Marlène Jobert a 80 ans : passé, blessures, amour avec Johnny et VGE...

Marlène Jobert souffle ses 80 bougies le 4 novembre. Qu'est devenue la célèbre actrice, enfant battue à qui l'on a prêté une romance avec VGE et Johnny ? Sa famille, ses passions, son terrible accident, ses combines avec Chantal Goya : voici ses secrets les plus étonnants...

Marlène Jobert a 80 ans : passé, blessures, amour avec Johnny et VGE...
© BALTEL/SIPA

Marlène Jobert célèbre ses 80 ans ce 4 novembre ! Si l'actrice a disparu de la scène publique depuis plusieurs décennies, nul n'a oublié sa grâce, son aura, ses rôles auprès de géants du cinéma et ses charmantes taches de rousseur... Ces derniers temps, l'ancienne comédienne a prêté sa voix pour raconter des contes d'enfants dans des CDs, les écrit aussi, et a vu plusieurs écoles maternelles baptisées à son nom. L'icône de toutes les générations...
De son enfance éprouvée sous les coups de son père, à la naissance de ses jumelles en passant par sa romance avec Claude Berri, son terrible accident et son amitié particulière avec Chantal Goya, (re)découvrez les moments fous et émouvants de la vie bien remplie de Marlène Jobert.

Une enfant battue par son père

Marlène Jobert grandit à Alger, élevée "à la dure" par un père militaire dans l'aviation. La famille s'installe ensuite dans un petit village de Côte d'Or, où sa mère tient un café-épicerie. De son enfance, l'actrice ne garde pas que des bons souvenirs, loin de là… Elle est  longtemps battue par son père. "À l'époque, on n'élevait pas ses enfants, on les matait. Ce n'était pas de la maltraitance, mais ces coups étaient injustes. (...) Avec mes frères et soeurs, il s'est montré par la suite plus clément. Je garde encore en moi l'humiliation d'une fessée déculottée qu'il m'a administrée alors que j'étais presque une jeune fille", confiait-elle dans Gala.

C'est d'ailleurs pour fuir sa famille que celle-ci se désintéresse de l'école et choisit de se tourner vers la comédie. Elle finit par obtenir l'accord et même le soutien financier de son père pour se rendre à Paris et tenter sa chance.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

MARLÈNE JOBERT #marlenejobert @marlene.jobert

Une publication partagée par Thierry Klifa (@thierryklifa) le

Pourquoi Yves Montand ne l'appréciait pas 

En 1963, elle fait ses débuts sur scène au côté d'Yves Montand, notamment dans la pièce Des Clowns Par Milliers. Mais l'actrice en herbe se heurte à la mauvaise humeur constante du comédien, qui est agacé que celle-ci ait refusé plusieurs fois ses avances, comme elle le raconte dans son autobiographie Les Baisers du Soleil aux Éditions Plon : "Yves Montand a été une grosse déception".

Elle a voulu sauver la peau de Chantal Goya

Quelques années plus tard, Jean-Luc Godard tombe sur une photo d'elle… et décide immédiatement de lui donner un rôle dans son film Masculin Féminin. Le début de la consécration pour Marlène Jobert, qui partage l'affiche avec Chantal Goya.

En tournage, la jeune comédienne n'hésite d'ailleurs pas à risquer sa place pour prêter main forte à la future chanteuse pour enfants. À l'époque, cette dernière souhaite cacher sa grossesse, mais doit tourner une scène de nu… Difficile de dissimuler ses rondeurs !

Alors Marlène Jobert décide de se lisser les cheveux pour se faire passer pour son amie, puisque la scène doit se tourner derrière une porte vitrée. Le subterfuge aurait pu fonctionner, mais Jean-Luc Godard les prend immédiatement la main dans le sac ! Bien essayé...

Elle a vécu une romance avec Claude Berri

Au début des années 60, Marlène Jobert tombe follement amoureuse du jeune acteur Claude Berri. "Il était drôle, sensible, son intelligence vive et son imagination débordante m'impressionnaient. Nous nous sommes très vite installés ensemble alors que je n'avais que 22 ans et lui 28", s'est-elle souvenue dans Gala

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#claudeberri

Une publication partagée par Lili (@cinegirl84) le

Une cicatrice "horrible"

Un terrible évènement vient assombrir le tableau de sa romance idyllique. En 1962, les tourtereaux sont victimes d'un accident de voiture à l'Île-saint-Louis, à Paris. Sa tête est littéralement projetée contre le pare-brise.

Heureusement, tous deux s'en sortent bien vivants, mais Marlène Jobert garde une profonde cicatrice sur la joue. "J'ai cru devenir folle. C'était horrible. Je ne pouvais plus me regarder dans une glace, j'avais une cicatrice de 12 cm. Je pensais ne jamais sortir de ce cauchemar. La chirurgie esthétique m'a sauvé la vie", raconte-t-elle à Paris-Presse.

Un couple avec VGE ?

L'actrice fait la rencontre de Valéry Giscard d'Estaing dans un restaurant en Tunisie, en 1972. "Nous étions attablés en famille. Le ministre a souhaité nous inviter à sa table. Marlène a gentiment refusé. À la fin du repas, il s'est invité tout seul à nos côtés", raconte le frère de la comédienne dans l'émission Un Jour, Un Destin.

Ce soir-là, un journaliste tapi dans l'ombre assiste à la scène… et lance la rumeur d'une liaison entre Marlène Jobert et celui que l'on surnomme Valéry Folamour

Deux ans plus tard, alors que le véhicule dans lequel se trouve VGE heurte la camionnette d'un laitier, la police débarque, les journalistes aussi… et ils prétendent avoir vu l'actrice dans la voiture du président de la République. Autant de rumeurs infondées, selon la principale intéressée qui a démenti plusieurs fois.

Marlène Jobert, la "Lady Lucille" de Johnny ?

Certains ont également voulu croire que Marlène Jobert était la fameuse "Lady Lucille" de Johnny Hallyday, son amour secret. Mais l'ancienne actrice, qui a bien connu le rockeur, a démenti ces allégations dans Gala, en 2018: "On avait des affinités, on n'avait pas besoin de se parler. J'étais très touchée, mais cette amitié n'a pas eu l'occasion de s'épanouir".

Qui est l'homme de sa vie ?

En 1976, Marlène Jobert se rend dans le cabinet d'un chirurgien-dentiste, Walter Green, pour se faire soigner. Mais celui-ci, peu intéressé par les strass et les paillettes, ne reconnaît pas la célèbre actrice.

Elle tombe alors sous son charme… "La première fois qu'il m'a invitée au restaurant, toute la salle m'a reconnue et chuchotait en nous regardant. Il n'en revenait pas. Avec le plus de modestie possible, je lui ai expliqué que j'étais un peu célèbre", a-t-elle raconté aux Inrocks.

Le talent, c'est de famille !

En 1980, Marlène Jobert et Walter Green deviennent les heureux parents de jumelles dizygotes, Eva et Joy. La première, Eva Green, est désormais une actrice de renom, comme sa chère mère, et la seconde cultive la discrétion et habite en Italie.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#evagreen and #mum the great #marlenejobert

Une publication partagée par Stephane Toullieux (@stoullieux) le

"Elles s'aiment énormément mais ne se comprennent pas toujours. L'une est artiste, la tête dans les nuages, l'autre est cartésiennes, elle vit en Toscane avec ses deux fils, Giulio et Vittorio, et son mari qui est à la tête d'une entreprise de viticulture", expliquait Marlène Jobert dans Gala

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#marlenejobert #evagreen #joygreen @marlene.jobert @evagreenweb @lecrocine

Une publication partagée par Dana Scully (@esther_farmiga) le

Mais dans la famille, Eva Green n'est pas la seule à avoir marché dans les pas de la comédienne de 80 ans… Marlène Jobert est la tante de la chanteuse et actrice Elsa, fille de sa sœur Christiane Jobert, ainsi que de la comédienne Joséphine Jobert, fille de son frère Charles Jobert. Le virus de la comédie se transmet rapidement chez les Jobert !