Fermeture d'école: cas contact, mon enfant a des symptômes, que faire ?

Chargement de votre vidéo
"Fermeture d'école: cas contact, mon enfant a des symptômes, que faire ?"

Le nouveau protocole sanitaire à l'école devrait permettre d'éviter les fermetures massives des classes. Mais que faire si mon enfant présente des symptômes à la maison ou à l'école, et s'il est considéré cas contact ? Quelle est la procédure pour les collégiens et lycéens ?

Quel protocole en cas de Covid à l'école ?

[Mise à jour du 23 septembre à 10h57]. Depuis la rentrée scolaire, les fermetures d'écoles et de classes se multiplient, laissant les parents perplexes. Entre télétravail et école à la maison, difficile de s'y retrouver autant pour les adultes que les enfants et les enseignants. Le nouveau  protocole sanitaire à l'école appliqué dans les écoles primaires (de la maternelle au CM2) depuis le 22 septembre, permet ainsi de limiter les fermetures de classes. "Lorsqu'un enfant sera confirmé cas positif à la Covid-19 dans une classe, la classe pourra désormais continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts" précise le ministère de l'Education dans un communiqué du 21 septembre. Même chose pour les enseignants : dans le premier degré, les professeurs ne sont plus considérés comme cas contact dès lors qu'ils portent un masque de protection (obligatoire). Par conséquent, ils ne sont plus obligés de s'isoler durant 7 jours s'ils ont côtoyé un élève non masqué positif au Covid-19.

Quelles mesures en cas de suspicion d'un cas de Covid à l'école ?

Le protocole d'identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d'écoles, sera toutefois appliqué lorsque qu'il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe (enfants ne venant pas de la même famille ou ne vivant pas dans le même foyer).

  • isoler la personne qui présente des symptômes : la durée d'isolement est désormais de 7 jours
  • à remettre la liste des personnes contacts à l'ARS,
  • dépister rapidement et systématiquement les cas contacts et analyser les résultats
  • Ces mesures permettront aux établissements de fermer, selon la situation sanitaire et de manière temporaire, une ou plusieurs classes, ou l'école.

En cas de fermeture d'école, c'est l'enseignement à distance qui est mis en place pour les élèves.

Que faire si mon enfant présente des symptômes ?

Mon enfant présente des symptômes à la maison

"Les parents d'élèves s'engagent à ne pas mettre leurs enfants à l'école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d'apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l'élève ou dans sa famille" précise le gouvernement. Les parents doivent donc prévenir le chef d'établissement, garder leur enfant à domicile, éviter les contacts, consulter un médecin qui décidera des mesures à prendre. "Si les symptômes persistent, le retour à l'école ne se fait que si les parents attestent par écrit avoir consulté un médecin et qu'un test n'a pas été prescrit. À défaut, le retour se fera 7 jours après la disparition des symptômes" précise le gouvernement.

Une attestation sur l'honneur des parents

"Si on a un enfant a de la fièvre, on ne l'envoie pas à l'école. Par contre, s'il a eu de la fièvre et qu'on le renvoie à l'école, on atteste sur l'honneur qu'il n'a pas le Covid", a précisé Jean-Michel Blanquer sur LCI ce 16 septembre. Nul besoin donc de demander un certificat médical à son médecin pour pouvoir remettre son enfant à l'école.

►Mon enfant présente des symptômes à l'école

Si l'enfant est déjà à l'école, tout symptôme évocateur d'infection au Covid-19 (toux, éternuement, essoufflement, mal de gorge, fatigue, troubles digestifs, sensation de fièvre, etc.) doit conduire à "l'éviction immédiate de l'élève". En attendant l'arrivée de ses parents, le protocole sanitaire établi par le ministère de l'Education nationale recommande: 

  • d'isoler l'élève dans une pièce dédiée,
  • de lui faire porter un masque à partir de 6 ans et en présence d'un adulte masqué, en attendant l'arrivée des parents
  • Faire respecter les gestes barrières, éviter les contacts, et consulter un médecin
  • La pièce devra ensuite être nettoyée de façon approfondie.
  • Les parents devront ensuite consulter leur médecin traitant, l'enfant devra éviter les contacts et rester à la maison
  • Le retour à l'école se fait sur attestation des parents si un test n'a pas été prescrit, précisant qu'ils ont consulté un médecin. A défaut, le retour en classe aura lieu 7 jours après la disparition des symptômes.

►Mon enfant est identifié comme "cas contact"

Les parents se doivent de prévenir le directeur de l'école et de la même manière que les cas précédents, devront garder leur enfant à la maison, éviter les contacts et consulter un médecin. Rappelons que les enfants ne sont plus systématiquement considérés comme cas contacts lorsqu'un autre élève de la classe est testé positif au Covid-19. Avec le nouveau protocole sanitaire, les enseignants aussi ne sont plus considérés comme des cas contacts lorsqu'un élève est un cas confirmé. "Ils ne sont donc pas invités à s'isoler dès lors qu'ils portent un masque grand public (comme ceux fournis par le ministère en charge de l'Éducation nationale). De même, de l'école maternelle au lycée, les autres élèves de la classe ne sont pas considérés comme cas contacts" précise le gouvernement.

Symptômes ou cas contact chez l'ado : quelles procédure au collège et au lycée ?

Rappelons que le nouveau protocole ne concerne que les écoles maternelles et élémentaires. Ainsi, la procédure face au Covid dans les collèges et les lycées reste inchangée. 

► Mon ado est considéré comme cas contact, que faire ? 

Les parents doivent prévenir le chef d'établissement et l'élève doit rester à la maison en suivant les cours à distance, éviter les contacts, consulter un médecin et suivre les recommandations de l'Assurance maladie. "L'élève retourne dans l'établissement si son test, réalisé 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé, est négatif. À défaut de test, il revient après 14 jours. Ces délais peuvent être prolongés s'il vit sous le même toit que le cas confirmé.

► Mon ado présente des symptômes à la maison, que faire ?

La procédure est la même que si votre enfant est considéré comme cas contact (informer le chef d'établissement, rester à la maison, et éviter les contacts). Dans ce cas précis, le médecin pourra décider de l'opportunité de faire un dépistage. Enfin, en ce qui concerne le retour au collège ou au lycée, l'élève pourra revenir en cours si les parents attestent par écrit avoir consulté un médecin et qu'un test n'a pas été prescrit. À défaut, le retour se fera 7 jours après la disparition des symptômes.

► Mon ado présente des symptômes dans l'établissement, que faire ?

L'élève est immédiatement isolé dans une pièce en présence d'un adulte masqué, qui prévient la famille pour qu'elle vienne le chercher. L'élève doit rester à domicile, éviter les contacts et consulter un médecin qui décide de faire ou non un dépistage. Avec une attestation des parents précisant qu'il a consulté un médecin, l'enfant peut retourner dans l'établissement scolaire. Autrement, le retour en cours peut se faire 7 jours après la disparition des symptômes.

► Mon ado est positif au Covid-19, que faire ?

Votre enfant est un cas confirmé ? Dans ce cas, il vous faut prévenir l'établissement scolaire qui proposera une solution de continuité pédagogique. 

Prise de température, au cas par cas

En cas de suspicion de symptômes, une prise de température frontale peut être effectuée à l'élève par un enseignant ou l'infirmière scolaire Néanmoins, le Conseil Scientifique ne juge pas la prise systématique de température des élèves nécessaire. Et ce, pour deux raisons : d'abord, ne pas avoir de fièvre ne signifie pas forcément qu'il n'y a pas d'infection. D'autre part, prendre la température de chaque enfant est difficile à réaliser quotidiennement, surtout en respectant les règles de distanciation sociale.

Que se passe-t-il si mon enfant est déclaré positif au Covid-19 ?

Si un enfant est porteur du Covid-19 après son retour à l'école, il devra rester confiné à la maison et ne pourra revenir à l'école qu'après "un avis de son médecin traitant, du médecin de la plateforme Covid-19 ou du médecin de l'Education nationale" précise le site du ministère. La durée d'isolement est désormais portée à 7 jours au lieu de 14 jours, a annoncé Jean Castex ce 11 septembre. Parents, frère(s) et sœur(s) devront, eux aussi, se soumettre à un test pour évaluer l'étendue et le risque des transmissions au sein du foyer. Le but ? Que le médecin détermine, en accord avec les parents, la stratégie d'isolement familial la mieux adaptée. Mais, en principe, l'ensemble du foyer doit rester confiné pour la même durée. Celle-ci peut-être prolongée, précise le Conseil Scientifique "si d'autres cas sont détectés" au cours de ce confinement. Un isolement dans une structure dédiée avec l'un des parents peut également être proposé, par exemple, si le foyer compte un membre à la santé fragile.