Fossé salarial de 23,7% entre hommes et femmes : un frein pour tous

Economie du genre : l'inégalité femme/homme de salaires et d'accès à une activité aurait un impact considérable sur le PIB d'un pays. Selon un rapport publié par le FMI, les pays les plus développés perdraient près de 30% de leur PIB... Il ne s'agit donc pas d'un combat féministe, mais d'un manque à gagner pour tous.

Fossé salarial de 23,7% entre hommes et femmes : un frein pour tous
© Artisticco LLC

Jouir des mêmes droits et d'une même rémunération que les hommes. voilà une revendication légitime. Grâce à un rapport publié par le Fonds Monétaire International en mars 2019, nous avons un nouvel argument à marteler dans nos discours pour l'égalité entre les sexes dans la sphère professionnelle. Selon le FMI, l'inégalité salariale freinerait la croissance d'un pays. Au niveau mondial, le PIB pourrait connaître un regain de 3,9% si femmes et hommes étaient logés à la même enseigne : dans les pays en voie de développement, c'est un manque à gagner de près de 30% du PIB qui est noté et de 10% du PIB dans les pays développés.
En France, l'inégalité salariale entre les sexes représentent 23,7% du revenu, ce qui correspond à une différence de salaire de taille. Concrètement, les femmes gagnent 88 centimes quand les hommes gagnent 1 euro d'après une étude menée par le Département de Recherche Economique de Glassdoor. 
Selon le rapport du FMI, l'économie française pourrait gagner 44,3 milliards d'euros d'ici 2025 si les femmes avaient un meilleur accès à l'emploi que les hommes. Et bien que la France paraît en tête de classements des 6 pays les plus égalitaires du monde avec le Luxembourg, la Lettonie, la Belgique, le Danemark et la Suède, beaucoup reste à faire. A quand plus d'embauches et d'argent à la fin du mois ? 

L'égalité salariale reboosterait l'économie d'un pays entier 

Si aujourd'hui, le taux d'activité des femmes à l'échelle mondiale est moins important que celui des hommes (49,4% contre 76,1%) c'est pour de multiples raisons. Les restrictions sont souvent en rapport avec des traditions ou religions, sans omettre l'analphabétisme. Pourtant, si les femmes avaient le même accès à l'emploi que les hommes, c'est l'économie du pays tout entier qui pourrait en bénéficier. D'après une étude de la Banque Mondiale et des sources de l'Unicef et de l'Organisation Internationale du Travail,"le PIB mondial augmenterait alors de 5 800 milliards de dollars". 

Aurevoir mesdames, bonjour robots ! 

Un autre fléau, qui a fait son apparition il y a quelques années, pourrait freiner les avancées paritaires. Selon le FMI, la robotisation qui continue son ascension dans des secteurs comme celui de la vente avec les caisses automatiques par exemple, pourrait signifier moins d'emplois pour les femmes, qui sont plus enclines à être remplacées par des machines que les hommes.
D'après l'organisme, 180 millions de femmes perdront leur emploi d'ici les 20 prochaines années  dans le monde. Cette robotisation "se répandrait plus dans les Etats arabes, en Afrique du Nord et en Asie du Sud, où l'écart entre les taux d'activité des hommes et des femmes dépassent les 50 points", explique l'Organisation Internationale du Travail. 

Pour remédier à ces scénarios catastrophes, le FMI met en avant plusieurs solutions : promouvoir l'égalité des sexes, investir dans des infrastructures en Inde et en Afrique du Sud notamment, mieux accompagner les femmes entrepreneures dans leurs projets, un meilleur accès à des soins de qualité aux soins pour les enfants et bonifier la parité entre les congés de paternité et de maternité

Fossé salarial de 23,7% entre hommes et femmes : un frein pour tous
Fossé salarial de 23,7% entre hommes et femmes : un frein pour tous

Jouir des mêmes droits et d'une même rémunération que les hommes. voilà une revendication légitime. Grâce à un rapport publié par le Fonds Monétaire International en mars 2019, nous avons un nouvel argument à marteler dans nos discours pour...