Lycée Covid : rentrée en demi-jauge et autotests

Tous les lycéens français reprennent les cours en demi-jauge ce lundi 3 mai, comme les élèves de 4e et 3e situés dans les 15 départements touchés par la crise . Des autotests seront également réalisés dans les lycées.

Lycée Covid : rentrée en demi-jauge et autotests
© Tyler Olson/123RF

Cours à distance et rentrée du 3 mai

[Mise à jour du 30 avril à 10h47]. Après une semaine d'enseignement à distance et deux semaines de vacances scolaires, les lycéens ainsi que les collégiens font leur rentrée ce lundi 3 mai, avec des "jauges adaptées" selon les cas. "Sur l'ensemble du territoire métropolitain, les lycéens et étudiants des formations supérieures (CPGE, BTS) seront de nouveau accueillis avec un fonctionnement des lycées en demi-jauge, soit une présence fixée à 50% de l'effectif total" précise le ministère de l'Education nationale. L'enseignement hybride concernera donc tous les lycéens, mais également les collégiens des classes de 4e et 3e situés dans l'un des 15 départements les plus touchés par la crise sanitaire. Les départements concernés sont les suivants : le Nord, l'Aine, l'Oise, les Yvelines, la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, le Val d'Oise, le Val-de-Marne, l'Essonne, Paris, la Sarthe, la Loire, le Rhône et les Bouches-du-Rhône.

Autotests au lycée

Le dépistage sera renforcé dans les établissements scolaires. Alors que des tests salivaires sont déployés dans les écoles primaires, les lycéens effectueront des autotests, chaque semaine. Conformément aux recommandations de la Haute autorité de santé, ces autotests seront réalisés à partir de 15 ans, dans les lycées. 

Lycées en demi-jauge : qu'est-ce que ça signifie ?

Cette mesure vise à éviter les brassages des élèves, mais concrètement, qu'est-ce que cela signifie ? Dans sa foire aux questions, le site du ministère de l'Education nationale précise que "dans tous les lycées publics et privés sous contrat, les chefs d'établissements poursuivent ou mettent en place une organisation des enseignements reposant sur des apprentissages en présence et à distance. Cette organisation "hybride", obligatoire, garantit à tout élève scolarisé de bénéficier des apprentissages obligatoires, sous forme de cours, en présence au sein de l'établissement, à distance ou de travail en autonomie, sur l'intégralité du temps scolaire. Le nombre d'heures de cours en présence ne peut être inférieur à 50%". Le gouvernement souhaite donc garantir à chaque élève la possibilité de suivre le maximum de cours au sein de son établissement scolaire, d'autant que les lycéens préparent aussi leur baccalauréat. Mais en cas de fermeture d'école, "le nombre d'heures de cours suivies en présence ne peut être inférieur à 50% d'ici aux prochains congés scolaires". 

Comment les lycéens vont-ils passer leur baccalauréat ?

Ce 1er avril, Jean-Michel Blanquer a indiqué sur RTL que l'épreuve écrite de philosophie en juin et le grand oral du bac seront maintenus. "Nous regardons l'évolution de la situation sanitaire mais nous nous fondons sur le principe qu'elle sera très améliorée au mois de juin. Le grand oral est une grande innovation de cette année, il y a des ressources en ligne importantes pour s'y préparer", a expliqué le ministre de l'Education nationale qui a insisté sur la nécessité de maintenir un "mélange du contrôle continu et du contrôle terminal". 

Pour respecter au mieux le protocole sanitaire dans les lycées, le nombre d'élèves peut aussi être allégé dans les classes. Il est également recommandé de réduire les flux, et d'éviter les brassages de niveaux de classes. "Les proviseurs sont donc invités à préparer, avec leurs équipes, un plan de continuité pédagogique pour adapter leur organisation aux contraintes sanitaires" préconise le ministère. Les élèves d'une même classe et d'un même niveau bénéficient d'une organisation similaire au sein de l'établissement. En lycée professionnel, l'équilibre entre enseignements professionnels et enseignements généraux est maintenu.

Ecole et covid