Pourquoi mon ado ne veut pas se laver ?

A l'adolescence, le rapport à l'hygiène change et les parents luttent avec leurs enfants pour le passage à la douche. Le psychiatre spécialisé Xavier Pommereau explique ce qu'il se passe dans la tête de votre ado.

Pourquoi mon ado ne veut pas se laver ?
© rawpixel

La puberté est un grand chamboulement pour l'adolescent. Et souvent, cette période de transition entre l'enfance et l'âge adulte, se manifeste par un rejet de l'hygiène corporelle qui inquiète et agace les parents. Mais pourquoi mon ado refuse de se laver ? Pour éviter de laisser les tensions prendre le dessus, le psychiatre spécialiste de l'adolescence en difficulté, Xavier Pommereau, vous répond. Auteur du livre "Le goût du risque à l'adolescence, le comprendre et l'accompagner" aux éditions Albin Michel, il donne les clefs pour comprendre les mécanismes qui se jouent durant ces années tumultueuses que traverse votre enfant. 

Que signifie ce rejet de l'hygiène ?

On constate souvent à la puberté (aux alentours de 12 ans et jusqu'à 16 ans) que son enfant est fâché avec la douche, que sa chambre devient une gigantesque tanière... Cela touche les filles comme les garçons, même si généralement, le constat est plus fort du côté de ces derniers. Les filles ont tendance à se maquiller davantage, et à ne pas prendre le soin de se démaquiller, quitte à arriver au déjeuner de famille avec le mascara qui coule... Le jeune garçon va avoir tendance à sentir fort à cause de la testostérone. Quelle que soit la manifestation, le jeune a besoin de se façonner une carapace pour se protéger du monde à l'adolescence. La négligence face à l'hygiène, et l'odeur corporelle font partie de cette protection. C'est une façon pour lui de dire : je ne suis plus votre petit garçon tout propre. Il se réapproprie son corps et manifeste sa rébellion. Le fait de ne pas sentir bon met de la distance avec les parents, il montre qu'il n'a plus envie d'être câliné, qu'il a besoin qu'on le laisse tranquille.

Le parent est-il en faute ? Doit-il laisser faire ? 

C'est normal pour les parents d'être énervés, et il est nécessaire de rappeler qu'avoir un adolescent fâché avec l'hygiène n'est pas une faute éducative. Un adolescent qui rangerait sa chambre au cordeau, ce serait presque inquiétant ! L'adolescence est un passage volcanique, qui a besoin d'entrer en éruption à un moment donné. C'est tout à fait normal. Il y a certains comportements à avoir face à cette situation, et d'autres à éviter. Par exemple, il est important de ne pas faire intrusion dans la chambre pour faire le ménage à la place de l'ado, de ne pas fouiller ses affaires. Si l'ado doit respecter le territoire commun de la famille, il est nécessaire de lui laisser son espace de liberté, de bazar. Sa chambre est le reflet du chaos intérieur qui se joue à l'adolescence, tant sur le plan physique que psychologique. 

Comment agir pour inciter son enfant à faire attention à l'hygiène ?

Si pénétrer son espace personnel pour nettoyer et ranger n'est pas une bonne idée, certaines techniques peuvent être mises en place pour inciter l'ado à faire attention à la propreté. Cela commence en amont de la puberté :

  • il est important d'apprendre aux enfants (vers 10/11 ans) à faire leurs propres lessives, à établir des tranches horaires sur lesquelles ils ont un accès privilégié à la machine à laver.
  • Autre point à ne pas négliger : leur acheter leur propre panier de linge sale, installé dans leur chambre.
  • Et bien sûr, leur donner accès, toujours sur leur territoire, à un vrai placard pour ranger leurs vêtements. On pense facilement à installer un lit, un bureau... Mais on oublie parfois cet espace de rangement essentiel et privatif. 

Faciliter l'accès à ces choses-là est très utile et évite d'être intrusif. Mais cela peut être une étape difficile à passer, notamment pour les mamans, qui peuvent le vivre comme une désappropriation : laver le linge de son enfant, c'est le garder petit. 

Comment parler d'hygiène aux jeunes ?

Quand un parent dit à son enfant : "tu sens le fauve", l'adolescent est presque content, puisqu'il recherche à être en contradiction avec les parents. Mais il faut éviter certaines remarques désobligeantes, notamment sur les draps sales, souvent à cause de la masturbation chez les garçons. Cette période voit se jouer beaucoup de choses de sa sexualité, ne l'oublions pas. On peut leur dire qu'on aimerait qu'il mette de l'ordre dans ses affaires, qu'il trie le linge sale du linge propre, que ça ne sent pas bon... On a le droit d'exprimer ça. Ensuite, plutôt que de faire des remarques négatives on essaie d'opter pour le positif, soit de valoriser lorsqu'il fait un effort ou de proposer son aide pour traiter un éventuel problème de peau. Félicitez-le lorsqu'il se fait beau ou qu'il a les cheveux propre plutôt que le critiquer lorsqu'ils sont gras, et proposez-lui un rendez-vous chez le dermatologue s'il le souhaite pour traiter son acné. 

Mon ado est sale : jusqu'à quand va-t-il refuser de se laver ?

L'adolescence marque un moment de découverte et d'appropriation de son corps. Les hormones se mettent en action, on transpire, on sent, on se détache de ses parents. Mais à un moment donné, on entre dans une nouvelle phase qui correspond souvent aux premières relations sentimentales, qui peuvent donner lieu aux premiers rapports sexuels. La séduction prend alors le pas et, naturellement, l'adolescent a envie d'être propre, de sentir bon... 

Relation parents-ados et prévention