Ces innovations qui font (déjà) basculer la mode dans le futur

Conséquence directe de la pandémie, la mode se digitalise de toute part. Du pop up en ligne Air Dior aux cabines d'essayage réservables Zara, les initiatives 2.0 se multiplient pour réinventer nos habitudes shopping. Démonstration.

Ces innovations qui font (déjà) basculer la mode dans le futur
© Dior

La question a plané pendant des semaines, alors que la normalisation du jogging avait anéanti toute libido vestimentaire : a quoi pourrait bien ressembler la mode à l'ère post-confinement ? Privé de boutiques, de possibilités d'essayage, de conseils durant l'achat, notre rapport à l'habillement a été bouleversé et réciproquement, celui des marques à ses clients aussi. À l'aune de ces nouvelles contraintes et face à l'éventualité qu'elles s'imposent à nouveau à l'avenir, le besoin d'innover devient pressant. La Fédération Française du Prêt à Porter Féminin est d'ailleurs passée à l'action en proposant son Plan d'amplification digitale pour accompagner les entreprises sur cette voie. Mais certaines enseignes ont déjà misé sur la technologie et la créativité pour redéfinir notre manière de consommer la mode.  

La mode crée l'e-venement 

Pas évident d'attiser le désir quand le dress code en vigueur est "décontracté ascendant négligé". Impossible également de concevoir un lancement ou un défilé en respectant les distanciations sociales. Après décision de la Fédération, la semaine de la haute couture se tiendra du 6 au 8 juillet de manière totalement digitale, doublée d'un showroom virtuel. En matière de présentation en ligne, Chanel a ouvert le bal en diffusant sa collection Croisière prévue initialement à Capri sur les réseaux sociaux. Dans ce contexte, pour la sortie de la très attendue collaboration avec Air Jordan, la basket AIR JORDAN 1 OG DIOR, Dior a imaginé un mini site et un lancement Wechat en Chine. La file d'attente, cette fois, sera dématérialisée et garantie sans risque de contamination. Sans occasion particulière à célébrer, Tommy Hilfiger a décidé de faire vivre ses collections en leur offrant pendant le confinement une session de télé shopping nouvelle génération en live, animée entre autres par le mannequin Manuela Frey. Les internautes pouvaient ajouter directement les pièces exposées à leur panier.

E-shopping sur-mesure

Car faire retentir ses événements en ligne est une chose, parvenir à vendre en est une autre. Résolu à accompagner ses clients, les Galeries Lafayette Paris Haussmann ont proposé un service de personal shopping sur Internet, "Exclusive Live Shopping", avec des entretien viso avec ses conseillers. Toutefois, le frein principal à l'achat en ligne reste l'impossibilité d'essayer les pièces. ASOS a dû fermer les portes de ses studios où sont photographiés et mis en ligne des dizaines d'articles chaque jour. À l'aide de technologies avancées, l'e-shop a été en mesure d'habiller virtuellement 6 mannequins type avec leurs produits en prenant en compte les spécificités de chacun. Plus tôt dans l'année, ASOS avait également développé un simulateur de taille prenant la forme d'un avatar personnalisable à ses mensurations pour un essayage virtuel des plus réalistes. De quoi ne jamais nous laisser livrés à nous-même dans notre session shopping. 

Technologies IRL

Le 11 mai, après plus de deux interminables mois de clôture, une lueur se dessine à l'horizon : les boutiques rouvrent. Cependant, le retour à la normale n'est toujours pas d'actualité. Les innovations digitales trouvent leur place dans les points de vente physiques pour palier les manques subsistants. Le e-commerçant Farfetch a déployé un système d'essayage en réalité augmentée qui a déjà été implanté dans plusieurs points de vente Chanel. Ce concept de miroir d'essayage virtuel, également développé par la start-up française Sweet fit, permet un aperçu du rendu des produits en évitant de passer par la case essayage. Mais les irréductibles des cabines ne sont pas en reste, Zara proposera bientôt leur réservation via une application. Cette dernière permettra aussi la géolocalisation des pièces en magasin. Plus pratique et moins contraignante, la mode du futur est déjà en rayon.