Masque à l'école: fin du masque en primaire, départements

Chargement de votre vidéo
"Masque à l'école: fin du masque en primaire, départements"

Le port du masque ne sera plus obligatoire à l'école primaire, dès le CP, à compter du lundi 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence sera inférieur à 50 pendant 5 jours consécutifs. Carte des départements qui pourraient être concernés.

Fin du masque à l'école primaire

[Mise à jour du 23 septembre à 12h20]. Suite à un Conseil de défense organisé ce 22 septembre, le gouvernement a annoncé un allègement concernant le port du masque à l'école primaire. Actuellement, le protocole sanitaire de niveau 2 prévoit l'obligation du port du masque pour les élèves du primaire, du collège et du lycée en intérieur. A compter du 4 octobre, le port du masque ne sera plus obligatoire pour les élèves dès le CP, dans les départements où le taux d'incidence sera inférieur à 50 durant 5 jours consécutifs. "À partir du lundi 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants, le protocole sanitaire passera en niveau 1, ce qui signifie essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire y sera levée" a indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. "Les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements", a-t-il ajouté.

Les professeurs pourront-ils retirer le masque ?

En ce qui concerne les enseignants, Jean-Michel Blanquer a précisé sur LCI que le gouvernement étudiait encore la question. "C'est fort possible, mais ce n'est pas certain" a déclaré le ministre. "J'aimerais bien que les professeurs en école maternelle puissent enlever le masque en particulier, parce qu'on voit bien que c'est un inconvénient vis-à-vis des enfants. Si possible, ce sera aussi le masque enlevé pour les professeurs de primaire, mais ce n'est pas encore une décision prise" a-t-il ajouté. Enfin, en ce qui concerne un allègement du port du masque pour les collégiens, le ministre estime que cette mesure n'est pas envisageable avant octobre ou novembre. "Pour l'instant c'est trop tôt. Il faut rester très prudent et alléger graduellement pour être certain qu'on n'aura pas de rebond épidémique" a-t-il répondu.

Carte des départements avec le taux d'incidence par semaine :

Le gouvernement va publier une première liste des départements concernés "en début de semaine prochaine" qui pourra évoluer selon l'évolution de la situation sanitaire. "Elle devra être confirmée très peu de temps avant le 4 octobre, puisque le critère c'est d'avoir un taux d'incidence en dessous de 50 depuis cinq jours" a-t-il expliqué.

Qui doit porter le masque à l'école ?

Selon le protocole sanitaire de niveau 2, qui s'applique aux établissements scolaires de France métropolitaine, le port du masque est obligatoire pour les élèves d'écoles élémentaires, les collégiens et les lycéens dans les espaces clos. Les écoliers doivent donc être masqués en classe. Rappelons que le port du masque est interdit en maternelle, et ce quel que soit le niveau du protocole sanitaire à l'école. Dans certains départements dont le taux d'incidence est inférieur à 50 durant 5 jours de suite, le port du masque ne sera plus obligatoire à l'école primaire, dès le 4 octobre 2021.

Où les élèves doivent-ils porter le masque à l'école ? 

Au niveau 2, le masque reste donc obligatoire en intérieur, mais pas en extérieur, à la récréation ou dans les cours d'EPS par exemple. Il peut néanmoins être exigé à l'extérieur "lorsqu'une décision préfectorale impose le port du masque dans l'espace public" précise le ministère de l'Education nationale. Au niveau 1, le port du masque reste obligatoire, uniquement au collège et lycée, dans les espaces clos.

Port du masque selon les niveaux du protocole à l'école

  • Au niveau 1, le port du masque sera obligatoire pour les collégiens et les lycéens dans les espaces clos et "les règles relatives au port du masque en extérieur en population générale sont respectées". Ainsi, les élèves des classes élémentaires n'auront plus l'obligation de le porter. Ce niveau s'appliquera dans les départements où le taux d'incidence sera inférieur à 50 durant 5 jours consécutifs.
  • Au niveau 2, le masque est obligatoire pour les lycéens, collégiens, mais aussi pour les élèves du primaire en intérieur.
  • Au niveau 3 et 4 , il sera obligatoire pour tous les élèves dans les espaces clos et extérieurs.
  • Les personnels de l'éducation nationale devront quant à eux porter le masque dans les espaces clos aux niveaux 1 et 2 et aussi à l'extérieur aux niveaux 3 et 4.
  • Rappelons que les élèves de maternelle, quels que soient les niveaux, ne portent pas de masque.

Quel masque choisir à l'école ?

Seuls les masques chirurgicaux ou les masques grand public ayant une capacité de filtration supérieure à 90 % (catégorie 1) peuvent être portés. Par conséquent, les masques grand public en tissu de catégorie 2, les masques en tissu fait maison ou de fabrication artisanale ne répondant pas aux normes AFNOR SPEC S76 001 ainsi que les visières et masques en plastique transparent portés seuls ne sont pas considérés comme des mesures de protection suffisamment efficaces, prévient le ministère de l'Education. Rappelons qu'un décret concernant les masques en tissu industriel a été publié au Journal Officiel ce 27 janvier suite aux recommandations sanitaires.

A quel âge le masque est-il obligatoire à l'école ?

Depuis la rentrée du 2 novembre, les élèves de primaire, dès 6 ans, doivent porter un masque à l'école, suite au renforcement du protocole sanitaire (niveau 2). 

Le masque est-il obligatoire dès 6 ans ou au CP ?

Généralement, les élèves ayant 6 ans en classe de CP, le gouvernement a précisé que le masque devenait obligatoire dès cet âge, au lieu de 11 ans auparavant. Pour autant, un enfant de 6 ans qui serait scolarisé en grande section de maternelle n'est pas tenu de porter un masque, puisqu'il serait le seul de sa classe à le mettre. De la même manière, un enfant de 5 ans scolarisé en CP devra porter un masque, comme ses camarades de classe.

Masque à 6 ans : mon enfant doit-il le porter dehors de l'école ?

Les petits doivent-ils aussi porter le masque de manière obligatoire en dehors de l'école ? La réponse est non : "ils n'ont toujours pas l'obligation de le porter dans la rue, dans les transports et les magasins", précise le gouvernement. Ils en sont également exemptés sur le trajet de l'école, dans les parcs et les jardins, sur les plages, dans les transports en commun et les lieux publics clos.

Les élèves allergiques sont-ils dispensés du port du masque ?

Le masque est obligatoire à l'école dès le CP, mais un enfant présentant des allergies peut-il obtenir une dérogation ? La réponse est non, indique le ministère de l'Education nationale sur son site. D'après les autorités sanitaires, "il n'existe pas de contre-indications documentées, dermatologiques, pneumologiques, ORL et phoniatriques ou psychiatriques, au port de masque quel que soit son type (masque à usage médical, masque grand public en tissu réutilisable)"

En revanche, les élèves en situation de handicap sont couverts par la dérogation générale au port du masque, fixée à l'article 2 du décret du 29 octobre 2020, précise le gouvernement. "Dans le certificat qu'il établit, le médecin se prononce, dans le respect du secret médical et sans avoir à en indiquer la nature, sur l'existence d'une situation de handicap justifiant qu'il soit dérogé à l'obligation de port du masque, conformément aux dispositions du décret du 29 octobre 2020".

Un élève sans masque peut-il être refusé à l'école ?

Les enfants qui arrivent à l'école sans masque peuvent être refusés, sauf exception. Un élève peut ne pas en porter "s'il justifie médicalement qu'il est dans une situation qui permet une dérogation", notamment s'il est en situation de handicap. Hormis cette situation exceptionnelle, "en cas de non-port du masque par un élève à son arrivée dans l'établissement scolaire, il convient toutefois de lui en proposer un. Ce n'est qu'en cas de refus explicite de porter le masque proposé, que ce refus, soit formulé par l'élève lui-même ou par ses représentants légaux, que l'accès à l'établissement devra être interdit à l'élève", et ses représentants légaux devront être appelés pour venir le chercher, précise l’Éducation nationale. En les attendant, l'enfant pourra rentrer dans l'établissement mais en étant isolé des autres élèves.

Ecole et covid