VGE, une vie de Don Juan ? Aventures, femmes mariées, garçonnière... : l'autre Giscard

Valéry Giscard d'Estaing, inexorablement attiré par les plaisirs charnels, a hérité du surnom de "Valéry Folamour". Et pour cause, sa réputation de séducteur le précédait. Escapade nocturne avec une star de ciné, romance passionnée avec l'épouse de l'empereur de Centrafrique, garçonnière parisienne : l'ancien chef de l'État ne se serait rien refusé...

VGE, une vie de Don Juan ? Aventures, femmes mariées, garçonnière... : l'autre Giscard
© Valéry Giscard d'Estaing en 1986 - GAYET/SIPA

Politique et libido ont toujours été étroitement liées. Valéry Giscard d'Estaing n'échappe pas à la règle. Le troisième président de la Ve République aurait enchaîné les conquêtes et aurait même disposé d'une garçonnière, tout comme Jacques Chirac, nous apprend Jean Garrigues, dans son ouvrage Une Histoire érotique de l'Elysée : de la Pompadour aux Paparazzi.
Lorsque Valéry Giscard d'Estaing était chef d'État, son bras-droit et ministre de l'Intérieur Michel Poniatowski lui aurait loué un studio parisien pour accueillir ses conquêtes de manière discrète, lit-on.
Malgré cette précaution, le président de la République aurait été pris la main dans le sac, un soir de septembre 1974, alors qu'il revenait d'une soirée chez son ami, le cinéaste Roger Vadim.
Vers 3h du matin, le véhicule dans lequel il se trouvait a heurté la camionnette d'un laitier. Un accident qui aurait rapidement alerté les policiers : ceux-ci se seraient rendus sur place pour constater qu'il n'y avait aucun blessé, mais que Valéry Giscard d'Estaing se trouvait en charmante compagnie. Dare-dare, les journalistes auraient débarqué et auraient lancé une folle info : ce soir-là, c'est Marlène Jobert qui se serait trouvée à bord du véhicule avec le chef de l'État. Des soupçons qui n'ont jamais été confirmés par les principaux intéressés. 

Valéry Giscard d'Estaing "a piqué" l'épouse d'un empereur

VGE qui a hérité du sobriquet "Valéry Folamour" par Le Canard Enchaîné ne se serait pas gêné pour courtiser la séduisante Catherine Martine Denguiadé, épouse de l'empereur de Centrafrique, Jean-Bedel Bokassa. Ce dernier a lui-même raconté dans La Manipulation, de Roger Delpey : "À Kigali, en mai 1979, Giscard d'Estaing m'avait demandé d'envoyer mon épouse Catherine en France (...) Mon épouse est devenue et est la maîtresse de Giscard d'Estaing. Je possède non seulement des renseignements précis, mais aussi des preuves, en particulier une lettre manuscrite dans laquelle ce chef d'État parle de sentiment d'amour réciproque et forme des projets de rencontre."

Jean-Bedel Bokassa se serait enflammé : "Giscard, il m'a piqué ma femme, il m'a piqué l'impératrice Catherine, ça ne se fait pas", a raconté le journaliste Nicolas Poincaré sur le plateau de C à Vous, en 2011. 

Valéry Giscard d'Estaing : sa passion (miss) Météo

Mais Giscard ne se serait pas entiché uniquement d'actrices ou d'impératrices  ! Plus récemment, le titulaire du fauteuil 16 de l'Académie française a montré son faible pour les… Miss Météo ! Alors qu'il était invité sur le plateau du Grand Journal, l'ancien président de la République s'est immédiatement mis à la recherche de Louise Bourgoin. "Où est la jeune fille de la météo ?", aurait-il demandé avec insistance, "sans même avoir ôté son pardessus", nous raconte l'ancien animateur de l'émission, Michel Denisot, dans son ouvrage Brève de vie.

Il aurait ensuite proposé de raccompagner la chroniqueuse à son domicile… qui aurait poliment décliné l'invitation.

Téméraire, notre membre du Conseil constitutionnel ne se serait pas découragé puisqu'il aurait ensuite tenté sa chance avec une autre Miss Météo, Pauline Lefèvre, qui l'aurait également envoyé dans les roses. Goodbye, Mister President ! 

Valéry Giscard d'Estaing, au bord du divorce ?

Selon la rumeur populaire, Valéry Giscard d'Estaing ne jouait pas seulement de l'accordéon... Il aurait également conquis les cœurs de Brigitte Bardot, de l'actrice Cathy Rosier et de la chanteuse Marie Laforêt... Pendant des années, certains ont même soupçonné une romance entre le Don Juan de l'Elysée et Sylvia Kristel, qui incarnait la mythique Emmanuelle dans la saga culte du même nom, interdit aux moins de 16 ans. "C'était faux", avait toutefois objecté la comédienne du film érotique des 70', décédée en 2012 des suites d'un cancer.

Derrière ces supposées amourettes, une femme se cachait dans l'ombre, le cœur brisé : son épouse Anne-Aymone. "Il ne s'est jamais préoccupé de quelqu'un d'autre que de lui-même ! Pas un geste, pas un mot qui ne soit calculé ! C'est toujours moi, moi, moi !", aurait déploré l'ex-première dame auprès d'une journaliste de Madame Figaro.

À cause, en partie, de toutes les sorties de route de VGE, le couple aurait failli divorcer à plusieurs reprises, Mais la loyauté de l'épouse bafouée est sans faille. "C'est un homme qui a un grand besoin d'affection et d'attentions personnelles", a-t-elle confié au Parisien, comme pour excuser le comportement de son illustre mari... 

Valéry Giscard d'Estaing : sa sensualité censurée

Valéry Giscard d'Estaing ne cachait pas sa passion pour les plaisirs charnels, loin de là. Dans les trois tomes de son autobiographie Le Pouvoir et la vie, l'époux d'Anne-Aymone Giscard d'Estaing a relaté des scènes particulièrement explicites. On pourrait, à titre d'exemple, citer le passage où l'ancien rival de François Mitterrand décrit avec sensualité Alice Saunier-Seïté, ministre de la Famille et de la condition féminine en 1981 : "Je la regarde parler devant moi, tournée de 3/4. Son corps est musclé avec des mouvements d'une aisance féline et des jambes qui me paraissent bronzées. Une pensée bizarre me traverse l'esprit : quand elle faisait l'amour, elle devait y mettre la même véhémence."

Plutôt audacieux… Et pourtant, VGE aurait poussé le bouchon plus loin en évoquant une passion interdite avec Diana Spencer. "Il y a bien pire puisque dans son ouvrage qui s'appelle La Princesse et le Président, il y a des scènes qui ont ensuite été censurées par l'éditeur et qui sont des scènes hyper chaudes", a expliqué dans C à Vous Jean Garrigues, auteur d'Une Histoire Érotique de l'Elysée.

"C'est un roman dont Lady Diana est le personnage principal. J'ai essayé de la faire revivre, telle qu'elle apparaissait quand on la rencontrait", expliquait en 2009 Valéry Giscard d'Estaing, nous promettant en couverture "une incroyable histoire d'amour" ! Un éternel romantique, finalement...