Ail

L'ail peut être planté au printemps mais aussi au cours de l'automne. Mis en terre à cette saison, il donne même un meilleur rendement. Mais attention, cela n'est pas possible dans tous les sols. Voici donc quelques conseils pour planter, récolter puis conserver de l'ail.

Ail
© Iuliia Malivanchuk/123RF

Sachez tout d'abord qu'il est très important de bien choisir les bulbes d'ail. Nous vous conseillons donc de les acheter chez le pépiniériste afin qu'ils ne contiennent pas de virus.

À savoir : une tête d'ail correspond à l'ensemble des gousses d'ail, aussi appelées caïeux.

Variétés d'ail

On distingue les différentes variétés d'ail par leur couleur. Les blancs et violets se plantent en automne et sont rustiques. Les aulx roses sont mis en terre au printemps et ont une longue conservation.

Ail blanc

  • 'Messidrome' : variété productive aux caïeux de couleur crème
  • 'Blanc de Lomagne' : ses 8 à 12 gousses sont blanc crème parfois striées de violet

Ail violet

  • 'Germidour' : cultivar automnal productif et précoce
  • 'Valdour' : caïeu de couleur marron

Ail rose

  • 'Rose de Lautrec' : une variété célèbre car elle résiste à l'humidité et se conserve bien
  • 'Rose d'Auvergne' : cette variété est caractérisée par des caïeux bien colorés

Ail des ours

On n'oublie pas l'Allium ursinum qui pousse spontanément en sous-bois. Les feuilles, les fleurs et les bulbes peuvent être consommés et sentent fort l'ail. C'est d'ailleurs ce qui lui permet de se distinguer du muguet auquel il ressemble. Avec les feuilles, n'hésitez pas à faire un délicieux pesto !

Quand planter l'ail ?

Il existe deux saisons pour planter l'ail. En effet, certaines variétés peuvent être plantées au printemps ; elles sont souvent de couleur rose, comme l'ail "Rose d'Auvergne". Les gousses produites sont plus petites mais se conservent plus longtemps. L'ail d'automne a, en revanche, un meilleur rendement. Il est de couleur blanche ou violette.

Où et dans quel sol planter de l'ail ?

L'ail aime les sols légers, pas trop riches et plutôt calcaires. Les terres sablonneuses lui conviennent particulièrement bien. Par ailleurs, il ne supporte pas l'humidité. C'est pour cette raison que l'ail d'automne est surtout planté dans les régions du Sud où l'hiver n'est ni trop humide, ni trop froid. Veillez donc bien à ce que le sol soit bien drainé, si vous ne voulez pas que vos caïeux pourrissent. Vous pouvez ajouter de la fumure (engrais) à votre sol, à condition que celle-ci ne soit pas fraîche.

Comment planter l'ail ?

Pour obtenir un ail de qualité :

  • plantez votre ail à environ 4 cm de profondeur ;
  • chaque bulbe est piqué seul, espacé des autres de 15 cm environ ;
  • les rangs doivent être espacés de 25 cm.

Comment entretenir l'ail ?

Il n'est pas nécessaire d'arroser l'ail qui apprécie les terrains secs. En revanche, pensez à biner régulièrement la terre. N'hésitez pas à butter, c'est-à-dire former une petite butte de terre, si vous constatez que le bulbe sort de terre.

Quand récolter l'ail ?

Quel que soit le moment où vous plantez votre ail, la maturation durera de 8 à 9 mois. Vous pouvez le tirer de terre lorsque les feuilles commencent à faner. Une fois les gousses hors de terre, laissez-les sécher quelques jours à même le sol.

Lorsque la récolte est terminée, la rotation des plantes veut que l'ail ne soit pas planté au même endroit dans les trois années qui suivent. Vous ne devez pas non plus cultiver d'oignons ou de poireaux à cet endroit durant ce laps de temps.

Conserver l'ail après la récolte

L'ail doit être conservé dans un endroit sec et frais, à une température de 12°C à 15°C. Réunissez les gousses en bottes à l'aide de fil de raphia, en veillant toutefois à ne pas trop serrer. Dans ces conditions, l'ail peut se conserver durant plusieurs mois.

Multiplier l'ail

Pour multiplier l'ail, c'est très simple ! Il suffit de prélever quelques gousses et de les replanter à l'automne ou au printemps suivant, selon la variété.