Carla Bruni-Sarkozy : son mea-culpa après une blague sur le coronavirus

Carla Bruni a dérapé durant la Fashion Week de Paris le 28 février, faisant de l'humour sur le coronavirus et les gestes barrières à appliquer. L'ex-top modèle devenue musicienne s'est excusée sur son compte Instagram le 15 mars, pointant "une blague de mauvais goût".

Carla Bruni-Sarkozy : son mea-culpa après une blague sur le coronavirus
©  James McCauley/REX/SIPA

Faute avouée... à moitié pardonnée pour Carla Bruni-Sarkozy ? Alors que plusieurs pays se confinent face à la pandémie de coronavirus qui continue de se propager, l'ex-première dame a voulu "dédramatiser" la situation par les rouages de l'humour. Invitée au défilé CELINE durant la Fashion Week de Paris le 28 février, la sublime Méditerranéenne a tenté de blaguer sur le Covid-19"On se fait la bise, c'est dingue !", a-t-elle lancé au président-directeur général de LVMH Sidney Toledano, avant de lâcher :"On est de l'ancienne génération, on a peur de rien nous. On n'est pas féministe, on craint pas le coronavirus" . Manque de chance pour l'épouse de Nicolas Sarkozy, ses propos ont tous été filmés et rapportés dans 5 Minutes de mode de Loïc Prigent, diffusé le 3 mars sur TMC.

Carla Bruni-Sarkozy se confond en excuse après sa plaisanterie douteuse

Carla Bruni-Sarkozy n'est pas la première célébrité à déraper sur le virus, à l'instar du coup de gueule d'Enora Malagré ou de la photo "tendance" du comédien Patrick Puydebat.

Après la déclaration du stade 3 de la pandémie en France le 14 mars et les réactions en chaîne des internautes, la maman de Giulia Sarkozy (8 ans) n'a pas eu d'autre choix que de se justifier.

Carla Bruni-Sarkozy a publié un texte via son compte Instagram le 15 mars où elle dénonce "un savant montage vidéo" qui a "délibérément donné un caractère ignoble à ce navrant trait d'humour". 

"Il nous arrive parfois de faire des blagues de mauvais goût. Pour amuser la galerie, pour faire le show... Sur le moment, dans un certain contexte, dite à une certaine personne, la blague n'a aucune signification. Elle est idiote mais légère et n'a aucune incidence. Sortie de son contexte, la blague peut devenir une ignominie", a écrit la Franco-italienne de 52 ans.

Carla Bruni-Sarkozy s'est ensuite platement excusée : "Je tiens à présenter mes regrets à tous ceux qui ont vu cette vidéo et ont été atterrés par son contenu. Je tiens aussi à préciser qu'elle ne reflète en rien mes sentiments réels." 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Carla Bruni (@carlabruniofficial) on