Françoise Dolto, au nom de l'enfant : celle qui murmurait à l'oreille des bébés

Françoise Dolto est la première femme à avoir pris en considération les nourrissons comme des êtres sensibles. Le documentaire "François Dolto, au nom de l'enfant" est diffusé sur France 2. Portrait de cette pionniaire de la psychanalyse des enfants, qui leur parle et les comprend... Une révolution dans le domaine de l'éducation.

Françoise Dolto, au nom de l'enfant : celle qui murmurait à l'oreille des bébés
© PASCAL LE SEGRETAIN SIPA

Françoise Dolto : son parcours

Françoise Dolto est née en 1908. Quatrième enfant d'une famille de sept, Françoise Marette est élevée dans une famille bourgeoise, catholique et traditionnelle. Dès 8 ans, elle exprime le vœu de devenir "médecin d'éducation". A 12 ans, sa sœur aînée décède d'un cancer. Françoise est alors considérée en partie responsable par sa famille : elle n'a pas suffisamment prié. Sa mère n'aura de cesse de lui en vouloir et sombre alors dans la dépression. Plus tard, la jeune fille doit de se confronter à sa mère pour pouvoir passer son bac. Une femme, à l'époque, doit se marier et non faire des études. Sa mère accepte cependant quelques années plus tard que sa fille devienne infirmière dans l'espoir que cela la dégoûtera du métier de médecin qu'elle souhaite pratiquer depuis toujours. Au début de ses études, Françoise se retrouve seule face à son éducation. Le poids de ses valeurs familiales, les problèmes avec sa mère, le décès de sa sœur... Tout cela pèse lourd sur les épaules du futur médecin. Elle décide alors d'entreprendre une psychanalyse avec le Dr René Laforgue. Celui-ci lui conseille d'ailleurs de devenir elle-même psychanalyste. Elle refusera longtemps préférant la médecine. Plus tard, elle assiste tout de même Sophie Morgenstern, la première à pratiquer la psychanalyse des jeunes enfants en France.

Françoise Dolto, au nom de l'enfant : un documentaire diffusé sur France 2, ce mardi 17 décembre à 22h40 sur Infrarouge. Disponible en replay sur france.tv

Mardi 17 décembre à 22h40 sur France 2. Infrarouge. Documentaire de Virginie Linhart (2019). 1h00. (Disponible en replay sur france.tv

Entre pédiatrie et psychanalyse

Le 1er septembre 1939, Françoise s'installe comme généraliste et pédiatre. En 1941, elle rencontre Boris Dolto, pionnier de la kinésithérapie, avec qui elle se mariera un an plus tard. La jeune femme prend ensuite la décision de se tourner vers la psychanalyse. Elle rencontre Jacques Lacan et participe avec lui à la création de l'Ecole freudienne de Paris en 1963. Son œuvre est alors consacrée à "la cause des enfants". De 1967 à 1969, Françoise Dolto conseille en direct les auditeurs d'Europe 1. En 1976, elle prend le micro de France Inter en participant à l'émission "Lorsque l'enfant paraît". Le thème : l'éducation des enfants. Dès les premières émissions, c'est le succès. Des questions de société sont posées, parmi lesquelles : "Doit-on tout dire aux enfants ?", "Faut-il écouter la parole des enfants en cas de divorce ?" L'importance de la parole des enfants accordée par la pédiatre a rencontré bon nombre de détracteurs qui, aujourd'hui encore, préfèrent s'en méfier et favoriser celle des parents. En 1979, Françoise Dolto crée la Maison Verte, un lieu de rencontre et de loisirs dédié aux tout-petits et à leurs parents. On y parle, joue...Françoise Dolto décède le 25 août 1988 à l'âge de 80 ans. Elle laisse derrière elle des principes et des idées qui continuent de faire parler d'elle.

Les principes d'éducation de Françoise Dolto

Ce que l'on retient avant tout du travail de Françoise Dolto, c'est sa perception des tout-petits : les bébés comprennent lorsqu'on leur parle. A l'époque, c'est une révolution. En effet, personne ne considère les nourrissons comme des êtres humains. On pense même qu'ils sont insensibles à la douleur. Alors que les petits sont exclus de la psychanalyse car ils ne parlent pas encore, Françoise Dolto est convaincue que les enfants communiquent à leur façon. Ils font savoir à leur manière que quelque chose ne va pas. Ce travail chez les nourrissons a toujours tenu à cœur à la pédiatre car elle voyait là une façon de prévenir certains troubles. Lors de ses consultations, Françoise Dolto parle aux bébés. En leur expliquant les choses simplement, elle réussit à dénouer des situations parfois très épineuses. Outre ses principes en matière de communication avec les jeunes enfants, Françoise Dolto a également souligné l'importance du père dans la construction de l'enfant, et ce, dès ses premiers jours. Pour elle, le bébé s'inscrit dans une triangulation entre la mère et le père. A travers ce dernier, l'enfant comprend qu'il n'est pas tout pour sa mère, ce qui entraîne de la frustration et donc de l'individualisation.

Françoise Dolto a également joué un rôle important dans le mouvement féministe aux côtés de Simone de Beauvoir et Françoise Sagan. Avec elles, elle a contribué à faire émerger le mouvement féministe politique. De nos jours, Françoise Dolto inspire encore. Que se soit dans la psychanalyse, les mouvements féministes ou encore dans les villes. Les Maisons Vertes et autres structures d'accueil pour les enfants et les parents, si chères à la pédiatre, se sont multipliées dans toute la France et dans de nombreux pays d'Europe.
Règles d'éducation