Vers dans le lait Gallia : que faire ?

Suite à la plainte de parents contre le fabricant de lait infantile Gallia après que leur bébé ait régurgité un ver de 6 à 7 centimètres, le groupe Danone lance un numéro vert. Au total, 9 familles seraient concernées. Quel lait choisir ? Qui contacter et comment réagir ? Les conseils d'Arnaud Constans, l'avocat de l'une des familles.

Vers dans le lait Gallia : que faire ?
© belchonock-123rf

Des parents ont déposé plainte le 25 février contre les laboratoires Gallia. En cause ? La présence d'un ver dans le lait infantile, que leur bébé a régurgité en novembre dernier après avoir bu son biberon. La petite Ylonna, âgée de trois mois et demi a présenté de la fièvre, atteignant 41 degrés. Les parents l'ont alors emmenée aux urgences où des examens ont été effectués, mais aucune bactérie n'a été détectée dans le sang. L'état du bébé ne s'améliore pas une fois de retour à la maison, et ce n'est que quelques jours plus tard que l'assistante maternelle se rend compte que l'enfant régurgite un ver. "J'ai pris une loupe pour regarder. Cette bestiole faisait 6-7 cm et bougeait encore !" a confié la maman dans sa déposition au commissariat. "Le ver a été analysé et l'hôpital a conclu à un ver parasitaire" qui était étranger à l'organisme. Le ver provient donc bien du lait en poudre. "Des parents habitant les Landes ont vécu la même situation avec leur bébé, à la différence qu'eux ont trouvé la larve vivante flottant dans le biberon", précise la mère au journal Ouest France. Le 10 février dernier, c'est une famille du Puy-de-Dôme qui découvre à son tour un ver en préparant le biberon de lait de son bébé de 2 mois et demi. "Quand j'étais en train de le préparer, j'ai vu un point noir à la surface, ça m'a interloquée. Après, je l'ai vu se déplacer et, comme il y a quelques semaines j'avais lu qu'il y avait un ver qui avait été retrouvé dans le lait, j'ai fait à ce moment-là le rapprochement. Comme c'était la même marque, j'ai tout de suite pensé à une larve, un ver...", raconte la maman à France Bleu qui a elle aussi décidé de porter plainte contre la marque de laits infantiles Gallia, fabriquée par le groupe Danone. Selon RTL, il y aurait au total 9 familles concernées, dont un nouveau cas dans le Var

Quels sont les laits Gallia concernés ? 

Il s'agit chaque fois de la même marque de lait infantile Gallia, mais pas des mêmes références, notamment en ce qui concerne l'âge. "Mes clients ont trouvé un ver dans une boîte de lait infantile Galliagest 0-6 mois, d'autres dans une boîte de lait en poudre 6-12 mois", précise Arnaud Constans, avocat de la famille habitant dans la commune de la Bourboule, dans le Puy-de-Dôme. "On a donc l'impression que toute la chaîne de production est contaminée". Selon RTL, "quatre laits différents de la marque Gallia sont concernés : le galliagest 0-6 mois, le calisma 1er et 3e âge et le Gallia AR 2e age"

Comment les parents ont-ils réagi ?

Les parents ont eu le réflexe de contacter immédiatement le 15. Mais ce qui les inquiète, c'est surtout de savoir quel lait donner à leur bébé. "Sur ce point, quelques éléments divergent : Gallia suggérait aux parents d'utiliser du lait de vache, tandis que le 15 recommandait un autre lait infantile plus adapté à la nutrition des bébés. Mes clients ont du faire ouvrir une pharmacie en pleine nuit pour trouver du lait infantile. Ils se sont alors rendus aux urgences, mais en l'absence de symptômes, l'enfant n'a finalement pas été examiné !", précise l'avocat de la famille qui a porté plainte en février dernier. Quant aux risques pour le nouveau-né, il est difficile de se prononcer dans ce cas précis puisque l'enfant avait déjà de la fièvre avant la prise de lait. 

Que faire si l'on possède une boîte de lait Gallia ?

Dès que les parents constatent la présence d'un ver, "il est recommandé de bien fermer la boîte, la mettre de côté et de prévenir Gallia avec le numéro de référence du lot afin qu'ils puissent procéder à une enquête en interne", conseille Arnaud Constans. Il recommande également aux familles concernées de prendre conseil auprès d'un pédiatre ou d'un pharmacien afin de trouver un lait alternatif qui conviendra à l'enfant, et de porter plainte en avertissant la direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Rhône (dont dépend la marque Gallia). 

Un numéro vert, pas de rappel de produits ?

Les laboratoires Gallia lancent un numéro vert : le  0 800 202 202 (appels gratuits 24h/24 - 7j/7) et recommandent aux parents ayant découvert un ver dans les boîtes de lait bébé de leur envoyer pour analyses. Mais pourquoi le groupe Danone n'a-t-il pas immédiatement procédé au rappel de toutes les boîtes de laits infantiles Gallia, d'autant que le premier cas découvert a eu lieu en novembre 2019 ? "L'absence de rappel est troublant. Finalement, ce sont les articles de presse sur le bébé régurgitant un ver qui ont relancé l'affaire et par conséquent, amené Gallia a réagir", estime l'avocat. Le but : que tous les lots concernés soient retirés du marché pour éviter que d'autres parents se retrouvent dans la même situation.

Qu'en disent les laboratoires Gallia ?

Lors d'une conférence de presse organisée en février pour présenter les résultats du groupe, la directrice financière de Danone, Cécile Cabanis, a tenté de donner une explication. "En l'état des informations à date transmises et sans que les boîtes de lait ne nous aient été retournées pour analyse, plusieurs hypothèses peuvent expliquer la présence d'un insecte : les conditions de transport, de stockage en entrepôt, de conservation, etc". Elle a également précisé que le lait en poudre ne transitait pas à l'air libre lors de la chaîne de production. "Elle chemine dans des tuyaux fermés et est conditionnée sous atmosphère protectrice avec moins de 2 % d'oxygène, rendant de fait impossible la survie d'un organisme vivant dans ces conditions", avait-elle ajouté.