Laurier-palme

Largement utilisé comme plante de haie, brise-vue, isolant phonique, le laurier-palme (Prunus laurocerasus) peut mériter mieux que sa réputation de "béton vert". Certes, son feuillage persistant, son port compact, sa résistance et son aptitude à la taille en font le candidat parfait pour l'installation d'un alignement de protection végétale. Mais travaillé en taille de transparence, un sujet âgé et isolé de laurier-palme peut surprendre et se révéler dans toute la beauté de son tronc noir, presque tortueux et de son port s'étalant.

Laurier-palme
© Sara Tassan Mazzocco/123RF

Quand et comment planter un laurier-palme ?

Le laurier-palme se plante de préférence à l'automne ou au printemps. Vous pourrez le trouver en conteneur ou en motte. Évitez d'en installer si vous êtes dans une région au sol crayeux, fortement calcaire : l pourrait chloroser et faire jaunir ses feuilles. Choisissez un emplacement ensoleillé, voire de mi-ombre. Privilégiez une plantation automnale qui sera plus bénéfique à l'enracinement durant la période hivernale.

  1. Creusez un trou de 60 cm de large et au moins autant en profondeur.
  2. Enrichissez et travaillez le fond par un apport d'engrais (fumier, corne...) et de terreau. Installez une base riche et profonde pour favoriser la croissance des années suivantes.
  3. Mélangez la terre avec terreau et fumier.
  4. Après avoir bien trempé la motte, installez la plante pour que le collet affleure juste un peu en dessous du niveau du sol.
  5. Rebouchez avec le mélange de terre enrichie.
  6. Tassez.
  7. Créez un cuvette de récupération d'eau à la base, adaptée au niveau du collet.
  8. Arrosez abondamment.

Plantation d'une haie de lauriers-palme

Afin de planter une haie, tenez compte de la législation sur les distances de plantation en haie séparative de vos voisins. Pour une haie limitée à 2 m de hauteur, plantez au minimum à 60 cm de la limite de propriété. Au-delà de 2 m de haut, la distance est a minima de 2 m.

Anticipez également les questions de taille future de la haie pour la partie qui passerait hors de votre propriété.

D'une manière générale, proscrivez l'installation d'une haie d'une seule variété. Mélangez vos lauriers-palmes à d'autres plantes. Outre l'aspect esthétique - éviter l'effet "béton vert" d'une haie monotone et monocolore -, plus votre haie sera variée, plus vous éviterez les ravageurs, champignons et maladies, toujours ravis de trouver la même espèce dont ils raffolent sur des dizaines de mètres. Coupez les chaînes de contagion. Et ayez plaisir à rythmer votre haie, à la voir vivre aux différentes saisons selon chaque espèce.

Si la distance de plantation généralement suggérée entre deux arbres est de 80 cm, n'oubliez pas qu'un laurier-palme âgé peut facilement atteindre 4 m de largeur... Vous pouvez donc amplement donner plus d'espace à chaque arbre, il n'en sera que plus fort... donc plus sain et résistant aux maladies...

Cas du laurier-palme en pot

Gourmand et vigoureux le classique Prunus laurocerasus 'caucasica' n'est pas bien adapté à une culture en pot. Préférez les variétés naines comme 'Otto Luyken', 'Mano', 'zabeliana'... Elles sont en outre plus fines et décoratives.

Quand mettre de l'engrais aux lauriers palme ?

Faites un apport de fumier ou de compost aux pieds des lauriers-palmes à l'automne et au printemps.

Quand et comment tailler des lauriers-palme ?

Deux périodes sont possibles pour tailler les lauriers-palme.

  • En septembre-octobre, la taille permet alors de ralentir la croissance des arbres.
  • Début mars, la taille des arbres leur donne au contraire davantage de vigueur.

Attention, la taille des haies est formellement interdite en France du 15 mars au 31 juillet, période de nidification des oiseaux !

Tant que les dimensions de la haie le permettent et au moins les premières années, taillez au sécateur. Vous couperez les branches net, elles cicatriseront mieux et ne favoriseront pas maladies et attaques de champignons. Plus saines, les plantes repartiront d'autant mieux et vos arbres seront luxuriants.

Quant au taille-haie électrique, le spectacle de haies massacrées, aux feuilles hachées, coupées en deux, aux branches desséchées d'avoir été éclatées, invite à en limiter l'usage autant que possible... La taille au sécateur n'est pas si longue à réaliser et vous gagnerez du temps et de l'argent en vous évitant produits et traitements pour soigner les arbres que vous aurez vous-mêmes détériorés !

Pour un plaisir d'ordre esthétique, n'hésitez pas à dégager les bases de vos arbres, d'en faire apparaître les troncs. Et si la taille vous passionne, rentrez dans l'arbre, taillez son intérieur en transparence, allégez sa structure, faites apparaître son architecture et son écorce... et vous découvrirez un nouvel arbre qui vous émerveillera.

Comment bouturer le laurier-palme ?

Le laurier-palme se bouture facilement sur tige semi-aoûtée en août-septembre.

  1. Prélevez des tronçons de 20 cm.
  2. Plantez sous châssis dans un mélange léger de terreau et d'un peu de sable ajoutés à votre terre.
  3. Maintenez humide.
  4. Au printemps, rempotez vos boutures.

Maladies du laurier-palme

Assez résistant, le laurier-palme se trouve néanmoins exposé fréquemment à des attaques cryptogamiques. Les tailles mal réalisées, les plantations trop serrées, favorisent l'installation de champignons. L’oïdium perforant est un champignon très courant ainsi que le verticilium. Prenez des mesures prophylactiques pour les éviter : nourrissez bien vos plantes pour les renforcer, évitez les coupes sauvages qui les fragilisent et multiplient les blessures-porte d'entrée des maladies, aérez vos plantes pour faire entrer soleil et vent à l'intérieur.

Le laurier-palme est-il toxique ?

La graine contenue dans le noyau est extrêmement toxique. Mais sa localisation, enfermée dans une partie très dure, la rend difficilement ingérable par accident. Les feuilles contiennent une quantité minime d'acide cyanhydrique qui reste toxique également à forte dose.