Les marques parlent aux lectrices

Florence et Mégan de Rosa Cadaqués, la fine fleur de l'entrepreneuriat au féminin

Leurs bouquets bohèmes de fleurs séchées s'arrachent à travers toute l'Europe. En 2018, Florence et Mégan ont quitté la France et leurs métiers respectifs pour ouvrir leur boutique-atelier à Cadaqués, petit village espagnol surnommé "le joyau blanc de la Costa Brava". Rencontre avec ces deux entrepreneuses accomplies et débordantes d'énergie.

Florence et Mégan de Rosa Cadaqués, la fine fleur de l'entrepreneuriat au féminin
© Rosa Cadaquès

Qu'est-ce qui pousse deux amies à tout plaquer pour ouvrir une boutique de fleurs en Espagne ?
Florence :
Tout est né d'une envie commune de changer d'air. On ne s'épanouissait pas vraiment dans nos boulots. J'étais commerciale dans le bâtiment, Mégan avait son cabinet d'orthophoniste. Nous partagions le même amour pour les fleurs, et étant originaires de Perpignan, nous nous rendions souvent à Cadaqués. Quand nous nous sommes aperçues qu'il n'y avait pas de fleuriste là-bas, ça a fait tilt. De l'idée à l'installation, tout est allé très vite. On ne voulait surtout pas louper la saison d'été !

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre vie d'entrepreneuse ?
La liberté de choisir, c'est un luxe, et le fait d'être polyvalentes. On fait tout de A à Z : la comptabilité, le commercial, la création, le métier de fleuriste… On a la chance de développer de nouveaux produits, de mettre en avant nos goûts en bouquets, c'est ce qui nous motive au quotidien. Sans oublier de petits détails de la vie courante, comme pouvoir travailler avec nos chiens, par exemple.

Une réalisation qui vous rend particulièrement fières ?
Le site Internet a permis à notre société de prendre de l'ampleur en nous faisant connaître auprès d'un public plus large. Aujourd'hui, nous avons beaucoup de clients dans les pays francophones (France, Suisse, Belgique), mais aussi en Allemagne, et bien sûr en Espagne, où Rosa Cadaqués est née. Et dans un contexte de crise sanitaire, le site nous aide à maintenir notre activité, c'est une vraie chance.

Quel conseil donneriez-vous à celles qui rêvent d'entreprendre à leur tour ?
Posez-vous le moins de questions possible, vous éviterez les angoisses, et foncez ! C'est ce qui nous a réussi finalement. Il faut bien sûr avoir un plan et des idées claires sur ce que vous voulez faire, mais ne vous mettez pas trop de barrières et ne doutez pas de vos compétences. Quand on est entrepreneur, on exerce mille métiers à la fois, mais on n'est pas tous comptable, commercial, juriste, informaticien… N'hésitez pas à vous entourer et n'ayez pas peur d'y aller.

Vous avez participé à la création des nouvelles éditions limitées avec Perle de Lait qui sortiront en avril. Parlez-nous de cette collaboration.

© Perle de Lait

Quand le projet s'est présenté, nous avons tout de suite été séduites par l'idée, car comme Perle de Lait, nous nous adressons aux femmes et nous partageons des valeurs communes. Nous avons travaillé ensemble sur l'élaboration de recettes aromatisées aux fleurs. Il y aura deux saveurs lychee-rose et pêche-lavande. Ce sont des recettes qui nous ressemblent. Quant au packaging, il correspond à notre identité (tons clairs, épurés, estampes de fleurs). C'était très intéressant d'imaginer un produit qui n'était pas attendu pour nous, mais qui va dans le prolongement de ce que nous faisons avec Rosa Cadaqués.

© Perle de Lait

Comme Florence et Mégan, les quatre finalistes de la quatrième édition du Trophée Perle de Lait se sont lancées dans l'entrepreneuriat pour mener un projet qui les fait vibrer.

Découvrez les profils de ces entrepreneuses engagées.

À cette occasion, Perle de Lait et le Journal des Femmes présentent Heureuses Entrepreneuses,

3 vidéos pour faire de son projet entrepreneurial une source d'épanouissement au quotidien. Au micro de la journaliste Julie Zwingelstein deux invités partagent leurs conseils éclairés : la lauréate du Trophée Perle de Lait 2020 Marie Jagrik, fondatrice de Wakae et Marion Sterlin, coach professionnelle à la tête de l'agence de coaching Bloom&.

Épisode 3 – Oser se faire confiance

 

Retrouvez les autres vidéos d'Heureuses Entrepreneuses à la suite des portraits des candidates : 

  • Épisode 1 – S'investir dans un projet qui a du sens (pour soi et pour les autres)
  • Épisode 2 – Cultiver sa curiosité et nourrir sa soif d'apprendre

Découvrez les autres articles du dossier Trophée Perle de Lait