Une maman toulousaine lance une application pour faciliter le quotidien des enfants autistes

Une mère toulousaine a créé l'application WatcHelp, une application qui permet d'aider les enfants autistes à devenir plus autonomes. A l'aide d'une montre connectée, toutes les tâches quotidiennes peuvent être programmées.

Une maman toulousaine lance une application pour faciliter le quotidien des enfants autistes
© WatcHelp

Estelle Ast, maman d'un petit garçon autiste âgé de 10 ans, cherchait un moyen de le rendre plus indépendant. "Comme tout parent ayant un enfant vulnérable, mon principal objectif est de le rendre le plus autonome possible. Alors je suis sans cesse à la recherche de nouvelles idées pour le faire progresser", précise cette mère toulousaine qui a créé une application destinée à changer le quotidien des personnes atteintes d'un handicap. 

L'application WatcHelp permet de programmer toutes les petites tâches du quotidien. Et contrairement à des SMS que les parents pourraient envoyer à leurs enfants, cette appli est reliée à une montre connectée, avec des images simples et des pictogrammes. "Je me suis rappelée des porte-clés avec picto dont nous nous servions avec Allan lorsqu'il ne savait pas parler. J'ai donc cherché quelque chose qu'il pouvait avoir toujours sur lui pour communiquer. [...] Ensuite j'ai cherché s'il existait une application, persuadée que c'était le cas. Il n'y en avait pas, du coup je me suis lancée", explique la jeune maman. L'application lui permet ainsi d'orienter son enfant pour la journée avec des messages du type "je me lève", "je prend ma douche", "je mets du shampooing", ou avec des questions "As-tu pris tes médicaments ?", auxquelles l'enfant peut répondre par Oui ou par Non. Selon les situations et après deux rappels sans réponse, une alerte apparaît sur le téléphone du parent. Celui-ci peut alors envoyer une image ou un message rassurant "Ne t'inquiète pas, je t'appelle tout de suite", pour l'aider à patienter le temps d'intervenir. 

Cette application peut aussi s'adresser aux personnes âgées, à celles atteintes de la maladie d'Alzheimer, de la maladie de Parkinson, d'une sclérose en plaques, d'un trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, de trisomie 21, et de la maladie de Huntington. Elle peut aussi être utile pour accompagner les victimes de lésions cérébrales suite à un traumatisme crânien, un AVC, une rupture d'anévrisme...

Pour l'heure, cette nouvelle application disponible sur Android depuis lundi, sera mise en service sur Apple d'ici la fin de l'année. A Toulouse, l'association In Pacts qui accueille des enfants et adolescents présentant un trouble du développement ou neurologique, va tester ce dispositifs auprès des jeunes. Commercialisée 2,99 euros par mois, WatHelp devrait ouvrir la voie à d'autres améliorations.  "Avec l'argent, nous allons créer un fonds de dotation qui sera consacré à d'autres projets pour l'amélioration du quotidien des personnes atteintes de troubles cognitifs. L'objectif est de monter une structure pour des adultes autistes, où chacun aurait son appartement", a précisé Estelle Ast.

Lire aussi