Youpala : pourquoi est-ce déconseillé ?

Pour la psychomotricienne Sophie Bednarek, le Youpala est à proscrire pour deux raisons majeures : le risque d'accident domestique et l'impact négatif sur le développement psychomoteur de l'enfant. Explications :

Youpala : pourquoi est-ce déconseillé ?
© 123RF / patrykkosmider

C'est quoi un youpala ? 

Le youpala est souvent confondu avec les trotteurs, mais il s'agit surtout de ces matériels de puériculture dans lequel on pose bébé. Ce dernier est en quelque sorte maintenu et suspendu, sur la pointe de pieds. Certains y voient une aide à l'apprentissage de la marche, avec des tas d'activités ludiques sur le tableau de bord. Les trotteurs sont en fait des petits chariots de marche, que l'enfant pousse. Ils peuvent l'aider à marcher et conviennent généralement à partir de 9 mois. Ainsi, plutôt que d'offrir un youpala à votre enfant, optez pour un trotteur ou un porteur.

Les youpalas sont-ils interdits ?

Les youpalas ont été interdits à la vente dans certains pays comme le Canada, de même que leur utilisation depuis 2004. En France, les youpalas sont vivement déconseillés, car ils seraient responsables de 40% des traumatismes crâniens recensés chez les enfants de moins d'un an.

Pourquoi le youlala est-il dangereux ?

Et pour cause, avez-vous déjà observé un enfant installé dans un youpala ? L'armature de son youpala se cogne dans les portes, dans les plinthes. "Ce sont des enfants que l'on peut rencontrer en consultation car ils se cognent souvent, ils n'ont pas intégré les limites corporelles", remarque la psychomotricienne Sophie Bednarek. En outre, le youpala permet à notre tout-petit de prendre de la vitesse... alors même qu'il ne la maîtrise pas encore. Enfin, bien souvent, on a tendance à installer l'enfant dans le youpala bien trop tôt, avant qu'il ne sache lui-même se redresser. "Le tonus axial est encore immature ce qui a parfois pour conséquence l'apparition de troubles posturaux, voire orthopédiques", note la psychomotricienne.

Le youlapa, un frein au bon développement de l'enfant ?

De plus, comme l'observe Sophie Bednarek : "L'enfant est coincé, gêné dans ses sensations et perturbé dans son développement sensorimoteur." Résultat : les réactions parachutes s'en trouvent perturbées. Autres conséquences négatives du youpala : l'enfant peut ensuite craindre les nouvelles expériences corporelles pourtant nécessaires à son bon développement. Il n'expérimente pas non plus son équilibre. Et ce n'est pas tout. "Placé en suspens dans le vide, sur la pointe des pieds, l'enfant explore peu ou mal les coordinations entre le haut (bras) et le bas (jambes). Cela peut engendrer une perception morcelée de son corps risquant d'entraver un certain nombre d'acquisitions futures", précise encore Sophie Bednarek. Face à tous ces risques, on se tournera donc vers des éléments de puériculture sans danger comme le trotteur ou le porteur. 

Equipement bébé à la maison