La mode se mobilise contre le Covid-19

À l'heure où la solidarité est de mise pour combattre l'épidémie, les marques mode multiplient les bonnes actions et nous invitent à prendre part à leurs jolies initiatives.

La mode se mobilise contre le Covid-19
© Dior

L'économie est à l'arrêt, notre envie de nous habiller sur pause et notre besoin de vêtements moins d'actualité que jamais. Dans ce contexte de crise sanitaire, la mode a tout de même réussi à trouver sa place au côtés de ceux qui se battent activement contre le Covid-19. En France, l'initiative du Ministère du Travail Projet résilience appelle les entreprises du textile à fabriquer un modèle de masques agréé par la Direction Générale de l'Armement. L'objectif ? Produire localement près de 2 millions de masques sous 3 semaines. Mais elles sont nombreuses à ne pas avoir attendu l'initiative gouvernementale pour agir. 

Sur Facebook dès le 17 mars, l'Institut du Cancer de Montpellier publiait un appel à réaliser des masques, joint par un patron, destiné à toutes personnes dotées d'une machine à coudre. Devenu viral, cet appel a mobilisé nombre de créateurs indépendants qui se sont mis à l'oeuvre dès la première semaine du confinement. À une autre échelle, les grands groupes se sont également activés. Le groupe Kering (Saint Laurent, Balenciaga), Dior qui a rouvert son atelier de Redon pour l'occasion, le groupe CL (Chantal Thomass, Chantelle, Passionata), mais aussi de plus petites marques comme Saint James, Noyoco, se depuis dédiés à la production de masques. A l'étranger, les groupes Calzedonia, Tommy Hilfiger et Calvin Klein ou encore Mango en font de même.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par CL_Studios (@clstudios_) le

Les marques de mode qui n'ont pas mobilisé leurs usines choisissent d'agir autrement. Sous une forme financière d'abord. Par exemple, la marque Roseanna reverse 10% de son chiffre d'affaire au fonds d'urgence Covid-19 de l'AP-HP, Lou.Yetu et Gémo 5%. Chez le lunetier Jimmy Fairly, c'est l'intégralité des bénéfices des ventes optiques qui lui est destiné. Claudie Pierlot met en place une opération sur les réseaux sociaux, avec pour chaque photo partagée avec le signe #HeartHands, un don de 10 euros reversé au fonds de solidarité de l'OMS. Mais d'autres s'appuient directement sur ce qu'ils savent faire le mieux : des vêtements. Sézane imagine une chemise chatoyante et reverse l'argent récolté au fonds d'aide d'urgence mis en place pour la Fondation Hôpitaux de France, quant à la marque de chaussettes Jimmy lion, elle a offert directement ses paires au personnel soignant des hôpitaux.