Pourquoi adopter les plantes couvre-sol ?

Populaire à l'époque de nos grands-parents, certaines plantes tapissantes ont le pouvoir de protéger le sol de votre jardin du soleil ardent, mais aussi de les orner de manière alternative. Souvent dans l'ombre du gazon, les plantes dites couvre-sols reviennent à la mode par leur facilité d'entretien, leur résistance à la chaleur et leur rôle positif pour la biodiversité.

Pourquoi adopter les plantes couvre-sol ?
© Boyer jardin & piscine
© Boyer jardin & piscine

Boris Lesne, paysagiste dans la région PACA pour l'entreprise Boyer jardin & piscine et adhérent de l'Unep, vous dévoile les secrets de ces plantes couvre-sol qui en ont sous le pied !

La solution végétale esthétique et écolo

Adieu les jardins cadrés, à l'anglaise, et taillés au millimètre près ! Depuis quelques temps, le retour au naturel est dans toutes les bouches, et votre jardin n'y échappera pas. Derrière cette tendance se cache une prise de conscience écologique à laquelle les plantes couvre-sol répondent. Ces végétaux très souvent rampants ou tapissants, forment des coussins de végétation qui peuvent être, pour certains, piétinés permettant ainsi de stabiliser le sol, d'en limiter l'érosion et surtout d'empêcher la pousse d'adventices ou d'espèces envahissantes de manière naturelle. Parmi celles-ci, nous trouvons l'œnothère, qui produit de belles fleurs jeunes ou roses pâles, le Lamium, l'Aegopodium, le Geranium ou encore l'Ajuga - aussi appelée "bugle" - à la fleur mauve et bleue. À l'heure du réchauffement climatique, la plante couvre-sol est également une bonne alternative au gazon, matière délicate qui demande beaucoup d'entretien, d'eau et de produits peu naturels. Optez pour un tapis de Thymus, de Frankenia ou encore de Lippia, qui vous permettra de créer un tapis végétal harmonieux. Il s'agit de la solution idéale pour les jardins régulièrement soumis aux épisodes de chaleur, comme dans le sud de la France.

Un entretien d'une facilité déconcertante

Avoir recours aux plantes couvre-sol c'est aussi adopter une technique de paillage plus verte, et avec plus d'avantages à la clé ! Elles remplaceront sans problème votre paillage minéral (cailloux, graviers) ou organique - composé d'écorces, de lin ou parfois de coques de cacao. L'implantation d'un massif de plantes apportera son lot de fraîcheur, non négligeable en période de fortes chaleurs, et fera office d'abri à la biodiversité. Côté entretien, c'est un jeu d'enfant et d'équilibre qui se joue, souvent rendu possible par un choix cohérent des végétaux. Les Erigeron, par exemple, sont pérennes et occuperont l'espace tout en empêchant le développement des mauvaises herbes. À ce stade, il est possible de se renseigner par soi-même mais aussi de faire appel à des experts paysagistes qui sauront observer le terrain et y placer les essences de fleurs, plantes ou arbustes les plus à même de s'épanouir. Une fois que la plantation des végétaux a eu lieu, de préférence en automne ou au printemps, la nature reprend ses droits et les plantes tapissantes limiteront le développement des plantes indésirables. À ce propos, certaines plantes considérées indésirables dans un premier temps peuvent devenir de vrais alliés esthétiques et fonctionnels car, pour certaines d'entre-elles, elles assurent naturellement ce rôle de paillage végétal. Enfin, Il faudra avoir l'œil et vérifier que les plantes comme le lierre ou la Muehlenbeckia, pour ne citer qu'elles, ne viennent pas contrarier le développement de leurs voisines.

Une plante propice à tous les terrains

Aucune excuse pour ne pas passer aux plantes tapissantes puisque chaque terrain est adapté ! Pour les jardins ombragés, il est possible de mettre des pervenches, du Soleirolia ou des Ajuga. Au soleil, l'achillea crithmifolia ou le Lippia qui aime la chaleur seront ravis et fleuriront dès juin ! Sur les terrains plus escarpés, les plantes tapissantes jouent un rôle de stabilisateur de talus. En revanche, l'eau ruissèlera plus facilement lors de l'arrosage. Il faut donc de préférence se tourner vers des essences à terrain sec, adaptées à la luminosité ambiante. D'expérience, de nombreux défis peuvent être relevés grâce aux plantations "couvre-sol" : un terrain en altitude, pauvre en nutriments, rocheux et sans profondeur peut se muer en un jardin harmonieux où le travail réalisé et la nature des végétaux se fondent ensemble. Un beau jardin est-il un jardin pour lequel l'intervention de l'homme n'est plus nécessaire ? On vous laisse en juger par vous-même.

Plantes extérieures