Fashion week : défilé tout en explosions chez Fendi

Avec son défilé milanais, la maison italienne suggère un été 2013 dans des tons naturels et inspirés du Big Bang. Karl Lagerfeld, directeur artistique, n'a pas fini de nous surprendre.

Fashion week : défilé tout en explosions chez Fendi
© Imaxtree.com

"La collection n'est pas faite avec l'idée que c'est de l'art. On fait des vêtements pour l'été, pour les femmes qui ont envie d'un look moderne." Karl Lagerfeld préfère remettre les points sur les "i". Oui sa collection pour Fendi est belle, contemporaine et réussie, mais on ne doit pas la qualifier d'art pour autant. Pourtant, les coloris neutres et la justesse des coupes pourraient laisser croire le contraire.

dã©filã© fendi printemps ã©tã© 2013, ã  milan
Défilé Fendi printemps-été 2013, à Milan © Imaxtree.com

En jouant avec le noir, le nude, le kaki, l'orange ou encore le gris, Karl Lagerfeld renforce l'identité de la griffe italienne. Il impose ces teintes sur des robes, des vestes, des jupes ou encore des shorts courts. "J'ai voulu jouer sur des effets d'optiques en 3D avec des jupes à double longueur par exemple. Cette impression est reprise dans les implants de fourrure que j'ai appelé le Big Bang. C'est comme une explosion", explicite le Kaiser face à l'AFP. Avant de plaisanter : "Même moi de loin je ne me rappelle plus si c'est de la fourrure ou pas. C'est incroyable !" Les vêtements se retrouvent à avoir de la perspective et de la structure. A tel point que les matières ne sont pas évidentes à reconnaître. Mais cet effet là est justement voulu par le créateur. "Il faut que vous mettiez le nez dessus pour voir ce que c'est..."

Des accessoires en adéquation

Silvia Fendi, directrice du style, est sur la même longueur d'onde pour les accessoires. La pochette Baguette accompagne les tenues du designer allemand sur le podium, en version 2013. "J'ai voulu enlever toutes les boucles et tout le métal en travaillant uniquement sur la forme qui est tellement iconique, qui n'a pas besoin de grand chose. Il y a un travail de perspective, d'architecture dessus. Ce sont des mosaïques de matières, de couleurs, de différentes géométries et on l'a fait sur des formes très pures", développe-t-elle.

Bizarrement, face à cette géométrie épurée, le défilé se termine sur des silhouettes étincelantes. Les mannequins sont vêtues de robes et d'un manteau faits de facettes argentées. Comme une côte de maille fashion. Un final en explosion, comme celle voulu par Karl Lagerfeld.

 Voir les photos du défilé

 Voir la vidéo du défilé :

 
 

 Et aussi notre supplément fashion week

Fashion week : défilé tout en explosions chez Fendi
Fashion week : défilé tout en explosions chez Fendi

"La collection n'est pas faite avec l'idée que c'est de l'art. On fait des vêtements pour l'été, pour les femmes qui ont envie d'un look moderne." Karl Lagerfeld préfère remettre les points sur les "i". Oui sa collection pour...