Grèves et examens : que proposent les universités aux étudiants ?

Pour beaucoup d'étudiants, les partiels de fin d'année ont été reportés à janvier. Néanmoins, les grèves des transports perdurent, incitant les universités à trouver des alternatives pour ne pas pénaliser les élèves.

Grèves et examens : que proposent les universités aux étudiants ?
© 123RF / dolgachov

Débutées le 5 décembre dernier, les grèves contre la réforme des retraites annoncée par le gouvernement continuent ce 6 janvier 2020. Une situation qui affecte toute la population parmi laquelle, les étudiants. En effet, si ces derniers ont, pour la majorité, bénéficié d'un report de leurs partiels de fin d'année à début janvier, la situation ne s'est pas franchement améliorée depuis. Résultat, beaucoup d'élèves vont avoir des difficultés à se rendre en temps et en heure aux épreuves qui commencent dès cette semaine. En cause ? L'absence ou/et l'irrégularité des transports en commun.

Quelles alternatives aux grèves pendant les partiels ?

Aussi, afin d'éviter de pénaliser un trop grand nombre d'élèves, les universités ont mis en place diverses alternatives. Par exemple, les étudiants de Nanterre dont les partiels débutent ce lundi 6 janvier pourront - pour ceux qui résident loin de la faculté - dormir dans un gymnase ouvert pour l'occasion comme l'a annoncé le président de la faculté ce dimanche. Du côté de l'Université Panthéon-Sorbonne, un report des épreuves d'une semaine supplémentaire est prévu pour certains élèves inscrits. "En raison des grèves en cours, la présidence de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a décidé de reporter les examens du premier semestre, sauf pour les diplômes en apprentissage, la formation continue et la 2e année de master" est-il indiqué dans un communiqué publié vendredi sur leur site. Les examens commenceront donc pour les concernés le lundi 13 janvier 2020.  Quant à l'Université Paris 13 en Seine-Saint-Denis, elle a tout simplement décidé d'annuler tous les examens prévus ce mois-ci pour les reporter ultérieurement comme elle l'a annoncé le 3 janvier sur Twitter :

Un report des examens non systématique

Cet aménagement des partiels en raison des grèves dans les transports n'est toutefois pas systématique comme l'a déclaré Gilles Roussel, président de la Conférence des présidents d'université (CPU) ce 4 janvier reconnaissant néanmoins que cela pouvait arriver ponctuellement selon les départements, les filières, les jours de manifestation ou en cas d'enseignants grévistes. En cette période de grève, c'est donc auprès de l'Université où est inscrit votre enfant que vous serez fixé quant à la date, le lieu et les éventuelles alternatives proposées concernant le déroulement de ses examens de fin de semestre.