Casting enfant : comment ça marche ?

Vous avez envie d'inscrire votre enfant dans une agence de mannequin afin qu'il pose pour des photos ou tourne une publicité ? Réglementation, rémunération, déroulement d'un casting, découvrez les conseils de Sébastien Hélouin, agent de mannequin, pour tout savoir.

Casting enfant : comment ça marche ?
© Olga Yastremska

Joli sourire, bouille d'ange, vous en êtes persuadés et tout le monde le répète : votre enfant est magnifique ! De là à l'imaginer en couverture d'un magazine ou dans une publicité télévisée, il n'y a qu'un pas. Le parcours est en réalité semé d'embûches et la réglementation très stricte sur le travail des enfants et leur rémunération

Casting enfant : comment trouver une agence ?

La première des choses à faire est d'inscrire l'enfant dans une agence spécialisée. Il en existe un certain nombre en France et si certaines sont localisées en Province, une immense majorité est située à Paris ou en région parisienne. "Il faut impérativement s'assurer que l'agence dispose d'un agrément l'autorisant à faire travailler des mineurs. Cet agrément est renouvelé chaque année par l'inspection du travail et son numéro doit figurer sur le site internet de l'agence", explique Sébastien Hélouin, agent de mannequin chez Des Filles et des Garçons. Outre le bouche à oreille, l'agent recommande de consulter les sites internet et comptes Instagram des agences afin de regarder avec quelles marques elles travaillent. "Certaines sont connues pour la beauté ou le luxe, d'autres plus spécialisées sur les films publicitaires", observe-t-il. Ce dernier alerte toutefois sur les écueils dans lesquels les parents peuvent rapidement tombés. "Une agence qui vous demande de l'argent, il faut dire non d'emblée", conseille-t-il.

Candidature d'un enfant : quels documents envoyer ?

Sur le site internet de l'agence, il vous sera demandé de remplir un formulaire avec les informations habituelles (nom, prénom, coordonnés, date de naissance, taille, poids) mais aussi d'envoyer des photos, généralement un portrait et une photo en pied. Il faut garder à l'esprit que c'est sur ces images et elles seules que l'agence décidera de vous contacter en vue d'une éventuelle inscription. "Il faut privilégier les photos sans filtre, claires, prises de près. Elles peuvent être réalisées dans le jardin ou en vacances, mais il faut éviter à tout prix le contre-jour ou le soleil dans les yeux", conseille l'agent. Pour envoyer la candidature de l'enfant dans une agence, nul besoin de passer par un photographe professionnel et de réaliser un book. Les photos doivent être naturelles. 

Inscription en agence : comment ça se passe, quels critères ?

Si la candidature de l'enfant est retenue, il est convoqué à un entretien à l'agence. Attention, cela ne signifie pas que l'inscription est automatique. "Un enfant peut être adorable, très mignon, mais il peut manquer ce petit truc qui fait la différence. D'autant qu'un enfant ne se comporte jamais de la même manière avec ses parents qu'avec des étrangers", observe Sébastien Hélouin. Le feeling est alors fondamental. Mais alors, quels profils font mouche ? "On cherche des enfants photogéniques, à l'aise, bien dans leurs baskets, pas timides. C'est indispensable pour les films publicitaires. L'enfant n'a pas à être parfait, au contraire. On aime aussi les "tronches", les petits défauts. Bien entendu, un enfant très beau, même s'il est un peu timide, cela peut coller pour des séances photo"., explique l'agent.

Si l'enfant intègre l'agence, un mandat va être établi pour un an. Il ne s'agit pas d'un contrat et ce mandat n'engage aucune des deux parties dans le temps. "Cela signifie que l'agence est mandatée pour négocier le tarif avec le client, faire les déclarations auprès de l'URSSAF, gérer toute la partie administrative", explique Sébastien Hélouin. 

Casting enfant et réglementation : salaire, argent bloqué, fiches de paie

En France, le travail des enfants est très encadré, notamment concernant le nombre d'heures de travail. On compte d'ailleurs en réalité en "temps de présence" et non en temps de travail. Ce qui signifie que le compteur commence à tourner dès que vous arrivez sur le plateau ou le shooting. Voici le nombre d'heure selon l'âge de l'enfant :

  • Entre 3 et 6 mois : pas plus d'une heure
  • Entre 6 mois et 3 ans : pas plus de deux heures par semaine et pas plus d'une heure par jour.
  • De 3 à 6 ans : trois heures de travail par semaine
  • De 6 à 11 ans : quatre heures et demi de travail
  • De 12 à 16 ans : six heures de travail par semaine

"Une partie importante (80% à 90%) de la rémunération des prestations et des droits à l'image est versée sur un compte au nom de l'enfant géré par la Caisse des Dépôts et Consignations et ce jusqu'à sa majorité. Le solde est versé directement à ses représentants.", indique le SYNAM, le Syndicat National des Agences de Mannequins sur son site internet. L'enfant, quelque soit son âge, va donc recevoir une fiche de salaire à son nom et le montant de la prestation est fixé par la réglementation. 

Du casting au tournage : les différentes étapes

Ca y est, votre enfant est inscrit en agence. Les choses sérieuses peuvent commencer ! "En fonction du brief du client, je vais lui envoyer une sélection d'enfants. Il va alors présélectionner pour les rencontrer en casting. Je contacte les parents et ce sont eux qui me disent s'ils souhaitent ou non présenter leur enfant", explique l'agent.

Marque, date, type de projet, les parents disposent de toutes les informations. A l'issue du casting, plusieurs possibilités : l'enfant n'a pas été retenu, l'enfant a été sélectionné directement, ou il est en option. Ce dernier cas indique que l'enfant fait partie de la sélection finale, mais que le choix définitif n'est pas encore arrêté. Même si cela n'aboutit pas, être en "option" est très encourageant pour l'enfant. Cela doit rester un plaisir, mais bien entendu, un refus peut être difficile à vivre. Le rôle des parents est alors primordial. "Il faut expliquer les choses clairement à l'enfant, lui dire qu'il n'y est pour rien, mais qu'un autre enfant correspondait plus aux attentes du client. Il doit comprendre qu'il n'est pas remis en cause. On ne peut pas gagner à chaque fois, la prochaine sera la bonne", conseille l'agent

Comment savoir si mon enfant est fait pour les castings ?

"Je veille toujours à cerner les motivations des parents. On ne doit pas faire ça pour gagner de l'argent ou parce qu'on souhaite faire de son enfant une star", explique Sébastien Hélouin. Cela demande un investissement de l'enfant bien sûr mais cela doit rester une expérience positive pour lui. Les parents sont là pour l'aider à garder les pieds sur terre et à ne pas être frustré lorsque ça ne fonctionne pas. "Il faut toujours être à l'écoute de l'enfant, de son attitude. Très jeunes, ils sont capables d'exprimer ce dont ils ont envie et ils doivent vraiment y trouver leur compte", observe l'agent. Courir les castings ne doit pas être une corvée. Il est important que l'enfant s'amuse, même s'il doit aussi avoir conscience qu'il s'agit d'un travail qui doit être fait sérieusement. A partir du moment où l'enfant exprime son ras le bol, traîne des pieds, se lasse, il est préférable d'arrêter.

Merci à Sébastien Hélouin, agent de mannequin dans l'agence Des Filles et des Garçons à Paris. 

Règles d'éducation