Bernard Lavilliers a 75 ans : Prison, Mariages, Héritage... Ses secrets

Bernard Lavilliers fête ses 75 ans. Ancien ouvrier, féru de boxe et d'aventures, le chanteur a été emprisonné en France et au Brésil, a épousé une championne de culturisme, puis une sculptrice et a fait la manche pendant plusieurs années. Secrets fous de l'artiste intrépide...

Bernard Lavilliers a 75 ans : Prison, Mariages, Héritage... Ses secrets
© SADAKA EDMOND/SIPA

Bernard Lavilliers célèbre ses 75 ans le 7 octobre 2021. Poète rebelle, baroudeur intrépide, le chanteur a vécu mille et une vies et a parcouru le globe, doté de ses envie d'ailleurs et de son désir de justice. L'artiste ne laisse personne indifférent. Et pour cause, il fait fi des conventions et n'hésite jamais à se lancer dans une aventure incroyable. Son passé d'ouvrier, de boxeur, son emprisonnement en France et au Brésil, son héritage, son épitaphe, son (ancien) couple avec une championne de culturisme, son mariage avec une sculptrice... Secrets et moments forts (et fous) de la vie du chanteur constamment "on the road"...

Bernard Lavilliers, un ado gringalet... mais très bagarreur

Bernard Lavilliers, fils d'un ouvrier dans l'armement et d'une institutrice, a toujours été doté d'une sacrée force de caractère. Déjà enfant, le garçon qui grandissait dans un HLM de Saint-Etienne était "batailleur" voire "assez turbulent". Et pourtant, il n'était pas bien costaud. "J'étais tout maigrelet et asthmatique parce que Saint-Étienne était très polluée. Mes parents, dans leur grande tendresse, m'ont emmené à la campagne, à dix kilomètres de là, et je me suis rebecté. Quand on est revenus en ville, mon père, qui avait fait de la lutte gréco-romaine, m'a fait prendre des cours de boxe pour apaiser ma colère", avait-il raconté à L'Equipe.

La boxe est sa passion

C'est à douze ans que Bernard Lavilliers a pris ses premières leçons de boxe. Bien plus qu'un simple hobby, ce sport lui a appris "la discipline" et lui a même permis de faire des compétitions. Mais il n'a jamais songé à en faire sa carrière. "De temps en temps, en Amérique du Sud, j'ai boxé pour de l'oseille. Rien d'officiel, des trucs un peu de gangster pour me 'défaucher'", avait toutefois précisé le chanteur dans L'Equipe.

Bernard Lavilliers a été ouvrier...

Avant de faire carrière dans la chanson, Bernard Lavilliers a travaillé en tant qu'ouvrier. "Tourneur sur métaux à la Manufacture d'armes de Saint-Etienne (MAS) où mon père travaillait dans les services administratifs et était un grand chef syndical. C'est lui qui a dit à l'ado turbulent que j'étais: 'Toi, va au boulot'. Et il a eu raison. J'ai commencé à bosser à l'âge de 16 ans. C'était une époque où il y avait peu de chômage. On n'en parlait quasiment pas", a-t-il confié au Monde. 

... Et il s'est fait virer!

Mais bien décidé à ne pas rester les bras croisés s'il constatait une injustice, Bernard Lavilliers s'est pris le chou deux fois avec son patron... au point de se faire virer de son boulot après son deuxième coup de gueule.

Bernard Lavilliers a été en prison en France...

Décidément rebelle et insoumis, Bernard Lavilliers se retrouve au trou. "Un an de mitard parce que j'avais essayé d'échapper au service militaire. J'ai refusé de porter l'uniforme, on m'a jugé comme déserteur et j'ai passé mon temps dans une forteresse à Metz. J'étais à l'isolement", s'est-il souvenu dans Le Temps.

... et incarcéré au Brésil

En plus d'avoir été détenu dans une cellule française, l'impavide aventurier s'est également retrouvé derrière les barreaux, au Brésil, où il effectuait un voyage initiatique alors qu'il n'avait pas 20 ans. "J'ai été emprisonné par la dictature militaire. J'étais l'ami d'un ancien député communiste qui avait pris le maquis. Comme je conduisais des camions en Amazonie, je transmettais des messages pour la dissidence. J'ai été un peu en taule à Belém et puis j'ai réussi à m'échapper en Guyane", avait-il raconté au Temps.

Bernard Lavilliers faisait la manche à ses débuts

Après moult péripéties, ce passionné de musique s'est décidé à en faire son métier. Il a commencé par chanter dans les restaurants, où les serveurs passaient entre les tables afin de recueillir de l'argent pour lui et l'aider à faire la manche. Il s'est également produit dans les cinémas, les cabarets, et à la pizzeria du Marais à Paris, où il chantait avec Jacques Higelin et Renaud.

Bernard Lavilliers n'aime pas parler de sa vie

Ce poète baroudeur, fils d'un résistant pendant la Seconde guerre mondiale, évoque souvent les injustices de ce monde à travers des textes puissants et des musiques douces, dans ses chansons, et donne volontiers de la voix pour défendre les démunis, dans les médias. Mais lorsqu'il s'agit de parler de sa propre vie, le chanteur est sur la retenue. "Je ne parle pas beaucoup de ma vie, même à ma femme, elle peut vous le dire. Un jour elle m'a demandé : 'Pourquoi tu ne me poses jamais de questions?'. Je lui ai répondu : 'Parce que je n'aime pas que tu m'en poses'", avait-il confié au Journal des Femmes.

Il a été en couple avec une championne du monde de culturisme

Le chanteur a vécu une romance avec la bodybuildeuse Lisa Lyon, avec qui il a été marié de 1982 à 1983 et qu'il avait rencontrée dans une salle de boxe. 

Pourquoi il s'est marié 

Depuis 2003, l'artiste partage la vie de Sophie, graphiste et sculptrice, avec qui il s'est uni pour le meilleur et pour le pire. "On s'est mariés il y a quelques années, avec très peu de témoins. C'était une sorte de parole de pirate, une façon de la protéger. Je suis plus âgé, si je glisse avant, je n'aimerais pas qu'il lui arrive des emmerdes. Je la soutiens, lui offre une épaule", a-t-il confié au Journal des Femmes.

Il ne laissera pas un gros héritage à ses enfants

Bernard Lavilliers a beau être un chanteur à succès, il n'est pas de ceux qui économisent tous leurs sous. Ses quatre enfants "n'auront pas grand-chose à se partager" en matière d'héritage, avait-il confié à Paris Match. Et d'ajouter: "Tout ce que j'ai gagné, je l'ai réinvesti dans mes voyages. Bien sûr, j'ai mis Sophie à l'abri pour quand je ne serai plus là". Malgré tout, il a trouvé le moyen de les mettre "à l'abri" financièrement.
"Ma fille aînée a près de 50 ans. Virginie et Guillaume vivent à Rennes et bossent dans la musique. Et Salomé, la petite dernière, veut être DJ. Elle est rentrée de New York, où elle était pour parfaire son anglais", a-t-il précisé.

Bernard Lavilliers connaît déjà son épitaphe

A 75 ans, Bernard Lavilliers pense parfois à sa fin, même s'il souhaiterait continuer à être en forme au moins jusqu'à ses 80 ans. Son épitaphe est même déjà toute trouvée! "Mieux vaut jeûner avec les aigles que picorer avec les poulets", avait-il déclaré au JDD.