Les enfants et le numérique : Bonne ou mauvaise idée ?

Le numérique, les écrans, le digital... Des mots qui font peur tant ils sont mal compris. À l'heure du grand plan numérique de L'Education Nationale, le sujet fait débat, aussi bien sur ses possibles bienfaits, ou méfaits que sur les moyens employés. Alors, bonne ou mauvaise idée ?

Les enfants et le numérique : Bonne ou mauvaise idée ?
© Maygutyak

Une étude américaine qui inquiète. Une étude américaine parue en octobre dans The American Journal of Family Therapy  indique une baisse des résultats scolaires à partir de 30 minutes d'exposition aux écrans par jour.
Dirigée par des chercheurs de la Brown University School of Medecine, elle a été réalisée en ligne sur 46 000 familles pendant 3 ans. Les résultats sont alarmants. À partir d'une demi-heure d'exposition, les résultats scolaires des enfants subissaient une "baisse régulière". À deux heures d'exposition, cette baisse était d'autant plus significative et à partir de 4 heures d'écran par jour, le niveau général de l'enfant baissait d'une classe. Par exemple, les collégiens n'arrivaient pas obtenir plus de 13/20 en anglais avec ce taux d'exposition. Les écrans peuvent servir aux loisirs, mais également aux devoirs précisent l'étude.
Rebecca Jackson, coauteur de The Learning Habit, explique au Huffington Post "Il y a une différence entre soupçonner quelque chose et en avoir la certitude. Nous savons qu'un petit Américain passe en moyenne huit heures par jour devant un écran, mais nous ne faisons pas forcément le rapprochement avec nos propres enfants". Les résultats sont donc à mettre en perspectives puisque les Américains passent beaucoup plus de temps devant les écrans que les Français par exemple.
On le sait, une trop grande exposition aux écrans peut perturber le sommeil et créer une instabilité affective. Ce sont donc certainement la combinaison de ces facteurs qui augmentent la chute des notes chez les enfants outre-Atlantique. On peut et doit, donc, prendre ces conclusions avec des pincettes.

Notre expert contrebalance. En 2013, Le ministère de l'Education nationale s'est penché sur le cas de 30 000 élèves de 6e. Notre expert Alain Lieury, professeur de psychologie cognitive et spécialiste de la mémoire décryptait les résultats de ces tests cognitifs et scolaires pour Le Journal des Femmes "Lire, regarder la télé, téléphoner ou jouer à des jeux vidéo n'a aucune influence sur les performances (...) Sauf pathologie ou exagération (addiction, télé dans la chambre...), les Enfants du Numérique ne craignent pas plus des loisirs du numérique que la génération du Baby Boom en lisant, ce qui était considéré comme néfaste, les Bandes Dessinées et que la génération des enfants de la Télé qui ont été nourris à Goldorak et Candy !".
De nombreuses études sont fréquemment faites sur le sujet des écrans, du numérique, mais les résultats ne parviennent que rarement à s'accorder pour le moment.

Le cas délicat du numérique à l'école. Le numérique à l'école est une des priorités du ministère de l'Education nationale. Pourtant le sujet reste un peu délicat. En effet, ce passage doit être bien fait, et il faut éviter de tout numériser pour le principe. Aujourd'hui, 1/3 des professeurs utilisent des manuels numériques. Avec plus ou moins de succès.
Ghislain Dominé (pseudo : lannoy29), professeur d'histoire-géographie spécialiste du numérique, chef de projets numériques chez Canopé (le réseau de création et d'accompagnement pédagogique du ministère) et bloggeur à ses heures a été au centre d'une polémique ces derniers jours. Celui que l'on peut qualifier "d'expert" sur le sujet a dû fermer son blog suite à un billet, "De L'incertitude 2.0", critiquant la stratégie de l'introduction du numérique à l'école du Gouvernement. Slate s'est procuré des extraits de ce post où il dénonce l'"Illusion de croire que l'objet puisse être performatif par lui-même. "Distribuons des TBI et des tablettes, et vous verrez, plus rien ne sera comme avant !" Mais c'est justement l'inverse qui se produit !". "Le numérique n'est que vernis. Le digital s'impose le plus souvent sur une surface rarement compatible. Comme si l'on s'évertuait à construire des tours sur des sols marécageux. Là où on impose du numérique, c'est de la pédagogie qu'il faut prodiguer." poursuit-il, toujours selon le site. Depuis, l'enseignant a fermé son blog. Il aurait également reçu un blâme du rectorat pour manquement au devoir de réserve. Interrogé par France 3 Nord-Pas-de-Calais, le professeur confiait "J'ai l'impression de m'être pris un tsunami en pleine figure, alors que tout ce que je faisais était d'écrire des billets que j'estimais "de bon sens"".

Le thème des enfants et du numérique est donc aujourd'hui très problématique, aussi bien pour les résultats qu'ils auront sur les enfants que sur les moyens de le mettre en œuvre à l'école. Le débat semble fermé et les idées reçues nombreuses. Malheureusement, il faudra certainement encore quelques années, avant que l'on réussisse à s'adapter aux nouvelles technologies pour en tirer le meilleur pour nos enfants. 

Les enfants et le numérique : Bonne ou mauvaise idée ?
Les enfants et le numérique : Bonne ou mauvaise idée ?

Une étude américaine qui inquiète.  Une étude américaine parue en octobre dans The American Journal of Family Therapy  indique une baisse des résultats scolaires à partir de 30 minutes d'exposition aux écrans par jour. Dirigée par des chercheurs...