montant compris entre 41 et 116 euros par mois.

Le 2 mars dernier, Jean-Michel Blanquer avait déjà signé un décret concernant la revalorisation des professeurs d'école, des conseillers principaux d'éducation (CPE) ainsi que les psychologues de l'Education nationale (PsyEN)  en début de carrière. "Il y a des augmentations qui ont déjà eu lieu, et des primes prévues pour les enseignants les plus jeunes : 100 euros de plus par mois, (depuis mai, ndlr), pour la prime d'attractivité" avait annoncé Jean-Michel Blanquer sur France Inter. 

Prime d'attractivité 

La moitié de l'enveloppe globale, c'est-à-dire 200 millions d'euros, a été consacrée à attribuer une prime d'attractivité aux professeurs en début de carrière. Modulable et dégressive, elle concerne l'ensemble des corps enseignants et assimilés de l'enseignement public et de l'enseignement privé sous contrat (professeurs des écoles, certifiés, agrégés, psychologues de l'éducation nationale et CPE en début et milieu de carrière). Cette prime d'attractivité concerne 31 % de professeurs titulaires, durant leurs 15 premières années de carrière, puis dégressive en fonction de l'ancienneté. Ainsi, un professeur débutant est augmenté de 100 euros nets mensuels. Les contractuels en début de carrière gagnent, eux, 54 euros nets supplémentaires chaque mois. L'objectif de cette prime, qui est entrée en vigueur à partir de mai 2021, est de pouvoir proposer une meilleure rémunération aux professeurs débutants tout en renforçant l'attractivité du métier d'enseignant. Ce budget permet aussi de procéder à de nouveaux recrutements. Enfin, cela contribue à faciliter l'installation dans les nouvelles fonctions d'enseignement et le bon déroulement des premières années de carrière. A partir de 2022, cette prime sera étendue aux professeurs ayant jusqu'à 22 ans d'ancienneté et représentera 57 euros nets par mois pour les plus jeunes enseignants, et 29 euros pour les enseignants en milieu de carrière.

Prime d'équipement informatique 

Depuis le mois de janvier 2021, une prime d'équipement informatique de 150 euros net est versée, chaque année, aux professeurs et psychologues de l'Education nationale. Ce montant est fixe et identique que l'on soit stagiaire, titulaire, contractuel, en CDI ou CDD, à temps plein ou partiel, et que l'on exerce dans un établissement public ou privé. Une prime qui leur permet d'acquérir ou de renouveler en deux ou trois ans leur équipement informatique : ordinateur, logiciels, voire imprimante. Le ministère souligne via son communiqué l'importance d'équiper le personnel enseignant "en ordinateurs et logiciels adaptés". "Une nécessité qui a été renforcée pendant la crise sanitaire, avec le développement de l'enseignement à distance". Pourquoi une prime et pas directement du matériel ? "Compte tenu de la diversité des besoins et des équipements de chacun, il est préférable que chaque professeur perçoive une prime qui lui permet d'acheter l'équipement le plus adapté à ses besoins".

Une indemnité de 450 euros pour les directeurs d'écoles

Une indemnité exceptionnelle de 450 euros est accordée aux directeurs d'écoles depuis le mois de novembre 2020. Il s'agit d'un versement en une seule fois, destiné à "reconnaître leurs attributions et les contraintes particulières qui ont pesé sur eux lors de cette rentrée scolaire". Cette indemnité qui a vocation a "une augmentation pérenne" des salaires des directeurs, concerne les 45 000 directeurs d'écoles en fonction au cours du mois de septembre 2020 pour un montant total de près de 21 millions d'euros. Cette indemnité est pérennisée pour la rentrée 2021.

Ecole maternelle et primaire