Prix des fournitures scolaires : en hausse, quel budget ?

Les fournitures scolaires vont subir une inflation sans précédent, évaluée entre 10 et 40% selon les produits. Un coup dur pour les parents, qui pourraient être assistés par une revalorisation des prestations des Allocations familiales.

Prix des fournitures scolaires : en hausse, quel budget ?
© olegdudko

[Mise à jour du 23 juin 2022 à 12h12] Les fournitures scolaires n'échappent pas à l'inflation, et tout comme les denrées alimentaires ou énergétiques, vont subir une hausse des prix considérable. Un véritable préjudice pour les familles, avec des tarifs de  10% à 40% plus chers. Cartables, stylos et autres cahiers vont tellement peser sur le budget des familles que la FCPE, première fédération de parents d'élèves, réclame des mesures exceptionnelles. Cette année, l'allocation de rentrée scolaire est néanmoins revalorisée de 1,8%. 

Fournitures scolaires : rupture évitée, inflation obligée

La préparation de la prochaine rentrée s'est avérée compliquée pour les fournisseurs de fournitures scolaires. Subissant eux-mêmes une hausse des prix des matières premières, ils ont aussi rencontré des difficultés de production, risquant eux aussi la pénurie. "On cumule une accélération d'une inflation de dingue et surtout une pénurie d'éléments constitutifs des produits sans substitution. La couverture du cahier en papier, plus épais ou en plastique, est compliquée à trouver, et également l'emballage. Et à un moment, on a même cru qu'on n'aurait plus d'étiquettes." a ainsi expliqué Guillaume Nusse, le PDG de Clairefontaine, à FranceInfo. De fait, tous ces aléas se feront sentir sur la note des parents, quand bien même -concurrence oblige- les revendeurs vont proposer les prix les plus serrés possibles. N'empêche, il est tout de même  recommandé, alors que l'année scolaire n'est pas terminée, de commencer à faire des réserves de matériel scolaire et de guetter les promotions. Acheter par lots, par groupes de classe, dans des bourses aux fournitures ou dans des magasins de déstockage, tous les moyens sont bons pour faire des économies et surtout,  prévoir le nécessaire pour l'année entière. Car après les offres spéciales proposées pour la rentrée, une évolution des prix n'est pas exclue.

Revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Dans les cas les plus extrêmes, certains produits pourraient coûter 40% plus chers. Dès lors, certaines familles ne pourront financer ces achats. La FCPE réclame ainsi une revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire, l'ARS, indexée sur l'inflation des fournitures. "Nécessaire et indispensable" selon Eric Labastie, son secrétaire général, qui préconise aussi son versement dès le mois prochain, en juillet, plutôt que fin août comme à l'accoutumée "pour que les familles puissent construire leur budget de rentrée scolaire de façon la plus adaptée possible ". Et il n'y a pas que les fournitures qui vont donner lieu à une rentrée particulièrement débitrice : le prix du repas à la cantine scolaire va lui aussi être revu à la hausse. Ainsi, au regard de toutes ces augmentations, les parents peuvent-ils espérer une revalorisation des Allocations Familiales ? Ce n'est clairement pas exclu pour le Journal économique Les Echos, qui, se basant sur les promesses de la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron, et surtout sur l'indexation des retraites sur l'inflation prévue pour août, estime une prochaine augmentation des prestations familiales à hauteur de 4%. Celle-ci aurait lieu avant les échéances normalement prévues pour janvier et avril 2023.  Une aide qui serait en tout cas plus que bienvenue pour les ménages.