Ancolie

Le nom de l'ancolie vient du mot latin aquila qui signifie "aigle" en référence à la forme de ses fleurs très reconnaissables. Originaires d'Europe, elles sont utilisées aussi bien en massif, qu'en fleur de rocaille ou en bouquets. Sa floraison particulière et sa large palette de couleurs font de l'ancolie une fleur très appréciée dans les jardins. Mais nous ne sommes pas les seuls à profiter des nombreux atouts de l'ancolie car elle attire également bon nombre d'insectes butineurs !

Ancolie
© Katherine Martin/123RF

Bleues, roses, pourpres, jaunes, blanches, ces fleurs peuvent prendre diverses couleurs. Parmi les 70 espèces répertoriées, on compte aussi bien des ancolies botaniques que des ancolies horticoles. Les plus répandues sont l'ancolie des Alpes et l'ancolie commune.

Planter une ancolie

La meilleure période pour planter une ancolie sera au printemps pour les régions les plus fraîches, afin qu'elle puisse se renforcer avant les grands froids, et en automne pour les régions aux hivers doux, pour qu'elle puisse s'installer en évitant les périodes de grosses chaleurs.

L'ancolie a besoin d'une terre riche en humus, fraîche et bien drainée. Pour lui apporter tout cela, vous pouvez amender votre terre avec du compost organique que vous déposerez au fond du trou dans lequel vous voulez la planter. Si votre terre est plutôt lourde, vous pouvez également la mélanger avec un peu de sable de rivière.

Pour conserver sa terre bien au frais, ajoutez une bonne couche de paille sur ses racines. Pour éviter que ses feuilles ne soient touchées par l’oïdium, faites bien attention à arroser directement sur le paillage sans mouiller ses feuilles.

En hiver, l'ancolie va perdre ses feuilles ; vous pourrez alors les laisser, ainsi que le paillage, pour protéger les racines du gel.

Entretenir une ancolie

L'ancolie demande peu d'entretien. Une fois en terre, vous pouvez cependant lui retirer ses fleurs séchées pour favoriser sa pousse et lui ajouter un peu de compost organique pour lui assurer une bonne floraison.

L'ancolie pousse naturellement dans les montagnes et se plaît dans les régions fraîches et ensoleillées. Elles ne craignent donc pas le froid et présente une très bonne rusticité. Pour son exposition, l'ancolie se portera aussi bien au soleil que dans des milieux plus ombragés selon les variétés.

Les graines ainsi que la sève de l'ancolie sont toxiques car elles contiennent des alcaloïdes qui peuvent être irritants s'ils entrent en contact avec la peau. Veillez à toujours porter des gants quand vous les cultivez.

Multiplier une ancolie

Le semis est la méthode de multiplication la plus conseillée pour l'ancolie car ses racines pivotantes sont fragiles et supportent difficilement qu'on divise la motte. Elle se sème naturellement quand ses fleurs sont sèches et donne de bonnes surprises aux saisons suivantes en réapparaissant à différents endroits du jardin.

Les espèces ont également tendance à faire des hybrides naturellement et les semis naturels peuvent donc apporter des ancolies de différentes couleurs.

Si vous avez récupéré les graines et souhaitez les planter manuellement, faites-le au début de l'automne, d'octobre à novembre, pour avoir une floraison au printemps suivant.

Ancolie
Ancolie

Bleues, roses, pourpres, jaunes, blanches, ces fleurs peuvent prendre diverses couleurs. Parmi les 70 espèces répertoriées, on compte aussi bien des ancolies botaniques que des ancolies horticoles. Les plus répandues sont l'ancolie des Alpes et...

Fleurs