Quels déchets mettre au compost ?

Faut-il mettre les coquilles d'oeufs et la litière du chat dans le compost ? Des questions qui reviennent souvent ! Chacun y va de sa sauce, mais le compostage est tout un art. Voici les déchets à mettre ou ne pas mettre dans votre compost.

Quels déchets mettre au compost ?
© Josep Curto - 123RF

Pourquoi composter ?

Faire son compost permet de faire d'une pierre deux coups.

D'une part, réduire ses déchets. En effet, entre ¼ et 1/3 du poids de nos poubelles représente des déchets qui peuvent se décomposer ! Autant de déchets qui ne finiront pas incinérés, sort actuellement réservé à nos poubelles.

D'autre part, produire un engrais maison. L'engrais ainsi produit permettra d'enrichir le sol sur lequel il est épandu et favorisa la croissance et la vitalité de vos futures plantations.

Quels déchets dans le composteur ?

Pour remplir votre composteur (et donc logiquement vider votre poubelle), vous pouvez y déverser un certain nombre de déchets :

  • Les déchets de cuisine : épluchures, fruits et légumes abîmés, sachet de thé ou d'infusion, marc de café, filtres à cafés… Et en quantité plus réduite, des coquilles d'œuf ou d'huitres broyées, du pain émietté, du riz ou des pâtes.
  • Les déchets de jardin : fleurs fanés, feuilles mortes, tonte de gazon, paille, mauvaises herbes, taille de haie…

Quels déchets ne pas mettre dans le composteur ?

À l'inverse, il y a certains déchets qu'il ne faut pas mettre dans votre composteur, soit parce qu'ils ralentiraient le processus de décomposition, soit parce qu'ils conduiraient à la production d'un compost de moindre qualité.

Les déchets à éviter sont donc les restes de viande (notamment les os), de poisson ou de crustacé, les produits laitiers, les litières d'animaux et excréments, les graisses alimentaires, les pelures d'agrumes, les aulx et oignons, la cendre et le charbon de bois, les menuiseries traitées ou les plantes malades, les chiffons et textiles, …

Composteur : mode d'emploi !

Il est très facile d'acheter un composteur dans le commerce ou d'en fabriquer un soi-même. Si vous avez la chance d'avoir un jardin ou un potager, vous pourrez sans doute lui faire une petite place.

Déjà, comment ça marche ? Le principe est simple. Le composteur accueille naturellement des microorganismes qui se multiplient et décomposent les matières organiques présentes. Il en résulte un engrais maison riche et utilisable.

L'obtention d'un bon compost ne demande pas beaucoup d'entretien mais il vaut mieux connaitre ces quelques rudiments :

  • Plus les déchets sont coupés ou broyés finement, plus ils se décomposent vite ;
  • Une idée de composition qui fonctionne : 50% de déchets humides (fruit et légumes abîmés, cafés, …), 50% de déchets secs (cartons, feuilles mortes, pailles, …). Si le mélange est trop humide, il pourrit et sent mauvais. S'il est au contraire trop sec, il ne se décompose pas ;
  • Le compost doit être mélangé régulièrement pour faire circuler l'air et mettre en contact les déchets nouveaux avec ceux qui fermentent déjà.

Si vous n'avez pas de composteur mais que vous souhaitez quand même trier vos déchets, vous pouvez les emmener en déchetterie. Ils seront ensuite conduits vers un centre de méthanisation-compostage pour être traités et utilisés comme engrais pour l'agriculture.

Enfin, si vous habitez en ville, le compostage est également possible. Regardez du côté des lombricompost !