Défilé Dior printemps-été 2020 : il faut cultiver son jardin

Puisant son inspiration dans le jardin de Miss Dior, Maria Grazia Chiuri livre un défilé éco-conscient en harmonie avec la nature. Zoom sur cette collection organique.

Défilé Dior printemps-été 2020 : il faut cultiver son jardin
© Vianney Le Caer/AP/SIPA

C'est à l'hippodrome de Paris Longchamp que Maria Grazia Chiuri a donné rendez-vous à ses invités pour son défilé Dior printemps-été 2020. Une horde de journalistes et de stars a fendu la forêt pour en découvrir une autre. Dior nous promène dans les bois. Au centre de l'immense salle éphémère se dresse une forêt qui symbolise la prise de conscience écologiste de la maison. 

L'organique est omniprésent lors du show. De côté les étoffes sophistiquées, la star du podium est le raphia. La paille est traitée comme de l'or. Travaillée, tissée, brodée, elle est le noble compagnon de chemises fluides, bleues comme le ciel ou noires comme le charbon. Le tie and die passe dans des tonalités de teinture végétale. Les robes plus précieuses se parent, quant à elles, de broderies délicates et florales, dans l'esprit d'un précieux herbier. Retour a la nature pour la maison de l'avenue Montaigne, mais également hommage à une de ses icônes, explique la note d'intention. Catherine Dior, la sœur de Christian Dior dont le surnom a baptisé le premier parfum, Miss Dior, était une jardinière passionnée. Elle inspire une collection entre botanique chic et allégorie de la paysanne, chapeau de paille Stephen Jones en prime. 

Au centre des préoccupations de la mode, coupable de nombreux crimes de pollution, le sort de la planète est la pierre angulaire de la réflexion de Maria Grazia Chiuri cette saison. Elle fait appel au collectif de paysagistes Atelier Coloco, à qui l'on doit notamment la nouvelle place de la Nation à Paris. Chaque jeune pousse de la forêt qui sert de décor est dotée d'une étiquette retraçant son histoire et portant un QR code. Celui-ci indique où l'arbre sera replanté par la suite, en partenariat avec la Fondation Good Planet. Mais ce ne sont que les arbres qui cachent la forêt. 170 arbres ont été achetés par Dior pour être replantés, le reste des matériaux du set sera récupérés par l'association La Réserve des Arts et l'électricité du show est issue du colza. Avec ces initiatives, la maison souligne la nécessité de prendre soin du vivant. Le glamour écologiste, une tendance en herbe. 

Voir aussi :

Défilé Dior printemps-été 2020 : il faut cultiver son jardin
Défilé Dior printemps-été 2020 : il faut cultiver son jardin

C'est à l'hippodrome de Paris Longchamp que Maria Grazia Chiuri a donné rendez-vous à ses invités pour son défilé Dior printemps-été 2020 . Une horde de journalistes et de stars a fendu la forêt pour en découvrir une autre. Dior nous promène...