Amandier : où le planter, maladie, récolte

Originaire d'Asie centrale, l'amandier est cultivé dans les régions au climat méditerranéen pour ses amandes riches en protéines et en fibres. Il fait partie des arbres fruitiers précoces dont la floraison commence dès le mois de février.

Amandier : où le planter, maladie, récolte
© Elodie Rothan

La partie comestible de l'amande douce est en réalité la graine contenue dans une coque, qui dispose de vertus anti-inflammatoires, tonifiantes et émollientes. L'amande amère n'est pas consommable mais elle contient de l'acide cyanhydrique.

  • Nom scientifique : Prunus dulcis
  • Famille : Rosaceae
  • Variétés : 'Princesse', 'Ferragnès', 'Marcona', 'Nec Plus Ultra', 'Aï'
  • Couleur des fleurs : Fleurs blanches, Fleurs roses
  • Plantation : Plantation en octobre
  • Exposition : Soleil
  • Type de sol : Léger, Bien drainé, Calcaire
  • Utilisation : Dans un verger, Isolé
  • Floraison : Floraison en février
  • Feuillage : Caduc
  • Maladies, animaux nuisibles : Pucerons, Fusiccocum amygdali, Monilia laxa
  • Arrosage : Faible
  • Longévité : Vivace
  • Hauteur : 6-10 m
  • Récolte : Récolte en mai, Récolte en juin
  • Symbolique : L'amandier est le symbole de la virginité.
  • Vertus médicinales : Plante anti-inflammatoire, Plante émolliente, Plante hydratante, Plante tonifiante

De la grande famille des prunus, l'amandier a deux types bien distincts ; l'un produit des amandes douces et l'autre des amandes amères. La partie comestible de l'amande douce est en réalité la graine contenue dans sa coque, elle dispose de vertus anti-inflammatoires, tonifiantes et émollientes. L'amande amère, elle, n'est pas consommable car elle contient du cyanure dans des quantités importantes qui lui donne ce goût amer.

Planter un amandier

L'amandier est peu exigeant en ce qui concerne sa terre, il aura cependant du mal à pousser dans une terre lourde et compacte. Habitué aux milieux arides, il se plaira dans un terreau bien drainé, voire caillouteux. En ce qui concerne les nutriments, les terres légèrement calcaires lui sont favorables.

Pour une bonne fructification, apportez-lui un peu d'engrais organique spécial arbre fruitier d'avril à octobre.

Entretenir un amandier

L'amandier est un arbre fruitier dit auto-stérile, c'est-à-dire qu'il a besoin de la présence d'un second amandier d'une autre variété à moins de 20 mètres pour fructifier. Cependant, il existe désormais deux variétés autofertiles ; l'amandier 'All in One' et la variété naine 'Garden Prince'.

L'amandier est un arbre fruitier rustique au système racinaire puissant ce qui lui permet de supporter des températures négatives pouvant descendre jusqu'à -20 °C. Cependant, sa floraison très précoce craint le gel tout comme ses fruits qui ont besoin d'un climat doux. Sa culture sera donc plus difficile dans le nord de la France. Privilégiez plutôt la variété 'All in One' si votre climat est frais l'hiver. L'amandier aime les situations ensoleillées qui vont favoriser une bonne fructification.

amandier-en-fleurs
Amandier en fleurs © lachris77/123RF

Tailler un amandier

L'amandier ne demande pas de taille particulière, en revanche on peut l'aérer un peu en retirant les branches mortes en automne et en supprimant les branches qui poussent à la verticale.

Prévenir les maladies de l'amandier

L'amandier craint particulièrement les maladies fongiques ; en prévention, vous pouvez le pulvériser avec une décoction de prêle en mai et juin.

Récolter les amandes

Les fruits de l'amandier peuvent être récoltés en vert dès le mois de juillet ; le fruit sera alors tendre et légèrement sucré. Ou bien, il peut être récolté en septembre quand les fruits auront séché et qu'ils tomberont naturellement au sol. Les fruits seront alors secs comme nous avons l'habitude de les trouver dans le commerce.

Arbres fruitiers