Garde alternée : quel âge ont les enfants ?

Les parents séparés optent de plus en plus pour la garde alternée. En six ans, la proportion des enfants qui passent la moitié du temps chez chacun de leurs parents a doublé. Age, niveau de vie des familles, départements... L'Insee dévoile son rapport.

Garde alternée : quel âge ont les enfants ?
© 123rf-Dmitriy Shironosov

Lors d’un divorce ou d'une séparation, les parents optent de plus en plus pour la résidence alternée. "Une semaine chez papa, une semaine chez maman", cette nouvelle organisation semble convenir aux familles, qui trouvent leur équilibre. "La proportion d'enfants de moins de 18 ans en résidence alternée a doublé entre 2010 et 2016, et atteint 2,7 % en 2016. Ainsi, 400 000 enfants vivent la moitié du temps chez chacun de leurs parents séparés", précise l'Insee dans un nouveau rapport publié le 10 janvier 2019.

Quel est l'âge moyen des enfants en résidence alternée ? En 2016, les enfants qui vivent chez leurs deux parents sont âgés de 10,5 ans en moyenne. En outre, "la proportion d'enfants en résidence alternée croît régulièrement avec l'âge des enfants, pour atteindre 3,8 % des enfants de 11 à 14 ans en 2016", précise le rapport. Pour autant, il est plus rare de voir des tout-petits changer de domicile une semaine sur deux, les décisions de justice en faveur de la garde alternée sont en effet moins souvent prononcées afin de préserver l'intérêt de l'enfant. Ainsi, "en 2016, seuls 0,7 % des enfants de moins de 4 ans sont en résidence alternée", note le rapport. L'insee souligne également l'augmentation de la résidence alternée avec l'âge des enfants. "Parmi les enfants nés en 2000, 2,0 % étaient en résidence alternée quand ils avaient 10 ans en 2010, 3,1 % quand ils avaient 14 ans en 2014, et davantage encore à leurs 16 ans en 2016 (3,5 %)".

La résidence alternée, plus fréquente chez les familles aisées. "Le niveau de vie moyen des ménages où vivent des enfants en résidence alternée est supérieur à celui de l'ensemble des ménages avec des enfants mineurs", selon les derniers chiffres de l'Insee. En 2016, sept enfants sur dix en résidence alternée vivent en famille monoparentale, contre deux sur dix pour l'ensemble des mineurs. Pour les premiers, le revenu moyen des familles atteint 5 800 euros de plus par an (soit 21 600 euros contre 15 800 euros). Pour les enfants vivant avec un couple, l'écart est plus faible, mais reste important (3 100 euros par an).

Quant au logement des enfants en résidence alternée, il comprend 4 m² de plus par personne en moyenne. Lorsqu'un enfant vit avec un couple, la surface moyenne de son logement est la même qu'il soit alternant ou non. Pourtant, il est plus susceptible de partager sa chambre, notamment avec des demi-frères et sœurs, ou les enfants de son beau-parent. Par ailleurs, les enfants alternants en famille monoparentale semblent avoir un appartement plus grand que les autres familles monoparentales (88 m² contre 82 m² en moyenne), alors même que le nombre moyen d'occupants du logement est inférieur, précise l'Insee.

Les enfants alternent plus souvent dans l'Ouest de la France. Le rapport de l'Insee note des disparités entre les régions : "en 2016, selon les départements, entre 0,4 % et 4,4 % des enfants alternent entre les logements de leurs parents séparés". C'est dans l'Ouest et le Sud de la France que la garde alternée est la plus répandue, et particulièrement en Nouvelle-Aquitaine. "Les départements où la proportion d'enfants alternants est la plus élevée ne comportent pas de grandes agglomérations : il s'agit des Hautes-Alpes (4,4 %), de l'Ariège (4,0 %), de la Corrèze et de la Dordogne (3,9 %)".

Taux alternance entre les résidences d’enfants de parents séparés © Insee

Lire aussi