Noisetier

Le noisetier est un arbre peu exigeant et robuste, au feuillage vert tendre joliment découpé. Il supporte les climats les plus rudes et se plaît dans presque tous les types de sol. Il peut se planter isolément, en simple arbre ornemental de jardin, ou bien accompagné d'une autre variété afin de favoriser une meilleure pollinisation.

Noisetier
© Romans Klevcovs/123RF

Plantation du noisetier

En haie, en massif, en bosquet, ou bien isolé, le noisetier peut être planté partout ! Il pousse facilement dans toutes les régions de France, même en altitude. Cependant, il produira plus de fruits avec une exposition ensoleillée. Comme la plupart des arbustes, il est idéal de le planter en octobre-novembre, pour une bonne reprise. La période de plantation s'étend toutefois jusqu'au mois de mars, hors périodes de gelées.

Le noisetier est une espèce monoïque, c'est-à-dire que les fleurs mâles et femelles sont sur le même arbre. Les chatons (fleurs mâles) apparaissent en février. Suivis de près par les fleurs femelles. Le temps de fécondation entre les deux fleurs est assez court. Pour que la fécondation fonctionne, il faut ainsi planter au moins deux espèces compatibles de noisetier à côté. Par exemple, le Corylus avellana avec la variété Longue d'Espagne (Corylus avellana 'Longue d'Espagne'). Renseignez-vous bien au moment de l'achat.

Les étapes pour planter un noisetier :

  1. Creuser un trou d'environ 50 cm de largeur et de profondeur
  2. Mélanger la terre de jardin avec du compost (si elle est lourde, ajoutez du sable et du terreau pour l'alléger)
  3. Faire une petite bosse au fond du trou avec le substrat
  4. Tremper la motte dans un sceau d'eau
  5. Installer la motte sur la bosse au fond du trou, bien répartir les racines autour de la bosse
  6. Combler les vides avec le substrat
  7. Tasser en formant une cuvette autour du pied
  8. Arroser en vidant 2-3 arrosoirs (environ 12 litres)

Entretien et arrosage du noisetier

Les deux premières années, pensez à arroser le noisetier deux fois par mois, en période estivale.

Le noisetier est souvent la cible du balanin des noisettes : un petit coléoptère. Si vos noisettes tombent et qu'elles sont trouées, c'est que les larves de balanin sont passées par là ! En prévention, on peut mettre un peu de glu au pied du noisetier. Si c'est trop tard, il est conseillé de secouer l'arbuste, et de brûler tous les fruits tombés. Également, travaillez un peu la terre afin que les larves soient le prochain repas des oiseaux.

Croissance du noisetier

Le noisetier est un arbuste buissonnant qui a une croissance rapide. Il culmine à 3 mètres de haut en moyenne mais peut aller jusqu'à 5 mètres.

Tailler un noisetier

La première taille s'effectue au bout de 5 ans, une fois l'arbuste bien installé. La taille s'effectue à la fin de l'automne, début d'hiver. Le noisetier apprécie une taille douce, ne vous avisez pas de supprimer des grosses branches. Le but est de l'aérer, de l'intérieur. Il ne faut pas que des branches se croisent, au risque de blesser le sujet. Vous pouvez donc couper toutes les branches qui se croisent à l'intérieur. Les noisettes ne sont produites que sur les branches périphériques, donc n'ayez pas peur d'alléger l'intérieur de l'arbuste.

Récolte des noisettes

La récolte des noisettes débute en août et se termine en novembre en fonction des variétés. Lorsque les noisettes tombent, c'est qu'il est temps de récolter ! Retirez l'invoclure et ne gardez que la coque. Les noisettes sont stockées au frais et apprécient être aérées régulièrement.

fleurs-de-noisetier
© Ralf Neumann/123RF